Abu Dis (Palestine)

Suite à la signature d’un pacte d’amitié en décembre 2007, une convention de coopération avec la ville palestinienne a été signée en mai 2008 puis une nouvelle en 2018.

Abu Dis se situe au milieu des collines de Cisjordanie à environ 3 km de Jérusalem, dans la banlieue sud-est. Avant l’occupation israélienne de 1967, sa superficie était de 72 km². Sa communauté vivait sur une zone qui s’étendait de Jérusalem à la Mer morte parmi les villages proches d’Al Ezariyah, Al Sawahreh, Al Sheikh Saed et Al Ezayem.

C’est une communauté traditionnellement rurale organisée autour de l’agriculture et de l’élevage qui dépend principalement de Jérusalem, seul centre urbain de toute la zone. Ce lien privilégié a été nourri par des siècles de rapprochement culturel, économique et spirituel. L’identité de cette communauté gravite donc autour de la ville de Jérusalem, ville perçue comme le centre de la Palestine.

Aujourd’hui, Abu Dis compte environ 13 000 habitants. L’université de Jérusalem Al Quds, implantée sur le territoire d’Abu Dis, recense 12 000 étudiants.

L’occupation israélienne a commencé en 1967. La majeure partie des terres d’Abu Dis a alors été confisquée. Deux colonies illégales se sont implantées, Ma’ale Adumim et Kedar et de nombreux terrains sont interdits pour des raisons de sécurité. En 2007, Abu Dis ne possédait plus que 1000 ha (Rezé = 1515 ha).

Dans le cadre de sa coopération décentralisée avec la Palestine, la Ville de Rezé a noué des liens d’amitié avec Abu Dis. Ce rapprochement a été officialisé lors de la signature d’une charte commune le 8 décembre 2007 à Rezé. Cette coopération s’inscrit dans une démarche politique pour alerter sur la situation d’Abu Dis, où la colonisation s’amplifie et où les destructions de maisons continuent, et plus largement sur la problématique de la Palestine.

Participation au développement du centre socioculturel et musical Damaat, échanges autour de la danse en 2013, formation des bénévoles et des professeurs de musique et de danse d’Abu-Dis, cette coopération internationale est plus particulièrement axée sur le volet culturel.

Le centre socioculturel et musical Damaat a ouvert à Abu Dis à l’été 2011 avec l’aide de la Ville de Rezé qui a financé son équipement et la formation des personnels salarié et bénévole. Au fil du temps, il a su se faire accepter par les habitants pour devenir un centre vivant et dynamique, apprécié des enfants et des jeunes. Il fait désormais partie de la vie de la cité à part entière.

Des animateurs salariés, Sami et Hamad et une trentaine de volontaires interviennent au centre pour proposer des activités culturelles et de loisirs : arts plastiques, mosaïque, musique, chant, danse de dabkeh.

Budget global sur 1 an : 34 500€. Participation de Rezé  34 500€. Subvention de la Région Pays de la Loire : 10 000€. Ministère des affaires étrangères 10 000€

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×