Transfert : les habitants s’associent aux préparatifs

Le coup d’envoi de la deuxième saison de Transfert sera donné le 17 mai avec les Fanfaronnades. A moins d’un mois de sa réouverture, on s’active en coulisses pour que la zone d’art et de culture soit fin prête pour accueillir artistes et spectateurs. Et le talent des Rezéens sont mis à contribution.

Un gradin de 250 places réalisé par les lycées de Goussier

Côté accueil, les organisateurs (Pick up Production) souhaitaient améliorer le confort des publics. Une raison qui les a poussés à solliciter les élèves en chaudronnerie industrielle et usinage du lycée Goussier dont la réputation n’est plus à faire. En 2013, on se souvient de leur participation à un projet de manège écolo. Deux ans après, ils avaient imaginé le totem en place devant l’Auditorium. Et l’an dernier, ils ont participé à la réalisation de structures de Transfert.

Depuis le début du mois de février, une quarantaine d’élèves de seconde, première et terminale se sont mis au travail, pas moins de 600m de tubes ont été nécessaires, 960 pièces fabriquées pour la réalisation d’un gradin de 250 places. Deux élèves CAP agencement bois du lycée Tabarly d’Olonnes-sur-mer (85) les ont rejoints pour s’occuper des assises et dossiers en bois.

La décoration confiée aux enfants du quartier

Les élèves de l’école Jean-Jaurès seront également mis à contribution. Début mai, il leur sera demandé de collaborer à la décoration du village et, notamment, de participer à la création d’un totem en bois pour identifier le point d’accueil : un bus boutique.

Le Circobus : c’est l’une des nouveautés de cette année. Un véhicule donné par la Ressourcerie de l’île, transformé en boutique et dont la décoration a été confiée à David Bartex. Pour ce chantier, l’artiste s’est entouré des enfants roms qui habitent sur le terrain voisin de Transfert.

En trois jours, ils ont réalisé ensemble une fresque, sur l’univers de l’ancien monde forain. Sur l’engin, fraîchement peint, on découvre un monsieur Muscle, une voyante, un homme crocodile, un couple de siamois, un chanteur…Et tous ces personnages ont leurs noms écrits en roumain. Très impliqués et appliqués, les enfants ont pu y mettre leur touche personnelle. Suggérant, ici l’accessoire, là l’attitude ou encore les couleurs.

Et après…

Et après, les habitants seront toujours pleinement associés. En dehors de la programmation artistique, des ateliers seront proposés chaque jour sur le site. Atelier proposé par Transformeuble, la Ressourcerie, initiation à la sérigraphie, la radio, jeux de construction… Toutes ces animations seront animées par des associations locales et les habitants auront encore et toujours matière à créer, imaginer, concevoir et inventer.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×