Ville apaisée : où en est-on ?

Zones 30, priorité à droite. Les règles de circulation vont être progressivement modifi ées pour plus de sécurité, de tranquillité et de partage des rues. Mais avant chaque changement, la Ville rencontrera les habitants.

L’objectif est d’apaiser la ville, de la rendre plus agréable à vivre, mais pas d’empêcher les voitures de rouler. Nous devons garder de la fluidité dans les déplacements, notamment pour les transports en commun.

Gérard Allard, maire de Rezé

Pas de réduction de la vitesse mais plus de sécurité

Acteur engagé dans l’accélération des transitions écologique et sociétale, Rezé a souhaité ouvrir un débat avec les habitants sur la ville apaisée. Avec une question : faut-il généraliser la vitesse à 30 km/h ? Des Rezéens réunis en conférence citoyenne ont planché sur le sujet et interrogé les habitants. Plus de 1 500 personnes ont répondu à un questionnaire. La plupart opposées à une réduction de la vitesse généralisée, mais réclamant plus de sécurité et une meilleure qualité de vie. La Ville a décidé de suivre les propositions de la conférence citoyenne.

72% des rues à 30 km/h

Quels engagements a pris la Ville ? D’abord, d’étendre les zones 30. Pas dans toute la commune, mais dans 72 % des rues (contre 41 % aujourd’hui). Ensuite, de mettre en place la priorité à droite dans les secteurs résidentiels. Enfin, de conserver les grands axes limités à 50 km/h. « L’objectif est d’apaiser la ville, de la rendre plus agréable à vivre, mais pas d’empêcher les voitures de rouler, explique le maire, Gérard Allard. Nous devons garder de la fluidité dans les déplacements, notamment pour les transports en commun. »

Démarrage à Pont-Rousseau

Ces nouvelles mesures ne s’appliqueront pas toutes en même temps. Mais, zone par zone. « Pour prendre le temps de réexpliquer
la démarche aux habitants avant de modifier les règles de circulation dans leur quartier », explique Gérard Allard. Premières zones concernées : dans le quartier Pont-Rousseau. Une réunion est proposée aux riverains en mai. Trois autres zones situées à Rezé-Hôtel de ville, Port-au-Blé et Haute-Île suivront à l’automne. « Le changement s’opérera en douceur. Nous irons à la rencontre des habitants pendant un an au moins, le temps de déployer le dispositif. »

La route de Pornic : des études

Quid de la route de Pornic ? Une réduction de la vitesse à 50 km/h sur l’axe rezéen était souhaitée au lieu des 70 km/h actuellement.
La Ville envisageait également de réserver une voie de chaque côté aux transports en commun, véhicules d’urgence et covoiturage. « Des études supplémentaires sont nécessaires, notamment sur le covoiturage », conclut le maire. Elles seront lancées cette année.

Le saviez-vous ?

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×