Déversement d’huile rue des Chevaliers

Un incident s’est produit rue des Chevaliers mercredi 7 décembre. Un camion-citerne transportant de l’huile végétale a eu un accrochage et tout le contenu s’est déversé sur la chaussée. Sans gravité pour l’environnement. Mais attention, ça glisse !

Accrochage du camion-citerne

Alors qu’il venait livrer de l’huile végétale mercredi 5 décembre, vers 7h, un camion-citerne s’est accroché au portail d’entrée du site de la Savonnerie de l’Atlantique. L’accrochage a provoqué une éventration de la citerne du camion avec pour conséquence la dispersion brutale de près de 15 m3 d’huile végétale sur la voirie.

Huile végétale sur la chaussée

La dispersion à l’air libre de l’huile végétale a pour conséquence une solidification très rapide sur le sol. Toutefois, une partie de l’huile s’est répandue sur la voirie avant de rejoindre le réseau public eaux pluviales avec pour exutoire la Loire, située juste à proximité du site.
Cette quantité d’huile, difficile à estimer, s’est en partie solidifiée au contact de La Loire, compte tenu de la température du fleuve. Ceci explique pourquoi on pouvait observer sur les berges de Loire des blocs de graisse de couleur jaunâtre.
Une grande partie de l’huile végétale déversée s’est par ailleurs solidifiée directement sur la voirie. C’est pourquoi depuis deux jours, une entreprise de nettoyage industriel, immédiatement mandatée par la Savonnerie, s’active pour récupérer cette huile solide sur la voirie.

Suite à l'incident survenu à la Savonnerie de l’Atlantique mercredi 7 décembre, des blocs de graisse de couleur jaunâtre ont été observés sur les berges de Loire, sans incidence pour l'environnement.

Pas d’impact environnemental

Selon la cellule opérationnelle de prévention des risques de Nantes Métropole, « l’impact environnemental est quasi nul ». Il s’agit d’huile végétale uniquement, biodégradable et non classée au titre des produits dangereux. « Un tel incident à proximité d’un cours d’eau avec faible débit ou un étang aurait provoqué une modification des paramètres (oxygène par exemple) nécessaire à la vie piscicole. Ce n’est pas le cas ici compte tenu du débit du fleuve. »

 

Chaussée glissante

L’entreprise procède à des opérations de nettoyage qui nécessitent l’utilisation d’un karcher à eau chaude avec récupération des effluents par un camion pompeur. Des envolées de gouttelettes grasses sont inévitables, avec retombées sur la voirie de la rue des Chevaliers. Le temps du chantier, la chaussée reste donc glissante. Les opérations de nettoyage et de décapage doivent s’achever ce vendredi. Les éventuels résidus partiront avec la pluie du week-end…

Plus d’informations

Cellule Opérationnelle de Prévention des Risques :
02 51 86 09 52

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×