Budget 2018 : investissements à la hausse

Le 30 mars, les élus ont voté le budget 2018. Plus de 11 millions d’euros sont consacrés à des équipements. Des dépenses autofinancées à 70 % grâce à une gestion soucieuse des deniers publics.

Le budget 2018 est celui d’une Ville qui bâtit l’avenir, au cœur de la métropole, tout en s’assurant que tous ses habitants puissent en bénéficier, expose le maire, Gérard Allard, saluant cette année la pause dans la baisse des dotations de l’État aux collectivités.

En quatre ans, la Ville a perdu six millions d’euros. Nous avons su faire preuve d’audace, d’esprit d’innovation et de responsabilité afin de maîtriser nos dépenses. Cela a payé. La Ville continue à investir.
Cette année, plus de 11 millions d’euros sont consacrés à des projets d’équipement. Parmi eux : l’extension de l’école de La Houssais, la construction d’un établissement accueillant les 0-3 ans au Chêne-Gala, la mise en accessibilité des équipements publics, la galerie numérique à la médiathèque Diderot, l’aménagement d’un skate-park au Château, la reconversion sportive de la halle de la Trocardière ou encore l’installation de la vidéoprotection.

Pas de hausse des impôts

La Ville n’aura quasiment pas à emprunter en 2018 alors qu’elle investit plus cette année, souligne Anaïs Gallais, adjointe au maire en charge des finances. Des dépenses couvertes grâce aux ressources de la collectivité. La situation financière de la Ville est saine, ajoute l’élue. Comme en témoigne le niveau d’endettement, très bas par rapport aux communes de même strate. Rezé fait partie des villes exemplaires. Autre bonne nouvelle pour les habitants : les taux de la taxe d’habitation et de la taxe foncière n’augmentent pas en 2018.

Taxe d’habitation : inquiétude des élus

Les communistes font part de leur crainte par rapport à la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des contribuables dénonçant la réduction de l’autonomie des collectivités. Une inquiétude partagée par d’autres élus. L’élue aux finances, Anaïs Gallais, rappelle qu’un quart des recettes de la Ville provient de la taxe d’habitationLe budget est adopté à la majorité. Les élus de la droite et du centre ainsi que Rezé à gauche toute ! s’abstiennent.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×