Transfert 2020 : l’été réinventé

Transfert rouvre ses portes le 4 juillet pour un été particulier, sans programmation déterminée à l’avance, mais avec beaucoup de motivation et de projets.

Projet « expérimental au croisement de l’urbanisme et de la culture », Transfert occupe depuis 2018 la friche des anciens abattoirs. Sous l’égide de Pick Up production, cette « cité éphémère », « zone libre d’échanges et de fabrication collective », questionne la place des artistes dans la fabrique de la ville. L’activité du lieu tout au long de l’année se développe, mais c’est l’été que la ruche se remplit, accueillant une foule de spectacles, ateliers et animations, et un large public. Cette édition est évidemment un peu particulière.

« 2020 aurait pu être l’année des rendez-vous avec Boomin et Ed Mundo, de la réalisation du Audubon mural project, d’un événement de clôture hip Opsession sur le site de Transfert. La Covid-19 est passée par là, mettant tous ces projets à l’arrêt forcé, regrette l’équipe de Pick Up production. Nous cherchons à présent le juste milieu entre sécurité, contraintes financières et solidarité. »

Réinventer une saison estivale

Après avoir dû annuler la programmation printanière et estivale, les organisateurs de Transfert ne baissent pas les bras, l’évolution favorable de la crise sanitaire leur permet de « réinventer une saison estivale » en s’adaptant à la situation et ses contraintes. Objectif : « Ouvrir le 4 juillet, avec les moyens disponibles, en communiquant en toute transparence et avec les dispositifs nécessaires à l’accueil du public en toute sécurité. »

Impossible pour l’heure de fournir un calendrier précis, mais de nombreux projets sont lancés autour de quatre axes : recherche action, lien avec les usagers, mise en vie du site, aménagement du site.

Les arts visuels à l’honneur

Une multitude de partenaires et intervenants poursuivent les projets engagés et en initient de nouveaux, en cohérence avec les propositions développées par le laboratoire et les projets en lien direct avec les usagers (ateliers, chantiers, animations). Un axe autour de la pratique libre et de la pratique artistique encadrée sera développé. La présence du Veilleur (personnage à mi-chemin entre l’animateur sublime et le concierge décalé) « incarnera le projet Transfert dans une vision décalée et divertissante ». Les arts visuels seront mis à l’honneur.

Infos pratiques

Du 4 juillet au 30 août, en juillet les vendredis et samedis de 17h à 2h, les dimanches de 15h à 20h, en août les mercredis et jeudis de 17h à minuit, les vendredis et samedis de 17h à 2h, les dimanches de 15h à 22h.

Site des anciens abattoirs, rue Abbé-Grégoire.