Bénéficier d’une aide financière pour composter

PRÉSENTATION

Fabriquer son compost permet d’enrichir son jardin et de réduire ses déchets ménagers. Constitués pour un tiers de déchets organiques (déchets de cuisine et de jardin), ils représentent entre 75 et 100 kg par habitant/an. Facilement biodégradables, ils sont utilisables pour votre compost. Nantes Métropole propose une aide financière pour l’achat d’un composteur individuel (30 €) ou d’un lombricomposteur (40 €).

DÉMARCHE

Tout habitant de la métropole peut bénéficier de cette aide. Une seule est accordée par foyer et par adresse. Pour la recevoir, vous devez remplir le Formulaire de demande de subvention pour l’achat d’un composteur ou lombricomposteur et le retourner signé et daté à la direction déchets de Nantes Métropole.

Pièces à fournir :

  • copie de la facture d’achat du composteur ou du lombricomposteur au nom et adresse de l’acheteur,
  • justificatif de domicile de moins de trois mois,
  • RIB/RIP.

Courrier à adresser à :
Nantes Métropole
Direction des déchets
Cours du Champ-de-Mars
44923 Nantes cedex 9

Pour plus de renseignements, vous pouvez prendre rendez-vous à la Maison du développement durable de Rezé.

Tous acteurs du tri

Infographie – Rezé Mensuel novembre 2019 – Illustration : Jean-Philippe Maillard

Le compost est le résultat de la dégradation d’un mélange de déchets organiques issus du jardin et de la maison. Rassemblés en tas ou dans un composteur, ils subissent un processus de décomposition également appelé « compostage ». Ce mélange, après intervention de micro et macroorganismes, finit par former un humus riche et très utile au jardin. La production de compost est un phénomène 100 % naturel.


Chacun peut trouver un intérêt différent dans la création d’un compost maison :
  • réduction des déchets ménagers : 40 % des ordures ménagères sont des déchets compostables,
  • réduction des déchets organiques du jardin (tonte, tailles d’arbres, ramassage des feuilles…),
  • création d’un fertilisant naturel à moindre coût,
  • amélioration de l’activité biologique du sol,
  • limitation des allers-retours à la déchetterie.

  • Entassez vos déchets compostables en alternant déchets verts (tonte, feuilles, épluchures etc.) et déchets bruns (bois, café, thé, cartons non imprimés).
  • Répandez les feuilles ou les restes de tonte par couches pour ne pas trop acidifier le compost.
  • Positionnez votre compost dans un endroit ombragé pour conserver un minimum d’humidité.
  • Broyez les déchets verts trop durs ou trop volumineux.
  • Retournez votre compost tous les mois avec une fourche pour l’aérer et arrosez-le s’il est trop sec.

N’utilisez votre compost qu’à maturation quand il prend une odeur de terre forestière et l’aspect d’un terreau noir et friable.