Covid-19 : mesures en vigueur

Présentation

Pour faire face aux deux vagues simultanées des variants Delta et Omicron, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le 27 décembre 2021 une adaptation des mesures sanitaires en vigueur. De nouvelles règles sur l’isolement en cas d’infection ou de cas contact ont également été précisées le 2 janvier 2022.
Selon les experts, le vaccin diminue de 90 % le risque de formes sévères et une personne vaccinée a 8 fois moins de risques d’être hospitalisée et 10 fois moins de risques de décéder du Covid. La vaccination de toutes les personnes éligibles permet de se protéger individuellement et collectivement. C’est le moyen le plus efficace pour assurer la sortie pérenne de la crise sanitaire.

Démarches

Depuis le 3 janvier 2021  :

  • Les jauges seront rétablies pour les grands événements : 2 000 personnes en intérieur, 5 000 en extérieur
  • Les concerts debout seront interdits
  • Dans les cafés et les bars, la consommation debout sera interdite
  • Le télétravail sera rendu obligatoire pour tous les salariés pour lesquels il est possible, à raison de trois jours minimum par semaine et quatre jours quand cela est envisageable

Port du masque

Dès le vendredi 31 décembre 2021, par arrêté préfectoralle port du masque redevient obligatoire en extérieur dans tout le département, pour les personnes de 11 ans et plus, à l’exception :

  • des plages, bords des cours d’eau et espaces naturels peu fréquentés (forêts, marais)
  • des personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical
  • de toute personne pratiquant une activité sportive
  • des conducteurs circulant en deux-roues motorisés et portant un casque avec visière baissée

Jusqu’au 23 janvier 2022 inclus, le port du masque devient obligatoire dès l’âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et dans les lieux recevant du public.

Isolement

Les règles d’isolement et de quarantaine évoluent dès le 3 janvier 2022, en cas d’infection au Covid-19 ou de cas contact. Cette évolution des règles a été annoncée par le Gouvernement afin de faire face à la diffusion extrêmement rapide du variant Omicron et maintenir dans le même temps la vie socio-économique en France. Retrouvez l’intégralité des nouvelles règles en cliquant ici.

Le passe sanitaire

Pour toute personne âgée de plus de 12 ans et 2 mois

Le passe s’applique dans les lieux suivants :

  • les lieux culturels : cinéma, théâtre, musées dont le Chronographe, salles de spectacle dont la Soufflerie , médiathèque, l’ensemble des espaces d’exposition
  • les équipements sportifs municipaux : la piscine, les gymnases, etc
  • les hôpitaux
  • les établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes (EHPAD)
  • les salles associatives
  • les voyages en avion, trains et cars pour les trajets de longue distance
  • les salles de sport et de loisirs
  • les cafés et restaurants (y compris les terrasses)
  • lors d’événements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l’espace public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes

Le port du masque est obligatoire à partir de 6 ans dans tous les établissements recevant du public, y compris lorsque le passe est en vigueur.

Le passe sanitaire ne concerne pas :

  • les parcs et jardins
  • les aires de jeux
  • les marchés
  • les accueils de la mairie dont l’accueil du CCAS
  • les transports en commun, ne s’agissant pas d’un déplacement interrégional
  • les accueils de loisirs (sauf pour les départs en séjour)
  • les centres socioculturels

Dans tous ces lieux, les gestes barrières s’appliquent.

La vaccination

La vaccination est ouverte à tous à partir de 12 ans.
Elle est également ouverte aux enfant de 5 à 11 ans en situation de surpoids ou atteints de pathologie à risque depuis le 15 décembre 2021.
Pour plus d’informations sur le vaccin, rendez-vous sur le site de l’Agence régionale de santé

Suite aux annonces du ministre de la Santé du 25 novembre, la campagne de rappel de vaccination est en cours pour tous les adultes. Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus, depuis le 24 décembre 2021.

 

Document réalisé pour les personnes en situation de handicap cognitif (produit par le secrétariat d’Etat chargé des Personnes handicapées. Réalisé par SantéBD, avec l’expertise du Conseil national consultatif des personnes handicapés et l’appui de Santé publique France

 

la Ville de Rezé rouvre un centre de vaccination mardi 11 janvier à la Trocardière, en lien avec l’agence régionale de santé et le service départemental d’incendie et de secours.

Il sera ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 19h et le samedi de 9h à 18h30. La vaccination sera pratiquée par des professionnels de santé mobilisés par le service départemental d’incendie et de secours (Sdis). Le centre est piloté par le Sdis, à la demande de la préfecture de Loire-Atlantique et de l’agence régionale de santé (ARS). Au total, 9 000 injections pourront être réalisées chaque semaine.

Le centre rezéen ne propose pas la vaccination des enfants de 5 à 11 ans.

Prise de rendez-vous sur doctolib.fr à partir du 4 janvier.

La liste des lieux proposant la vaccination, sont consultables sur le site web  santé.fr

Par ailleurs, nous vous rappelons que la vaccination peut s’effectuer chez les professionnels de santé habilités à vacciner : médecins, pharmaciens, infirmiers. N’hésitez pas à vous rapprocher d’eux en cas de besoin.

Un numéro vert national a également été mis en place pour vous accompagner à la prise de rendez-vous : 0 800 009 110.

INFOS PRATIQUES : NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS

L’épidémie n’est pas encore finie, le virus circule toujours notamment parmi les personnes insuffisamment protégées, et l’arrivée de l’hiver est propice à la transmission en milieux clos. De plus, les scientifiques ont observé, chez les personnes vaccinées, une baisse de l’efficacité vaccinale à partir du 6e mois après la primovaccination complète contre le Covid-19. C’est pourquoi, un rappel vaccinal a été mis en place en France. Cela permet de stimuler le système immunitaire des personnes les plus vulnérables et les plus à risque face à la maladie et de diminue la charge virale et, de ce fait, la contagiosité des personnes infectées.

La dose de rappel doit être administrée :

  • 5 mois après la dernière injection d’un vaccin à double dose (Pfizer, Moderna, Astrazeneca) ;
  • 1 mois après la monodose pour le vaccin Janssen (ou Johnson et Johnson).

Un délai supplémentaire après votre date d’éligibilité à la dose de rappel (5 mois ou 1 mois après la dernière injection selon le vaccin) est accordé pour effectuer la dose de rappel.

  • Les personnes de 65 ans et plus vaccinées avec des vaccins à double dose (Pfizer, Moderna, Astrazeneca) devront avoir reçu leur dose de rappel (3edose) 7 mois après leur dernière injection (5 mois pour l’éligibilité plus 2 mois pour le délai supplémentaire).
  • Les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen (ou Johnson et Johnson), quel que soit leur âge, devront avoir reçu leur dose de rappel 2 mois maximum après l’injection de leur monodose (1 mois pour l’éligibilité plus 1 mois pour le délai supplémentaire)
  • Toutes les personnes âgées de 18 ans et plus devront avoir reçu une dose de rappel au maximum 7 mois après leur dernière injection ou infection au Covid pour bénéficier d’un pass sanitaire valide.

Au-delà de ces délais, le QR code de leur ancien certificat de vaccination sera désactivé automatiquement, il sera placé dans la catégorie « certificat expiré » et ne pourra plus être utilisé dans le cadre du pass sanitaire.

En fonction de votre situation (âge, schéma vaccinal, pathologies), des recommandations supplémentaires peuvent s’appliquer : demandez conseil à votre médecin.

L’application TousAntiCovid vous informe en amont de la fin de la validité de votre pass afin que vous puissiez prendre les dispositions nécessaires.

Le port du masque reste obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public. Il est également recommandé d’aérer les lieux 10 minutes toutes les heures.  Maintenir les gestes barrières.