La Houssais

La Houssais, c’est 60 ans d’urbanisation sur un territoire compris entre deux « folies » du  18e siècle : la Balinière au nord et la Classerie au sud. Son cœur originel, c’est le parc du château de la Houssais. Un château détruit par les bombardements lors de la seconde guerre mondiale et remplacé par l’école de la Houssais.

La maison de retraite et la maison de quartier viendront beaucoup plus tard, bien après le lotissement « Claire Cité » auto-construit par des habitants qu’on appelait alors « Les Castors ». Les salariés de l’aérospatiale (à Bouguenais) développeront l’ASBR, l’association Ailes sportives Bouguenais-Rezé qui compte toujours plusieurs centaines de sportifs et plusieurs dizaines de sections ! Leur gymnase, acquis par la Ville en 2008, porte désormais le nom de Liberge, anciens dirigeants de l’ASBR.

Suivront les immeubles des Trois-Moulins, de la Gagnerie, les lotissements de la Classerie. Les architectures nouvelles de la Pirotterie, très visitées, datent de 2005. Le lotissement qui borde la rue Vaillant-Couturier a vu le jour en 2006. L’arrivée de cette rue était attendue. Traversé par des longues rues orientées nord-est, sud-ouest, le quartier avait besoin d’axes transversaux est-ouest. La rue Vaillant-Couturier prolonge ainsi la rue des Déportés. Dernière opération en date qui a reçu la Pyramide d’argent de l’architecture : les immeubles autour des rues Champs-Renaudin et Barbara, construits en 2009. 

En savoir plus

La population du quartier atteint les 7 000 habitants (données de l’Agence d’urbanisme de la région nantaise pour l’année 2011).

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×