Mars fait de la place aux femmes

« La rue est-elle à nous tous… et toutes ? » : cette question sera posée par des jeunes Rezéennes et Rezéens à des passants le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes. La restitution de ce micro-trottoir sera présentée le 20 mars à la médiathèque Diderot.

La Ville et ses partenaires proposent plusieurs rendez-vous autour de la Journée internationale pour les droits des femmes du 8 mars :

  • Vendredi 8 mars, des jeunes de 12 à 15 ans interpelleront des passantes et des passants sur la place des femmes et des minorités de genre dans l’espace public. Les réponses récoltées lors de ce micro-trottoir seront à découvrir mercredi 20 mars à la médiathèque Diderot, de 17h à 19h. Ce rendez-vous sera également l’occasion de déambuler dans un parcours créé autour de la place des femmes et des personnes LGBTQIA+ dans l’espace public, et d’échanger sur les expériences de chacune et de chacun. Gratuit, sans réservation. Voir le flyer.

 

  • Vendredi 8 mars et samedi 9 mars, des visites thématiques de la Maison radieuse seront également proposées sous un autre angle. Il s’agira cette fois de questionner la place des femmes dans le foyer imaginé par l’architecte Le Corbusier dans les années 1950. À 14h et à 16h le vendredi, à 9h30 et à 11h le samedi. Boulevard Le Corbusier. Tarifs : de 2,50€ à 10€. Sur inscription : 02 40 84 43 60.

 

  • Vendredi 8 mars, des habitantes du quartier Château, organisées en collectif et accompagnées par le centre socioculturel, donnent rendez-vous aux personnes qui habitent ou qui passent sur la place François-Mitterrand pour débattre autour d’un sujet : « Que faudrait-il changer pour que les femmes se sentent bien dans l’espace public ? ». À 17h, sur la place François-Mitterrand.

ÇA S’EST AUSSI PASSÉ EN MARS

Afin de prévenir le harcèlement de rue, un atelier Riposte, destiné aux femmes cisgenres et transgenres à partir de 16 ans, s’est tenu le 1er mars au centre socioculturel Château. Les participantes y ont découvert des méthodes d’autodéfense verbales et physiques.

Le 6 mars, des jeunes de 12 à 15 ans ont été sensibilisés autour de la place des femmes et des personnes LGBTQIA+ dans l’espace public, avec l’associations REGALons-Nous.

L’égalité femmes-hommes est une valeur fondamentale et nous voulons en faire un sujet qu’il ne soit plus possible de contester. Pour cela, il faut éduquer et sensibiliser tous les publics. Et travailler en concertation avec les associations pour que demain le critère d’égalité soit incontournable.

Cécilia Burgaud, adjointe égalité femmes–hommes

RETOUR EN IMAGES SUR LE MICRO-TROTTOIR RÉALISÉ PAR DES JEUNES LE 8 MARS