Expressions politiques – Janvier 2021

 

Groupes de la majorité

Pour une autonomie financière et durable des collectivité

Depuis les années 70, la France traverse des crises successives : économiques, sociales et financières. Les institutions se sont adaptées et la décentralisation a constitué un levier important pour un développement et un aménagement du territoire plus en lien avec les enjeux locaux.

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à une forme nouvelle de la crise. Cette crise est à la fois sanitaire, économique, financière et institutionnelle voire démocratique.

Elle renforce les inégalités (sociales, territoriales), les difficultés quotidiennes de beaucoup de citoyens, d’acteurs culturels, économiques, associatifs. Elle devrait inciter à plus de solidarité et à de la transversalité. Or, elle est gérée de façon autoritaire par l’État qui réglemente, interdit, autorise, décide sans concertation. Pourtant, les collectivités sont fortement sollicitées pour intervenir et prendre en charge les solidarités sous forme d’injonctions. Les engagements territoriaux entre l’État et les collectivités s’accompagnaient par le passé de moyens financiers à la hauteur, ou presque, des ambitions que les collectivités devaient porter. Aujourd’hui, face à cette situation durable, malheureusement, les injonctions sont la règle et les moyens ne sont pas mobilisés. L’État ne peut continuer à agir et décider seul, il doit enfin dans ce contexte donner durablement aux collectivités l’autonomie et les moyens nécessaires à leurs actions. Aussi, il est impératif que l’État prenne des mesures pour permettre aux collectivités d’intervenir efficacement dans cette crise. Mais, il doit aussi mobiliser toutes les solidarités et faire porter l’effort par les acteurs dont la crise a renforcé la situation économique.

À l’occasion de cette nouvelle année, l’équipe du groupe Rezé Citoyenne vous souhaite ses meilleurs vœux !

Contact : contact@rezecitoyenne.fr
rezecitoyenne.fr

À Abu Dis, deux ennemis : l’occupation et la pandémie

En Palestine, la pandémie s’est conjuguée avec l’occupation pour rendre l’oppression des Palestiniens encore plus cruelle. L’année 2020 a aussi été marquée par le plan Trump,
qui prévoyait – entre autres – l’annexion par Israël de la vallée du Jourdain et des colonies israéliennes situées en Cisjordanie occupée.

La population d’Abu Dis (ville partenaire de Rezé) subit de plein fouet la poursuite de la politique d’annexion israélienne, créant des angoisses très fortes chez les habitants.
Le contexte sanitaire aggrave la situation économique des familles, en particulier des familles monoparentales, et des femmes devant subvenir seules aux besoins de leur entourage (maris emprisonnés, handicapés, tués).

Depuis le 5 mars 2020, la vie économique et sociale s’est arrêtée (établissements scolaires publics et privés fermés).Pour certains des enseignants, les salaires ne sont plus versés. Les déplacements sont encore plus limités, des malades atteints du virus ne peuvent être hospitalisés à Jérusalem. Le manque crucial de matériel médical est un obstacle supplémentaire à la prévention sanitaire, malgré les efforts de la population. Le problème de l’eau potable est récurrent, mais se pose encore plus avec l’épidémie.

Rezé a toujours montré sa solidarité envers le peuple palestinien. La situation d’urgence sanitaire ne peut que nous encourager à renforcer notre solidarité !

Contact : contact@rezeagauchetoute.fr
rezeagauchetoute.fr

 

Groupes des minorités

Pour une ville apaisée

Il n’est pas aisé de parler de sécurité lorsque nous sommes porteurs de valeurs de gauche car cette thématique est souvent reprise à des fins populistes. Notre ville, Rezé est confrontée à une forte insécurité. Il est impératif aujourd’hui d’entendre cette souffrance légitime de nombreux habitants-tes. Durant le précédent mandat, des décisions importantes pour garantir le droit à la sécurité ont été prises, mais ces actions et ces efforts ne suffiront pas. Différentes études ont aussi montré que la délinquance des jeunes puise ses racines invariablement dans un équilibre familial fragilisé par des conditions économiques difficiles. Il est donc impérieux d’aider les familles précaires et fragiles, de soutenir les projets de la jeunesse, mais aussi, nos associations qui œuvrent pour maintenir ce lien social si précieux. Jour après jour nous constatons les carences de l’État de droit. Les effectifs de la police nationale ne se sont pas développés au même rythme que notre ville. Cette situation nous contraint à souhaiter sans dogmatisme à la création d’une police municipale de proximité conforme à nos valeurs, présente 24 heures sur 24 dans nos quartiers, et au plus près des habitants-tes,et ce, sans tomber dans le tout sécuritaire.

Le rétablissement du dialogue citoyen, mis à mal en cette période de crise sanitaire, doit permettre la mise en place au plus vite, d’une instance de débat avec les habitants-tes, s’appuyant sur le tissu associatif et l’ensemble des acteurs du lien social de notre ville.

Nous avons le devoir de mettre au débat public cette question complexe de la sécurité

Contact : yves.mosser@mairie-reze.fr

Meilleurs vœux 2021

En premier lieu, nous élus Rezé Ville de projets, souhaitons une bonne et heureuse année 2021 à tous les habitants de Rezé. La santé pour commencer, c’est essentiel en cette période de crise sanitaire et la réussite dans tous vos projets. Nous espérons que la crise sanitaire est derrière nous.

Après 6 mois de prise de fonction au sein de l’équipe municipale, nous nous impliquons toujours plus dans la remontée de vos besoins quotidiens auprès de la municipalité.
Cependant nous constatons que certains sujets, restent absents du débat en commission.

Cette crise doit devenir une opportunité de lancer de nouveaux projets.

– Les Rezéen(ne)s ont besoin de sécurité
Depuis août 2020 nous demandons la création d’une commission municipale de sécurité. La situation est alarmante (+ 80 % de cambriolages).

– Les Rezéen(ne)s ont besoin d’emploi
Depuis septembre 2020 nous demandons la création d’un service de développement Economique et durable, source d’emploi et d’épanouissement. Nous avons obtenu la création d’une plate-forme qui répertorie les commerces de proximité sur Rezé. C’est un début et il faut le faire savoir.
Inscrivez-vous : www.entraide.reze.fr/annuaire-des-commercants/
Merci pour votre confiance. Nous travaillons avec l’état d’esprit d’une minorité constructive et sommes à l’écoute de tous les sujets que vous souhaiteriez voir aborder.

Portez-vous bien et encore Bonne Année 2021.

Sophia Bennani, Laurent Le Forestier, Yannick Louarn