Plan d’action tranquillité publique

La Ville de Rezé prend en compte la problématique de la tranquillité publique et le vivre ensemble sur l’espace public. Les modes de vie, les habitudes, les pratiques évoluent. Les habitants et leurs attentes changent. Si le territoire attire une population nouvelle parce qu’il offre des services majeurs (transports,emplois, services…) tant liés à la proximité à la centralité métropolitaine qu’à l’évolution des cœurs de quartier, il ne peut être négligé que le niveau de pauvreté augmente, et la précarisation des plus fragiles, la part de la population âgée s’accroît, le développement urbain provoque des changements, voire des pertes de repères.

Enjeux

L’enjeu principal est de proposer une politique publique qui s’adapte et qui tient compte des évolutions.

Améliorer le bien vivre à Rezé veut dire habiter, se déplacer, travailler, s’amuser dans un cadre serein et convivial, tout en profitant du dynamisme de la métropole. Cela signifie participer aux évolutions, assumer et être acteur des innovations, des changements, tout en s’appuyant sur les atouts de ce territoire et la richesse des habitants qui le compose.

Un plan d’action tranquillité publique, qui permet de répondre aux attentes des habitants, aux évolutions du territoire, en matière de cadre de vie, de lien social que de tranquillité, a été voté lors du conseil municipal du 29 septembre 2017.

Un plan d’action en 3 axes

Améliorer le cadre de vie

  • Proposer un plan d’action en matière de stationnement visant à apaiser les usages de l’espace public.
  • Proposer des actions et des aménagements améliorant les usages de l’espace public et renforçant la convivialité dans les quartiers (ex. création de nouveaux lieux de convivialité, d’un skatepark, test de zones piétonnes, actions pour le vélo, installation du wifi public…).

Améliorer la tranquillité des espaces, lieux et bâtiments publics

  • Conforter la présence dissuasive des agents de surveillance de l’espace public (ASVP) et des médiateurs.
  • Systématiser les analyses et études de sûreté sur les sites sensibles et dans les projets urbains.
  • Installer de la vidéoprotection sur différents bâtiments publics municipaux pour assurer la sécurité des biens et des personnes.
  • Expérimenter la vidéoprotection sur certains espaces publics sensibles dans le cadre du projet métropolitain et avec la mise en place d’un comité d’éthique, de concertation et d’évaluation ainsi qu’une charte déontologique.

Médiation et prévention de la délinquance

  • Conforter et réorienter les interventions de médiation suivi par les agents de la Ville (gestion de conflits, traitement de situations complexes, suivi des marginaux…), vers davantage de proximité et de présence auprès des habitants (horaires de présence sur le terrain…).
  • Mise en place d’une nouvelle forme de médiation sociale sur l’espace public, notamment dans le quartier du Château : poursuite de la mission de médiation sociale en concertation avec les bailleurs.
  • Participer aux actions menées par l’État retenues dans le cadre du plan départemental (ex : prévention de la radicalisation, lutte contre les violences…).

Conforter la proximité avec les habitants et l’accompagnement de la personne (suivi des situations complexes)

  • Conforter la présence de la Ville dans les différents quartiers : à travers la présence d’animateurs jeunesses, événements sportifs, culturels…. Et également par la présence des agents de la direction de la tranquillité publique (ASVP, agents de surveillance…).
  • Mettre en place un observatoire de la tranquillité publique partagé dans le cadre du dialogue citoyen.
  • Mieux informer le public des différents dispositifs d’aide à la personne (accès au droit/aide aux victimes…).
  • Repérer et orienter les personnes en difficulté (actions des médiateurs de la Ville, remontées des cellules de régulation, lien avec structures spécialisées – ADPS… ).
  • Travailler des réponses graduées et adaptées à chaque situation (gestion et suivi des situations complexes) : meilleure coordination entre les directions (solidarités/jeunesses/tranquillité publique) et avec les partenaires et les associations.

Rendre visible l’action de la Ville sur le territoire et auprès de la population

  • Renforcer la présence visible sur les lieux et développer les supports d’information : meilleure visibilité Internet, meilleure accessibilité du service aux usagers.
  • Réorganiser la direction, renfort agents, confortation du rôle des agents de surveillance, visibilité des agents de médiation…

Renforcer et mieux identifier l’action de Rezé auprès des partenaires

  • Réactivation du conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) dans le cadre d’un contrat local de tranquillité publique.
  • Écriture d’un contrat local de tranquillité publique en partenariat avec l’État (police et justice), dont les grands axes pourront être travaillés dans le cadre de démarche de dialogue citoyen.
  • Renforcer les partenariats avec les autres acteurs : Maison de la justice et du droit…

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×