Le Chronographe : archéologie du soin et de la santé

Prenez soin de découvrir cet été la nouvelle exposition présentée au Chronographe. Vous en apprendrez beaucoup sur la santé et les soins prodigués dans les sociétés qui nous ont précédées.

Des questions et des réponses

Avons-nous vraiment des leçons d’hygiène à donner ? Quelles étaient les pratiques de soin dans l’antiquité ? A quand remonte le premier geste chirurgical ? Comment les malades étaient-ils pris en charge ? Etaient-ils rejetés ou au contraire accompagnés ?

Intitulée « Prenez soin de vous ! », l’exposition du Chronographe, conçue en partenariat avec l’Inrap (Institut de recherches archéologiques préventives) propose au public de découvrir les pratiques de soins de nos ancêtres (l’exposition couvre la période allant du néolithique jusqu’au 17e siècle) au travers d’objets exhumés à la surface par les archéologues.

Du silex au premier scalpel en métal, de la prothèse dentaire d’Anne d’Alègre (comtesse de Laval et proche d’Henri IV – 1565-1619) faite de fils d’or (métal inoxydable) aux divers instruments (boîte à collyre, fioles ou autres cuillère-broyon) retrouvés dans la sépulture d’un oculiste du 2e siècle, de crânes humains trépanés (révèlant une pratique répandue et maîtrisée d’un geste chirurgical pratiqué dès le néolithique pour soulager notamment les maux de tête) à un bandage herniaire, les exemples sont multiples pour dire que nous ne sommes pas les premiers à prendre soin de nous et à prendre soin les uns des autres.

Une exposition qui fait du bien

Scientifique, l’exposition s’appuie nécessairement sur l’étude des indices décelés dans les vestiges pour illustrer ses propos. Accessible, elle s’emploie aussi à prendre soin du visiteur pour en faciliter l’appropriation : outils numériques, manipulations d’objets, reportages vidéos, textes en FALC (facile à lire et à comprendre).

Au final, on ressort avec l’agréable sensation d’en savoir davantage. Une lecture inédite sur la prise en charge des malades, des blessés et personnes en situation de handicap dans les sociétés du passé qui interroge nécessairement nos façons de faire actuelles.

Prenez soin de vous – archéologie du soin et de la santé
Du 15 juin 2019 au 5 janvier 2020
De 1,5€ à 3€

Journées nationales de l’archéologie

Dans le cadre des Journées nationales de l’archéologie, le Chronographe ouvre ses portes et propose de nombreuses animations gratuites samedi 15 et dimanche 16 juin.

Jouez aux détectives dans une enquête grandeur nature et en famille sur les traces d’un centurion, dont le corps a été mystérieusement retrouvé dans les thermes de Ratiatum. Explorez l’exposition en compagnie de Valérie Delattre, archéoanthropologue à l’Inrap. Expérimentez le travail des archéo-anthropologues et découvrez comment ils font parler les ossements exhumés. Embarquez pour un voyage dans le temps sur les pas des archéologues et des découvertes archéologiques réalisées dans le centre de Rezé depuis le 19e siècle. (rendez-vous place J-B-Davais).

Consultez le programme complet des Journées nationales de l’archéologie

Prenez soin de vous

Prenez soin de vous ! Archéologie du soin et de la santé s’intéresse à la prise en charge des malades, blessés et personnes en situation de handicap dans les sociétés du passé, et explore les résonances entre cas de figures archéologiques et phénomènes de société actuels.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×