Expressions politiques – Novembre 2020

 

Groupes de la majorité

La force du collectif

La nouvelle équipe municipale est au travail depuis la rentrée avec une organisation inédite conformément aux valeurs défendues par Rezé Citoyenne depuis sa création.
Nous sommes convaincus qu’une action efficace et proche des aspirations des Rezéennes et Rezéens ne peut se faire qu’en transversalité, dans le sens du partage des informations, et de notre capacité à instaurer du débat au sein du collectif.

Chaque délégation d’élu trouve sa place au sein d’un pôle thématique, et chaque pôle se réunit régulièrement pour partager son travail, en questionner la pertinence, et se nourrir des avancées de chacun. Ainsi, nous pouvons prendre la juste mesure des réalités de chaque situation, et affiner les décisions au plus près des préoccupations des habitant·e·s. Nos élus métropolitains se revendiquent aussi de cette démarche collaborative.

Il en va de même pour la communication entre les 7 pôles thématiques ! Régulièrement, nous réunissons l’ensemble des élus en séminaire politique pour nourrir notre vision d’ensemble de l’action des élus.

Quoi de plus parlant, pour illustrer notre propos, que l’appréhension des dossiers en cours sur les grands projets urbains ? Les projets de la ZAC Château, de la ZAC des Isles pour ne citer qu’eux, ne font-ils pas appel à l’urbanisme, au logement, à la mixité sociale, au dynamisme économique, à la tranquillité publique, et bien d’autres aspects encore ?

Ensemble, nous travaillons mieux, et en transparence.

Contact : contact@rezecitoyenne.fr
rezecitoyenne.fr

Stoppons le carnage au Carnet ! Un site naturel à protéger

L’île du Carnet est la cible d’un projet industriel gigantesque qui prévoit le bétonnage de 110 hectares en bord de Loire. Condamnant ainsi la rive gauche de l’estuaire, déjà surinvesti au nord par les activités industrielles de Donges.

Au prétexte d’installer des activités pseudo « vertes » coûteuses en métaux rares, 116 espèces protégées et un couloir migratoire majeur sont menacés. La zone est aussi submersible. Pour réaliser ce projet, il faudrait draguer la Loire et transporter 550 000 m3 de remblai par 58 000 rotations de camions. L’argument économique est censé légitimer ce projet : des créations d’emplois, mais de quelle qualité, et combien ? C’est bien mince au regard du coût pour la collectivité (85 millions d’euros) et des conséquences sur le vivant.

Emmanuel Macron avait vanté ce projet à la conférence de Versailles en janvier dernier devant 200 financiers. Les grandes entreprises du port autonome comme Total, Cargill, Yara, Alstom, Engie… soutiennent le projet. Le site leur serait livré « clé en main » comme 12 autres en France sans qu’aucune concertation, ni modification des plans d’urbanisme ne soient nécessaires.

L’État organise ainsi une grande braderie des terres naturelles et agricoles, affranchissant les investisseurs de toute concertation. C’est un déni de démocratie : tout se passe dans une absence totale de communication et les opposants sont réprimés. Symbole d’un modèle de société organisant l’exploitation du vivant et des ressources au mépris de la population. Sans considération des risques environnementaux majeurs alors que tous les voyants du changement climatique sont au rouge écarlate.

Il est urgent d’abandonner cette folie et de mettre nos énergies en commun au service des projets respectant les humains et l’environnement.

Contact : contact@rezeagauchetoute.fr
rezeagauchetoute.fr

 

Groupes des minorités

Les élus-es municipaux représentent-ils le peuple ?

Exercer un mandat local consiste à servir l’intérêt général et n’est donc pas un métier, pourtant les responsabilités et la charge des élus-es n’ont cessé d’augmenter ; ce qui pose le problème du statut de l’élu-e local régulièrement cité comme un représentant apprécié, proche des concitoyens.

L’accès aux mandats locaux est pourtant de plus en plus soumis à une sélectivité sociale, une surreprésentation de fonctionnaires, enseignants et de cadres, et de moins en moins d’ouvriers et de travailleurs indépendants.

Ces dernières années, des mesures ont été prises pour faciliter l’exercice des mandats locaux, cherchant à garantir un égal accès pour tous. Aujourd’hui, pourtant, la composition des conseils municipaux n’est pas représentative de l’ensemble des catégories sociaux-professionnelles. La peur du licenciement, celle d’une mise au placard, ou celle de générer des tensions pouvant fragiliser le salarié, et la perte de revenus des artisans et des professions libérales l’expliquent.

Pour autant, la question de la cessation d’activité professionnelle ne fait pas l’unanimité au sein des élus-es. Au-delà du risque économique, c’est aussi la menace de déconnexion avec la réalité qui est en jeu.

De plus, sans une politique de formation, ce sont les discriminations habituelles qui prennent le dessus, favorisant ceux qui ont acquis par leur milieu familial ou professionnel, les compétences nécessaires à l’exercice du pouvoir.

Contact : yves.mosser@mairie-reze.fr

Relance activité économique

Rezéennes, Rezéens,

La crise économique et sociale consécutive au Covid-19 touche aussi notre ville.
De nombreuses PME et TPE, indépendants ont vu leur activité diminuer voire s’arrêter avec un impact sur l’emploi.
Pour amortir cette situation, l’ensemble des pouvoirs publics a su construire un plan de relance.

La municipalité de Rezé a elle aussi un rôle à jouer. Nous devons construire ensemble les outils de demain qui permettront d’accompagner les créations d’entreprises sources d’emploi.

Pour se faire ne faudrait-il pas réfléchir à la création d’un département de développement économique à la mairie.
L’objectif :

  • Connaître le tissu économique de notre territoire
  • Accompagner les porteurs de projets avec un bureau unique regroupant l’urbanisme, le service des enseignes et la commission de sécurité
  • Renforcer les liens entre les acteurs économiques

Il est temps de faire un état des lieux et d’engager des actions concrètes pour lutter contre les fermetures de nos entreprises et associations, lutter contre le chômage afin de relancer l’emploi.

Face à l’urgence de la situation, nous, conseillers municipaux, sommes convaincus qu’ensemble nous pourrons sortir plus fort de cette crise sanitaire sans précèdent.

Nous vous remercions pour vos réponses.

Contacts :

sophia.Bennani@mairie-reze.fr
laurent.leforestier@mairie-reze.fr
yannick.louarn@mairie-reze.fr

Notre groupe d’élus « Rezé ville de projets » est une minorité constructive et minorité vigilante.