Un tournoi de foot contre la violence

La Ville organise, vendredi 21 février au gymnase des Cités-Unies, un tournoi de football interquartiers pour les 16-30 ans. Les partenaires (service municipal médiation, Sdis 44, Tan, bailleurs sociaux) nous expliquent le sens de leur engagement collectif sous le maillot « Ensemble contre la violence ».

Témoignage

ON AIMERAIT AVOIR DES ÉQUIPES DE FILLES OU MIXTES

Avant, je participais au tournoi. Je suis très heureux de porter ce projet, c’est une fierté pour moi qui suis natif de Rezé. Le tournoi va rassembler 12 équipes de 5 joueurs entre 16 et 30 ans. L’idée est de toucher tout le monde, on aimerait avoir des équipes de filles ou mixtes. La pratique sportive des jeunes rencontre parfois un frein financier. Il existe des partenariats avec les clubs pour aider sur le prix de la licence, on va le rappeler aux jeunes.

Lotfi Lakhlifi , médiateur à la Ville

Témoignage

LE SPORT EST UN VECTEUR D’INCLUSION SOCIALE

Sur le territoire, les jeunes nous voient comme des professionnels. En mettant un maillot, on sera perçus autrement, cela peut créer du lien, permettre un rapport égalitaire entre jeunes et moins jeunes. Ce type de rendez-vous facilite les rapports, la communication, parfois la résolution de certains conflits. Comme la culture, le sport peut être un formidable vecteur d’inclusion sociale, ouvrir des portes. Il faut valoriser les pratiques et les compétences développées par les jeunes.

Houlam Bouhdayd, chargé de proximité et tranquillité chez Atlantique Habitations (bailleur)

Témoignage

DES HUMAINS DERRIÈRE L’ENTREPRISE

Notre rôle est de prévenir les situations conflictuelles en développant la relation de proximité. En participant au tournoi, on se fait connaître des jeunes. On va leur parler du thème de la violence, des conséquences quand on se fait casser une vitre d’un bus ou d’un tram. Dans la vie courante, nous n’avons pas toujours le temps de discuter ensemble. Là, on aura un échange plus libre, sans barrière. On pourra les faire réfl échir sur les comportements impactants, leur faire comprendre que derrière l’entreprise, il y a des humains.

Emmanuel Bouchaud, responsable prévention à la Tan, Ali Belachemi et Romain Renonçay, médiateurs à la Tan

Témoignage

CRÉER UN COLLECTIF

La violence est un sujet d’actualité. On a de plus en plus d’agressions de sapeurs-pompiers en intervention. Nous participons au tournoi pour échanger avec les jeunes. Nous allons rappeler que notre mission est de secourir, qu’il peut y avoir de graves conséquences pour les victimes si l’on est mal accueillis. Nous engageons une équipe sur la base du volontariat. Le football fait partie de notre culture. Chez nous, il scelle le collectif. Et c’est ce que nous souhaitons avec les jeunes…

Frédéric Pieters, chef du Centre d’incendie de secours de Rezé (Sdis 44)