ZAC du Vert-Praud : la biodiversité en atout

Les riverains ont été informés des grandes lignes du projet urbain lors d’une réunion publique jeudi 6 juin 2019. Les espaces naturels du secteur seront préservés et mis en valeur.

Programme de logements

La ZAC du Vert Praud, qui s’étend sur 15 hectares à l’ouest du quartier Ragon, a été créée à la fin de l’année 2016. Elle accueillera à terme 635 logements d’une grande diversité : locatifs sociaux (35 %), abordables (25 %) et libres (40 %) en collectifs, intermédiaires ou individuels.

Associés à la concertation préalable dès 2012, les riverains de la ZAC étaient conviés le 6 juin à une réunion publique par la Ville, Nantes Métropole, l’aménageur Loire Océan Métropole Aménagement et les urbanistes en charge du projet. « Vous nous aviez fait part de vos exigences fortes sur l’aspect architectural, les espaces naturels, le secteur pavillonnaire proche, nous en avons tenu compte », a expliqué en préambule Yann Vince, l’adjoint au maire en charge de l’urbanisme.

La biodiversité au cœur du projet

La caractéristique première du site réside dans sa richesse en espaces naturels, avec la présence d’une zone humide, d’un arboretum, d’une chênaie et de bouleaux. « Nous allons préserver et enrichir cette biodiversité », a insisté Jean-Christophe Rousseau, architecte urbaniste à l’agence Forma. « Les logements s’inscriront en creux du paysage existant », a-t-il ajouté.

Autour, des corridors écologiques et des liaisons douces pour piétons et vélos mailleront le nouveau quartier. Les espaces publics seront au final composés d’espaces verts à 75 % contre seulement 25 % de voirie, parkings et trottoirs.

Circulation apaisée

Satisfaits de voir ces espaces naturels maintenus et valorisés, les riverains de la ZAC ont exprimé leurs attentes sur d’autres points. Les habitants des villages situés aux marges de la ZAC, la Bauche-Thiraud et le Génétais, redoutent l’arrivée de bâtiments proches de leurs maisons.

Les immeubles les plus hauts (rez-de-chaussée + 5 étages), seront situés face au marais et le long de la rue du Vert-Praud, a précisé l’architecte.

Des craintes liées à un accroissement de la circulation se sont aussi exprimées. Seules quelques voies d’accès aux logements seront tracées, autour de la rue du Vert-Praud, qui sera l’axe principal du quartier et passera en zone 30 pour une circulation apaisée, a précisé l’urbaniste.

Les acteurs du projet ont présenté son calendrier prévisionnel. Une nouvelle réunion publique suivra l’obtention des autorisations réglementaires, envisagée pour le début 2021. Les travaux d’aménagement et de construction pourraient s’étaler entre 2022 et 2027.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×