Faire du baby-sitting

Présentation

Faire du baby-sitting est souvent le meilleur moyen pour les mineurs de trouver un premier job et de gagner un peu d’argent. C’est également un « petit boulot » qui s’adapte bien aux horaires des étudiants. Avec le changement des rythmes scolaires, les offres sont plus nombreuses pour les jeunes qui recherchent un travail d’appoint.

Démarche

Le service jeunesses de la Ville propose des formations baby-sitting pour mieux se présenter, rechercher des familles, passer son premier entretien, connaître les bases de la législation et les besoins de l’enfant, avoir des idées d’activités. Avant de vous lancer, faites le plein de conseils !

Consultez l’agenda du site pour être informé(e) des prochaines dates.

Infos pratiques : Nos réponses à vos questions

Vous devez être déclaré(e) au même titre que n’importe quel autre emploi : la loi interdit le « travail au noir ». En étant déclaré(e) vous avez les mêmes droits sociaux que les autres salariés (maladie, chômage, retraite …) et vous êtes assuré(e) en cas d’accident du travail. Pour les parents qui sont vos employeurs c’est la possibilité de bénéficier d’aides financières et d’éviter des poursuites pour travail illégal.
Le salaire horaire s’établit librement entre le/la baby-sitter et les parents. Il ne peut être inférieur au SMIC et doit être majoré de 10% au titre des congés payés. Selon les âges il y a des abattements de salaires possibles : 20% pour les moins de 17 ans et 10% pour les jeunes entre 17 et 18 ans.

Le chèque emploi service universel permet : de rémunérer, de déclarer ses salaires, de garantir la protection sociale au travailleur ainsi que des avantages fiscaux.
En savoir plus 

Non, il n’y a pas de majoration pour le travail de nuit mais les heures de présences sont calculées différemment : si l’enfant dort, 1 heure de présence est égal à 40mn de payée.

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×