L’esplanade Rosa-Parks inaugurée

Les piétons peuvent déambuler en sécurité ou se détendre sur le nouvel espace végétalisé situé entre l’îlot Confluent et la gare de Pont-Rousseau. Des arbres seront plantés cet automne.

La Ville et Nantes Métropole ont inauguré samedi 31 août la nouvelle esplanade Rosa-Parks. Cet espace apaisé et végétalisé de plus de 2 000 m² offre une circulation sécurisée aux habitants de l’îlot Confluent, aux cyclistes et aux usagers de la gare de Pont-Rousseau et du tramway.

Des arbres à l’automne

Pour la détente et la convivialité, des bains de soleil et des bancs ont été installés. Parallèlement au large espace de déambulation, ont été installés des parterres de fleurs séparés par des pontons de bois. Une végétalisation qui sera complétée à l’automne par la plantation de deux variétés d’aulnes et de frênes. L’investissement, porté par Nantes Métropole, se monte à 2,8 millions d’euros en incluant les aménagements réalisés avenue de la Libération.

Des bancs déjà prisés

A peine achevée, l’esplanade est déjà prisée des habitants du quartier. Ainsi Marie-Françoise, qui habite l’îlot Confluent, et Odette, un peu plus loin dans Pont-Rousseau, ont pris l’habitude de se retrouver sur un banc pour discuter. Benoît Mahé, responsable de la résidence seniors Belles rives, qui donne sur l’esplanade, note que « l’accès aux commerces est plus sécurisant pour les résidents. Ils peuvent se balader et profiter du soleil. »

L’esplanade Rosa-Parks est aussi appelée à devenir un lieu de vie et d’animations pour le quartier Pont-Rousseau. Elle accueillera dès le 18 septembre un temps fort vélo, avec un atelier et un spectacle, dans le cadre de la Semaine de la mobilité.

Depuis cet été, les habitants et promeneurs peuvent profiter de l’esplanade Rosa-Parks, une nouvelle place, située en bordure de l’îlot Confluent. Réservée principalement aux piétons et aux cyclistes, elle comprend des dizaines d’arbres et plusieurs équipements de convivialité comme des bancs.

Qui était Rosa Parks ?

Cette ouvrière noire est une figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis. Le 1er décembre 1955, dans la ville de Montgomery en Alabama, Rosa Parks refuse de céder sa place assise dans le bus à un passager blanc.

Un acte courageux qui débouchera en novembre 1956 sur l’interdiction de la ségrégation raciale dans les bus par la Cour Suprême des Etats-Unis.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×