Projet MiniBigForest

Nantes Métropole Aménagement et MiniBigForest, association nantaise, mènent un projet de forêt urbaine participative sur le site de Transfert au cœur de la ZAC Pirmil-les Isles. Cette expérience permettra, entre autres, de se rendre compte de la végétation potentielle du site. C’est-à-dire la végétation que l’on peut espérer rétablir compte tenu des modifications en partie irréversibles subies par le milieu.

Une miniforêt fonctionne selon les mécanismes d’une forêt naturelle, à haut potentiel de biodiversité, de végétalisation, et de lien social. Sur ce site quasi-désertique, elle a pour vocation de créer une mini-oasis de verdure et d’être un vecteur de connaissance du milieu végétal.
Grâce à la méthode du botaniste japonais Akira Miyawaki, 900 arbres, répartis sur 300 m2, devraient être plantés en un seul jour. Ces petits poumons verts offrent des résultats spectaculaires : une croissance plus rapide et plus de biodiversité qu’une forêt traditionnelle. Autonomes en deux à trois ans, ces forêts contribuent activement à rafraîchir l’air des villes, au bien-être de ses habitants, à la réduction des pollutions atmosphériques, de l’eau et à la régénération des sols.

Bénéfices

  • Créer un îlot de fraîcheur au sein du site de Transfert grâce à l’effet climatiseur de l’arbre
  • Réintroduire et préserver la biodiversité dans ce quartier urbain
  • Développer du lien et de la convivialité entre les usagers du quartier et du site
  • Contribuer à réduire la pollution

 

LES GRANDES LIGNES DU PROJET

Akira Miyawaki est un botaniste japonais expert en écologie végétale. Ce spécialiste mondial travaille depuis des années à restaurer la végétation naturelle sur sols dégradés grâce à la méthode qu’il a mise au point. Cette méthode vise à recréer des microforêts natives en s’inspirant des mécanismes des forêts naturelles : les essences sont choisies selon le Potentiel naturel de végétation et plantées de façon très dense (3 arbres/m²) sur de petites surfaces. La forêt créée est autonome en moins de trois ans et offrirait des avantages bien supérieurs en termes de barrière à la pollution et de lutte contre le dérèglement climatique.

Conformément à la méthode Miyawaki, un Potentiel naturel de végétation a été établi dans un rayon d’une quinzaine de kilomètres à vol d’oiseau autour de la parcelle identifiée. Il a consisté à repérer les essences dominantes de la future forêt, en prenant en compte les différentes strates (grands arbres, arbres de taille moyenne et arbustes), les essences secondaires et mineures.
Les arbres doivent représenter, autant que possible, toutes les essences principales du site. Ils seront plantés de manière aléatoire dans une communauté végétale qui réunira grands arbres, arbres de taille moyenne et arbustes. Exemples d’essences identifiées : chêne sessile, tilleul à petites feuilles, érable champêtre…


Les architectes paysagistes, mandatés sur le projet, ont prévu de reconstituer une couche arable sur 50 cm. Le sol constitué des ruines des anciens abattoirs sera entièrement renouvelé par l’apport d’une terre végétale propice à la plantation d’un milieu forestier.

Si les consignes posées dans le cahier des charges sont respectées, le sol sera parfaitement équilibré et ne nécessitera pas d’amendement. Juste un apport de foin pour favoriser l’activité biologique du sol pour les deux ans à venir.


Le projet est mené avec 2 classes de CE1-CE2 de l’école Plancher située à côté de Transfert et 16 habitants bénévoles.

 

Mars :

  • recrutement des bénévoles planteurs et des sentinelles (MiniBigKeepers parmi les salariés de Pick-up) qui prendront ensuite soin de la forêt,
  • formation des Minibigkeepers. Pendant trois ans, ils iront régulièrement voir les arbres, prendront des photos pour les envoyer MiniBigForest, et s’engageront à désherber manuellement les adventices tous les deux mois.

Octobre :

  • atelier de sensibilisation à l’arbre pour les élèves,
  • atelier sur site, avec les bénévoles, pour expliquer la démarche aux habitants et les fédérer autour du projet,
  • 1 journée de plantation (900 arbres).

  • Ville de Rezé
  • Nantes Métropole Aménagement
  • Association MiniBigForest
  • D’ici là paysages & territoires, architectes paysagistes
  • École et bénévoles de Rezé

En chiffres

900 arbres sur 300 m2

Calendrier prévisionnel

  • Octobre 2020 : plantation des arbres
  • Septembre 2019 à octobre 2020 : expertise, exécution et mise en œuvre du projet
  • Juillet 2019 à septembre 2019 : étude de faisabilité et proposition