Quand les jeunes parlent de sexualité

Le service municipal Jeunesses a organisé vendredi 30 novembre un temps de prévention sur la vie affective et sexuelle. Un temps qui libère la parole.

Journée de prévention

« Parler de ces sujets est très important, on ne le fait pas forcément au lycée », note Cristian, élève à Jean-Perrin. Les sujets qu’il évoque tournent autour de la vie affective et sexuelle des jeunes : consentement, discriminations, plaisir, IST (infections sexuellement transmissibles), contraception…

Le service Jeunesses de la Ville leur a consacré vendredi 30 novembre une journée de prévention et d’échanges devant la médiathèque Diderot. Un lieu où passent en nombre lycéens de Jean-Perrin et étudiants de la cité de formation santé-social Marion-Cahour.

« Plus simple d’en parler par le jeu »

Le service Jeunesses s’est appuyé sur plusieurs partenaires pour mettre en place cette animation : Nosig (le centre LGBTI de Nantes), le Planning familial, l’association Avenir Santé, et Claire Vimont, créatrice de deux mallettes pédagogiques sur la sexualité. Sur les stands, les jeunes ont trouvé des réponses à leurs interrogations, des plaquettes d’information, des préservatifs, à la veille de la Journée mondiale de lutte contre le sida, et des supports ludiques.

Lycéennes, Bleuenn, Clémence et Shannon ont par exemple participé à une mise en situation autour de la vie sentimentale. « On devait dire si l’on acceptait ou pas certaines situations. Cela nous fait nous poser des questions qu’on ne se poserait pas. Et c’est bien plus simple d’en parler par le jeu », explique Bleuenn.

Expressions libres

Cristian, Bernice et Eva ont improvisé face à une caméra dans le car vidéomaton sur un thème qui leur tenait à cœur, la jalousie est-elle une preuve d’amour ? Ils ont aussi débattu sur la notion de consentement. Cristian juge indispensable de « savoir se mettre à la place de l’autre », comme il l’a écrit sur un carton affiché à côté d’autres points de vue sur la question. « Sinon cela peut avoir des conséquences qui ne sont pas réparables… », conclut Eva.

On devait dire si l’on acceptait ou pas certaines situations. Cela nous fait nous poser des questions qu’on ne se poserait pas. Et c’est bien plus simple d’en parler par le jeu.

Bleuenn

Votre interlocuteur : le service jeunesses

Vous avez entre 11 et 25 ans ? Des projets, des envies, des questions, des doutes ?

Le service jeunesses vous apporte des réponses concrètes au quotidien. Vous y trouverez des informations basées sur votre quotidien, sur toutes les thématiques importantes : études, métiers, emploi, jobs saisonniers, formations professionnelles, logement, aides, santé, mobilité européenne et internationale, chantiers de jeunes, service civique, etc.

Les professionnels du service jeunesses prendront le temps d’écouter vos demandes, d’échanger avec vous et de vous proposer des pistes.

Le service Jeunesses de la Ville a consacré une journée de prévention et d’échanges sur les sujets de la vie affective et sexuelle des jeunes. Devant la médiathèque Diderot, un lieu où passent en nombre lycéens de Jean-Perrin et étudiants de la cité de formation santé-social Marion-Cahour
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×