Déconfinement à Rezé : les infos

Après un confinement de deux mois, la vie se réorganise petit à petit. Réouverture progressive des écoles, des crèches. Réouverture des parcs, jardins, marchés, commerces, … Le point sur le plan de déconfinement à Rezé.  Quelles mesures à compter du 11 mai ?

Le 11 mai marque le début d’une nouvelle phase dans la lutte contre le virus, dans laquelle, plus que jamais, chacun de nous devra faire preuve de responsabilité, de civisme et de sens du collectif.

Bien qu’il soit affiché « vert » (ce qui ne signifie pas “feu vert”), le département Loire-Atlantique reste une zone où le virus circule et, chaque jour, de nouveaux malades sont détectés. Très peu de différences entre les départements « verts » et « rouges », si ce n’est la fermeture des parcs et jardins et celle des collèges pour les « rouges ».

La réussite de cette phase dépendra du respect scrupuleux des mesures sanitaires par les citoyens, des mesures désormais connues de tous.

Cet article sera mis à jour en fonction des nouvelles mesures prises par la Ville et des actualités liées à la gestion de la crise sanitaire. [Mise à jour le 27 mai]

Nouvelles infos :

  • Enfants des familles prioritaires : accueil alternatif à l’école (lire dans onglet “Écoles et crèches”)
  • Réouverture du service municipal jeunesses pour les 11/25 ans sur rendez-vous individuel au 02 40 13 44 25 (lire dans onglet “jeunesse et famille”)
  • La distribution de masques par la Ville se poursuit. Je n’ai pas reçu de masques ou pas suffisamment par rapport à la composition de mon foyer? Pourquoi est-ce si long ? On répond à vos questions dans l’onglet “masques grand public”
  • Réouverture des accueils périscolaires du soir dans toutes les écoles élémentaires depuis lundi 25 mai. (lire dans onglet “écoles et crèches”)
  • Déchèterie : fermeture lundi 1er juin (jour férié)

Au moment de la sortie progressive de confinement, nous devons continuer à être extrêmement prudents. Pour cela, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle des autres.

Les gestes barrières avant tout

Le port d’un masque grand public est préconisé dans certaines situations pour se protéger et protéger les autres. Il ne se substitue en aucune manière au respect des gestes barrières et des règles de distanciation physique.

Télécharger l’affiche des gestes barrieres – gouvernement.fr

S’inscrivant dans une démarche métropolitaine, la Ville de Rezé a commandé des masques en tissu lavables et réutilisables qui seront distribués gratuitement à chaque Rezéen. Souhaitant s’assurer que ces masques soient adaptés à chacun, la Ville a commandé un total de 45 000 masques répartis de la manière suivante : 39 500 en taille adulte et 5 500 en taille enfant.

Quels types de masques vont être distribués aux Rezéens ?

Les masques distribués par la Ville de Rezé sont des masques dits “grand public” fabriqués en tissu. Ils ont été commandés auprès de fournisseurs homologués selon les recommandations de l’AFNOR. Il s’agit de masques lavables répondant à un niveau d’exigence moins ambitieux que les masques chirurgicaux et FFP2, qui doivent être en priorité utilisés par les personnels de santé et les populations exposées. Ces masques ont pour ambition d’apporter une protection supplémentaire à toute personne saine, en complément des gestes barrières et de la mesure de distanciation physique.

Comment vont être distribués ces masques ?

Les masques commandés par la Ville de Rezé seront distribués gratuitement dans toutes les boîtes aux lettres. Chaque membre d’un foyer recevra son masque lavable et réutilisable. La distribution est automatique, aucune démarche n’est nécessaire.

Quand seront-ils distribués ?

Quand la Ville les aura réceptionnés de la Métropole, ils seront distribués dans les boîtes aux lettres. À ce jour, il est programmé, sous réserve d’aléas de livraisons, de démarrer la distribution postale à la fin de la semaine.

Les Rezéens qui, éventuellement, n’auraient pas reçu de masques au 22 mai devront nous adresser un mail (accueil@mairie-reze.fr) ou appeler au 02 40 84 45 89. Ce contact pourra également être utilisé par les parents qui souhaiteraient échanger un masque en taille adulte par un masque en taille enfant ou inversement.

Je n’ai reçu qu’un masque alors que nous sommes 3 ?

Contactez le 02 40 84 45 89 afin de vérifier votre situation (nombre de personnes dans votre foyer), nous vous proposerons un envoi complémentaire.

Je n’ai pas reçu de masques, peut-être ne suis-je pas enregistré dans le fichier de la taxe d’ habitation ?

C’est ce fichier qui sert en effet de référence à la Ville pour la distribution : si vous venez d’arriver sur Rezé envoyez sur accueil@mairie-reze.fr vos nom, adresse et composition familiale (préciser si besoin de masques taille enfant) avec un justificatif de domicile. Nous procéderons à un envoi postal pour doter chaque personne de votre foyer d’un masque.

Je n’ai pas reçu de masques alors que je paie la taxe d’habitation sur Rezé ?

Si vous n’avez pas reçu de masques à ce jour, nous vous invitons à contacter le 02 40 84 45 89 pour vérifier votre situation et vous informer des modalités d’envoi.

Pourquoi est-ce si long ?

Dès qu’un lot de masques arrive à Nantes Métropole, il est immédiatement récupéré par la Ville de Rezé pour une mise sous pli individualisée par foyer (un masque par personne composant votre foyer sur la Taxe d’habitation) et pour un envoi postal. Il s’écoule entre 24h et 48h entre l’arrivée d’un lot de masques et sa mise en distribution postale.

À quoi sert un masque grand public ?

Ces masques grand public AFNOR protègent les autres et peuvent apporter une protection si tout le monde en porte.  En effet, ils agissent comme une protection collective en limitant la propagation du coronavirus par microgouttelettes lors de l’éternuement, d’une toux et de la parole. Ces masques répondent aux exigences de lutte contre le Covid-19 pour la population, en complément des autres gestes barrières indispensables.

D’où viennent ces masques ?

Les possibilités de commande étant très contraintes et liées au volume demandé, la Ville de Rezé a commandé, via Nantes Métropole, 39 500 masques taille adulte et 5 500 masques taille enfant, soit un total de 45 000 masques. Nantes Métropole a passé commande de masques en tissu à plusieurs prestataires labellisés AFNOR, aux niveaux local, national et européen.

FFP2, chirurgicaux, en tissu, …quelles sont les différences ?

Les masques de type « FFP2 » sont les plus filtrants et sont réservés aux soignants. Les masques chirurgicaux sont, quant à eux, réservés aux soignants et, sur prescription, aux personnes malades ou en cas de contact avec des personnes à risques modéré ou élevé. Par ailleurs, ces masques sont à usage unique.

Les masques « grands publics » commandés par la Ville de Rezé sont en tissu et sont utiles pour les différents usages de la vie quotidienne (transports en commun, marche en zone fréquentée et dans les magasins). Lavables et réutilisables, ils respectent les recommandations de l’AFNOR.

Quelles sont les certifications de ces masques distribués ?

Les masques « grand public » répondent aux critères d’exigence de la lutte contre le Covid-19 pour la population. Ils sont fabriqués en répondant à la certification AFNOR. Les masques visent à apporter une protection supplémentaire aux gestes barrières indispensables (se laver les mains, garder une distance minimale de 1 mètre entre les personnes, éternuer dans son coude, arrêter les embrassades et les poignées de mains et se confiner en cas de symptômes).

Comment laver son masque en tissu ?

Pour toute question relative à l’entretien de votre masque, nous vous invitons à contacter le 02 40 84 45 89 qui pourra vous indiquer les préconisations techniques pour chaque type de masques (fournisseur Norep ou Embody).

Quand dois-je porter un masque ?

On porte un masque dans les transports collectifs, en zone publique fréquentée, dans les magasins et dans tous les lieux de proximité. Ces masques limitent la propagation du coronavirus par microgouttelettes lors de l’éternuement, d’une toux ou de la parole.

Les enfants doivent-ils porter un masque ?

Conformément aux informations de Santé publique France (rapport du 5 mai 2020 sur l’utilisation des masques dans l’espace public), l’enfant doit être en âge de comprendre et de respecter le port du masque, pour un port utile et sans risque. Le port du masque par un enfant doit se faire sous la stricte surveillance d’un parent. Il est à proscrire pour les nourrissons et les plus jeunes.

Où et commenter jeter son masque ?

Certainement pas dans la rue, ni dans les espaces verts, ni dans le bac de déchets recyclables (bac jaune). Ces déchets doivent être déposés dans un sac plastique dédié, fermé pendant 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères (bac bleu). Si vous ne pouvez rapporter votre masque, vos gants et vos mouchoirs chez vous, jetez-les dans les poubelles à disposition dans l’espace public.

Pour rappel, les jets de masques et de gants dans la rue, comme tout autre déchet, peuvent coûter aux contrevenants 68 euros, sur la base de l’article R632-1 du code pénal. Cet article indique en effet : « Est puni de l’amende pour les contraventions de la 2e classe le fait de déposer, d’abandonner, de jeter ou de déposer, en lieu public ou privé, à l’exception des emplacements désignés à cet effet par l’autorité administrative compétente, des ordures, déchets, déjections, matériaux… »

Et si en temps normal, jeter des détritus sur le sol est un geste d’incivilité répréhensible, il devient dangereux en période de crise sanitaire.

 

La Ville de Rezé a travaillé en lien avec les différents acteurs concernés pour répondre à la demande du gouvernement de rouvrir les crèches et écoles tout en assurant une sécurité sanitaire maximale pour les agents des services publics, leurs usagers et leurs proches.

Les crèches ont rouvert le lundi 11 mai. Les écoles maternelles et élémentaires ont rouvert leurs portes, jeudi 14 mai. Le temps pour les services de la Ville et de l’Éducation nationale d’organiser l’accueil de ces jeunes publics dans les meilleures conditions.

Contexte

Le président de la République, a annoncé le 13 avril, que les écoles rouvriraient à compter de la semaine du 11 mai. Le Premier ministre a précisé, dans son intervention du 28 avril, les conditions générales de réouverture des établissements d’enseignement, précisant notamment « une réouverture progressive des écoles maternelles et élémentaires, partout sur le territoire, et sur la base du volontariat des familles ».

Priorité à la sécurité des enfants et des personnels

La Ville de Rezé a élaboré son plan d’action de déconfinement, concernant notamment la réouverture des écoles, en collaboration avec la multitude d’acteurs intervenant sur ce dossier. Face à un sujet très complexe, avec des protocoles sanitaires très strictes à respecter, la Ville place en priorité la protection de la santé des enfants, des familles, des enseignants et de ses agents. C’est à la seule condition du respect strict des conditions du protocole sanitaire que les écoles peuvent rouvrir. Prudence, progressivité et respect du protocole sanitaire sont les maîtres-mots qui définissent les modalités d’accueil des enfants à compter du jeudi 14 mai.

Accueil des enfants depuis le 14 mai

Les enfants dont les familles en ont exprimé le souhait sont accueillis depuis jeudi 14 mai dans leur école, selon des conditions de nombre et dans la limite de la capacité d’accueil fixée par établissement pour respecter l’ensemble des règles très strictes imposées par le protocole sanitaire national : distanciation entre les élèves, entretien des locaux, équipements de protection pour les personnels.

Quels sont les enfants concernés ?

Au regard du nombre d’enfants pouvant être accueillis dans les écoles, l’Éducation nationale a décidé des modalités d’accueil des enfants des familles qui en ont exprimé le souhait. Tous les enfants ne peuvent être reçus en même temps. Des temps en présentiel et des temps de travail à distance se succèdent, en alternance. Les familles sont contactées par les écoles.

 Quelle organisation ?

Les classes sont limitées à 15 élèves maximum, sur la base des consignes de l’Éducation nationale.

Les journées précédant le 14 mai ont été consacrées à la préparation des écoles conformément au protocole sanitaire publié par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse :

  • chaque école a fait l’objet d’un nettoyage approfondi,
  • préparation des écoles en lien avec les équipes enseignantes (entrées, sorties, balisages, installation des classes, circulations…),
  • formation des personnels sur les consignes sanitaires,
  • mise en place d’un protocole pour le nettoyage des locaux au quotidien durant la journée,
  • les salles utilisées durant la journée sont limitées et identifiées pour faciliter les opérations d’entretien,
  • présence de points d’eau et de savon dans ou à proximité des classes pour faciliter le lavage régulier des mains,

Pour faciliter et sécuriser l’accueil des enfants, entrées et sorties échelonnées sont préconisées pour limiter le nombre des familles devant les écoles et les croisements entre les groupes d’élèves.

Accueil périscolaire et restauration scolaire

Il n’y a pas d’accueil périscolaire le matin en raison des entrées échelonnées des élèves. La Ville a mis en place un dispositif pour sécuriser les abords des écoles et faire respecter les mesures de distanciation.

L’accueil du midi, comme la restauration scolaire, sont mis en œuvre depuis le 18 mai. Un repas sera servi aux enfants dans les salles des restaurants scolaires, dans le respect des consignes sanitaires. Un menu unique, répondant aux différentes spécificités, sera élaboré. Les parents des enfants bénéficiant d’un Projet d’accueil individualisé (PAI) alimentaire devront fournir un panier repas. Les 14 et 15 mai, les enfants ont été accueillis sur le seul temps scolaire pour permettre aux équipes de s’adapter aux conditions drastiques des consignes émanant du protocole sanitaire en présence des enfants. Une évaluation du dispositif sera réalisée conjointement par l’Éducation nationale et la Ville de Rezé à la fin du mois de mai.

Depuis lundi 25 mai, les accueils périscolaires du soir rouvriront dans toutes les écoles élémentaires pour les enfants accueillis à l’école. Afin de faciliter les démarches pour les parents, l’accueil des enfants en périscolaire du soir ne nécessite aucune inscription préalable : il suffira que l’élève en informe l’enseignant le matin. Les enfants seront accueillis à partir de la fin de la classe jusqu’à 18h : la sortie se fera à heure fixe (18h) car le protocole sanitaire ne permet pas aux parents d’accéder aux salles de classe. Les enfants seront accueillis dans les salles de classe utilisées dans la journée lesquelles auront été nettoyées par les agents municipaux.

En savoir plus sur la réouverture des accueils périscolaires du soir

Mercredi matin

L’Éducation nationale ne propose pas d’accueil en classe le mercredi matin, qui sera consacré à du travail à domicile pour les enfants. La Ville travaille, en lien avec l’Arpej, pour accueillir sur la journée du mercredi, les seuls enfants des personnels prioritaires indispensables à la gestion de la crise, conformément à la liste établie par l’État.

Enfants des familles prioritaires

En perspective des deux semaines à venir, la Ville a besoin de connaître vos besoins effectifs d’accueil afin d’anticiper l’organisation à mettre en place en termes de personnel et de locaux.
Eu égard aux difficultés rencontrées pour le maintien de cet accueil en parallèle de la réouverture des écoles, il est rappelé que celui-ci est mis en œuvre pour répondre aux besoins des seules familles indispensables à la gestion de la crise du coronavirus et n’ayant réellement pas d’autres moyens de garde. Quelques places pourront également bénéficier aux enfants de familles en difficulté (enfants suivis dans le cadre du programme de réussite éducative, familles en situation complexe, etc.) sur orientation de l’Espace départemental des solidarités et de la direction des solidarités de la Ville de Rezé.
Cet accueil, mis en place par la Ville et l’Arpej jusqu’à la fin de l’année scolaire, est gratuit. 

Deux options vous sont donc proposées au regard de vos disponibilités :

  • soit votre enfant est accueilli à l’école, avec un accueil sur le temps du midi et un accueil sur le temps périscolaire du soir (et pas d’accueil périscolaire le matin).
  • soit, si cela ne vous est pas possible, votre enfant pourra être accueilli sur la journée (sous format accueil de loisirs), de 7h30 à 18h30 sur l’accueil de loisirs du Chêne-Gala, 99 rue Jean-Baptiste-Vigier. Du lundi au vendredi y compris les jours fériés (mais pas le week-end).

Vous devrez fournir un panier repas et une bouteille d’eau.

Attention : pour que votre enfant soit accueilli entre le 1er juin et le 5 juin, vous devez obligatoirement vous inscrire auprès de la Ville avant vendredi 29 mai à 10h, en précisant vos besoins sur l’ensemble de la semaine à l’adresse suivante : jeunesses@mairie-reze.fr ou par téléphone au 02 40 84 43 80.

Enfin, eu égard au très faible nombre de demandes d’accueil pour le week-end, la nécessité de renforcer les équipes pour la réouverture des écoles et le respect des obligations de repos hebdomadaire des équipes qui seront mobilisées les autres jours de la semaine, nous vous rappelons que la Ville ne sera désormais plus en capacité d’assurer l’accueil des enfants du personnel prioritaire les samedis et dimanches.

Quatre crèches ouvertes

Quatre crèches municipales accueillent de nouveau des enfants depuis le 12 mai dernier :

  • Enfant d’eau
  • Les Ritournelles
  • Enfantine bleue
  • Pomme de reinette.

Dans le respect des mesures gouvernementales, le nombre d’enfants accueillis est limité à 10 et la priorité est donnée aux usagers répondant aux critères suivants : métiers prioritaires (soignants, enseignants,…), famille monoparentale, fragilités (familiales, de santé, …) ou impossibilité de télétravailler pour les deux parents.
A noter, les enfants du personnel prioritaire non accueillis avant le confinement peuvent être accueillis de manière temporaire.
Le protocole sanitaire mis en place s’inscrit dans le cadre de celui proposé par le ministère de la Santé et de la Solidarité.

 

Démarches administratives

Depuis lundi 18 mai, l’accueil de la mairie et des formalités administratives est ouvert de 9h à 12h et de 14h à 17h, du lundi au vendredi.

A compter du mardi 2 juin, l’accueil de la mairie et des formalités administratives est ouvert de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, du lundi au vendredi.

Afin de respecter les conditions sanitaires d’accueil (nombre limité de personnes dans un espace), nous vous invitons à prendre rendez-vous au préalable par courriel (formalites@mairie-reze.fr) ou par téléphone au 02 40 84 43 00.

Chaque usager dont le rendez-vous passeports/carte nationale d’identité a été annulé se verra recontacté pour un repositionnement dans les meilleurs délais du rendez-vous initial, en tenant compte de critères de priorisation (demandes urgentes pour des examens, une constitution de dossier administratif, un voyage professionnel, antériorité de la prise de rdv, etc.).

Services au public

Logement

Comment contacter le service logement ?

02 40 84 42 94.
A partir de lundi 25 mai : permanences téléphoniques, de 14h à 16h.
A partir du mardi 2 juin : permanences téléphoniques, de 9h à 12h.

 

Urbanisme

Le service n’accueille toujours pas de public. Une permanence téléphonique et par messagerie a repris depuis le 18 mai. Le dépôt des dossiers sera possible en mairie à compter de la même date. Le récépissé sera transmis par courriel ou courrier par la suite.

L’instruction des permis de construire, des déclarations préalables et des déclarations d’intention d’aliéner (DIA) se poursuit. Des modalités spécifiques pour le dépôt des dossiers par les pétitionnaires vont également être organisées.

Seniors

Actions conduites tout au long du confinement et reprise d’activités

  • Permanences téléphoniques.
  • Service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) / Service intervention aide à domicile (SSIAD) : tournées auprès des usagers et des patients.
  • Centre local d’information et de coordination (Clic) : suivi des situations.
  • Portage de repas/téléassistance.
  • Appel registre canicule / APA du Département.

Enjeux de lutte de contre l’isolement

Un suivi renforcé, grâce à un renfort en travailleur social, pour rattraper le suivi à domicile des personnes âgées dans la deuxième étape du déconfinement va être mis en place. Reportées depuis le 16 mars, les visites à domicile seront replanifiées, dans la mesure du possible, à partir du 2 juin. Avec le confinement et l’isolement, une augmentation des pertes d’autonomie et des situations complexes (troubles psychologiques, cumul des problématiques, maladies chroniques…) ont été constatées.

Pour le portage des repas, la Ville continue de prendre en charge de nouvelles demandes. 4 190 repas ont été distribués en mars (soit + 307 par rapport à 2019).

Le suivi des personnes inscrites sur le registre canicule et du fichier APA du Département se poursuit. Une centaine de personnes est appelée chaque semaine.

Soins et services à domicile :

  • pour le service intervention aide à domicile (SSIAD) : poursuite des prestations comme pendant le confinement (41 patients et 236 interventions par semaine). Pour les semaines à venir : écoute et suivi des nouvelles demandes sont programmés,
  • pour le service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) : poursuite des prestations comme pendant le confinement (49 usagers). Adaptation à chaque situation et appel une fois par semaine des usagers n’ayant plus de prestation,
  • poursuite des actions de lutte contre l’isolement en partenariat avec les acteurs associatifs (Rezé seniors, Ehpad…).

Aides aux ménages en difficulté

Le Centre communal d’action sociale est le service à contacter pour les urgences sociales.

Une permanence téléphonique est assurée, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h (sauf vendredi 22 mai), notamment pour les urgences d’aide alimentaire au 02 40 84 45 41.
Deux permanences (physiques) sont assurées les mardi et vendredi matin de 9h à 12h (sauf vendredi 22 mai, cette permanence sera remplacée par une permanence exceptionnelle mercredi 20 mai, de 14h à 17h) pour le retrait des bons alimentaires et du courrier des personnes domiciliées. Il est conseillé de téléphoner avant de se déplacer.
Pour tout signalement de personne en détresse, contacter le CCAS 02 40 84 45 41.

  • Délivrance d’aides d’urgence (bons alimentaires) et orientation vers les partenaires : CAF, Département.
  • Préparation et envoi des bons d’achat pour les enfants inscrits à la cantine.
  • Veille sociale sur les personnes fragiles et lien pour interventions des partenaires (personnes fragiles, migrants, roms).
  • Suivi des femmes victimes de violences et mise à disposition d’un logement.
  • Lien régulier avec les associations d’aide alimentaire.
  • Programme de réussite éducative (PRE) : poursuite de l’accompagnement à distance/par téléphone, depuis le 9 avril, pour assurer une continuité a minima et accompagner les familles les plus modestes.
  • Renfort d’un temps plein de travailleur social à compter de début juin pour renforcer l’accès aux droits des publics les plus fragiles.

Bons alimentaires

Les foyers les plus modestes, dont les enfants mangent habituellement à la cantine scolaire des établissements maternels et élémentaires, doivent faire face à des dépenses alimentaires supplémentaires. Pour les soutenir, la Ville a mis en place une aide spécifique pour la durée du confinement. Il s’agit de bons d’achat alimentaires pour les familles aux quotients familiaux 1 et 2 (quotients familiaux de la CAF calculés en fonction des ressources, des charges et de la composition du ménage).

L’aide prendra la forme de bons d’achats alimentaires, acceptés dans la majorité des supermarchés de Rezé, d’un montant de 60€ pour les quotients familiaux (QF) 1 et d’un montant de 40€ pour les quotients familiaux (QF) 2. Ils seront envoyés directement aux familles par le Centre communal d’action sociale, courant mai. Pour les familles dont les enfants sont scolarisés dans une école privée, elles devront se mettre directement en relation avec le CCAS, munies de leur coefficient familial défini par la CAF (attestation de la CAF de moins de trois mois).

Cette aide concerne 1 172 enfants, soit 43 % du nombre de repas servis en moyenne chaque jour pour les écoles. Elle représente un coût global de 61 500€. La Ville continuera à être attentive à l’évolution de la crise sanitaire dans les semaines et les mois à venir pour continuer soutenir les familles.

Aides financières d’urgence

Depuis lundi 6 avril, la CAF et le Département de Loire-Atlantique mettent en œuvre un nouveau dispositif d’aides financières, pour apporter de manière urgente un soutien aux personnes seules ou aux familles en situation de précarité. Des aides destinées aux foyers qui connaissent une baisse de ressources et/ou un accroissement de leurs dépenses du fait de la situation sanitaire actuelle.

Aide au paiement de son loyer

Le 20 avril, Nantes Métropole et le Département de Loire-Atlantique ont lancé un dispositif commun pour aider les locataires ayant des difficultés à payer leur loyer. Un dispositif accessible aux locataires des parcs social (HLM) et privé. Il s’adresse aux locataires ayant des difficultés ponctuelles pour payer leur loyer, dues à une baisse de revenus liée à la crise sanitaire (chômage partiel, baisse d’activité, annulations de contrats, licenciement économique en raison de la crise sanitaire…). Les locataires ayant eu des difficultés avant la crise peuvent aussi faire des demandes.

Cette aide est disponible sous conditions de ressources (préciser lors de la demande). Elle pourra être versée pour trois mois, renouvelable une fois. L’aide peut être activée depuis le loyer d’avril 2020, et jusqu’à concurrence de trois mois après la fin du confinement.

Comment en faire la demande :

  • locataire en HLM : contacter le bailleur social qui étudiera le dossier et les pièces justificatives,
  • locataire en habitat privé : appeler le numéro vert : 0800 711 044 ou contacter par courriel : aideauloyer@adil44.fr. En fonction de leurs situations et de leurs revenus, les locataires seront redirigés vers le FSL (Fonds de solidarité logement) ou l’ALS (Action logement service).

La Ville de Rezé a mis en place un fonds d’aide d’urgence aux associations sportives, culturelles et de loisirs, en difficulté financière en raison de la crise sanitaire. Ce fonds de soutien est réservé aux associations dont la pérennité serait mise en péril du fait de la crise.

Demande par courriel à envoyer avant le lundi 18 mai au soir :

  • mention des difficultés liées au contexte actuel,
  • évaluation du préjudice financier,
  • montant d’aide sollicité,
  • copie (scannée ou photographiée) des bilans et comptes de résultats 2019 ( les pages de synthèse, pas l’intégralité),
  • emploi de salarié(s) ou non,
  • nombre d’adhérents, dont adhérents rezéens,
  • mention d’aides sollicitées ou non par le biais d’autres dispositifs ou collectivités.

Demandes à envoyer selon l’activité à :

Sur cette base, une commission composée d’élus et de personnalités qualifiées indépendantes statuera sur les demandes. L’aide apportée prendra la forme d’une avance de trésorerie remboursable. En 2021, sur la base les bilans et comptes de résultat 2020, cette avance pourra se transformer en aide définitive sous forme d‘une subvention exceptionnelle.

Les avances seront versées courant juin pour les premiers dossiers, après passage en conseil municipal, puis en juillet pour les associations qui en feraient la demande après le 18 mai.

SOLIDA’REZÉ : UN FONDS DE SOUTIEN POUR LES ENTREPRISES REZÉENNES

La Jeune chambre économique Nantes Métropole Sud-Loire, soutenue par la Ville de Rezé, a mis en place un dispositif d’aide à destination des entreprises rezéennes : Solida’Rezé

L’objectif est d’aider les entreprises en difficulté, celles fermées par arrêté préfectoral, notamment pour les accompagner à s’organiser pour la reprise d’activités. Elles ont besoin, dans un premier temps, de matériel de protection (masques, visières, gel hydroalcoolique, etc) garantissant la sécurité sanitaire pour assurer leur réouverture. La JCE a lancé une collecte de dons financiers pour les aider : https://www.helloasso.com/associations/jeune-chambre-economique-de-nantes-metropole-sud-loire/formulaires/3

Ces dons seront en intégralité reversés aux entreprises de Rezé qui ont été fermées par arrêté préfectoral pendant la période de confinement et ayant candidaté pour en bénéficier en remplissant ce formulaire

NANTES MÉTROPOLE

Nantes Métropole se mobilise pour faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire sur son territoire. Des mesures exceptionnelles de soutien à l’économie locale ont été prises. Vous trouverez toutes les informations en ligne via ce lien https://metropole.nantes.fr/info-coronavirus

Dans la poursuite de cet effort, il est nécessaire aujourd’hui que Nantes Métropole puisse identifier plus précisément les difficultés que chaque entreprise rencontrez, afin d’assurer la meilleure coordination des acteurs du développement économique sur le territoire. Pour mesurer les impacts de cette crise sanitaire sur les entreprises du territoire et pour adapter son offre de services, la métropole invite toutes les entreprises à répondre au questionnaire suivant : https://forms.gle/g8wzDzcAjiK2YrBLA (temps de réponse environ 10-12 minutes, date limite 12 juin)

ALLO PME

La Chambre de commerce et d’industrie de Nantes Saint-Nazaire (CCI), en lien avec Nantes Métropole, a mis en place un numéro de téléphone unique :  Allo PME : 02 40 44 60 01. 

Ce numéro est disponible de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30.

« Allo PME » est un dispositif de conseil et d’orientation d’un dirigeant d’entreprise vers les dispositifs et les structures les plus adaptés aux aléas qu’il rencontre.

Autre action mise en place par la CCI : le « Flash Diag Prévention », un outil d’autodiagnostic très simple permettant de détecter les signaux faibles facilitant l’anticipation des problèmes et accessible sur le site internet de la CCI.

2 M€ POUR LE FONDS TERRITORIAL RÉSILIENCE

Pour accompagner les petites entreprises face à la crise, la banque des Territoires, la Région Pays-de-la-Loire, le Département de Loire-Atlantique et plusieurs intercommunalités, dont Nantes Métropole, ont créé le Fonds territorial Résilience. Ce dispositif s’adresse aux entreprises de 10 salariés et moins, et qui ne sont pas éligibles au fonds de solidarité national. Il prend la forme d’une avance remboursable accordée sans caution ni garantie. Son montant peut aller de 3 500 € à 10 000 €. La Région Pays-de-la-Loire et la Banque des Territoires financent ce fonds à hauteur de 16 M€. Nantes Métropole va l’abonder à hauteur de 2 M€.

Plus d’infos : https://www.resilience-paysdelaloire.fr/

69 M€ POUR LES ENTREPRISES DE LA RÉGION

La Région a mis en place un plan d’urgence de 69 M€ proposant plusieurs dispositifs en lien avec l’Etat et BPI France à destination des artisans, commerçants, PME, ETI, grands groupes et associations du monde culturel et sportif. Six mesures sont déployées :

  1. Abondement de la Région du fonds de solidarité national mis en place par l’Etat, les Régions et des grandes entreprises.
  2. Création du prêt Rebond (prêt à taux zéro) opéré par BPI France et doté par la Région destiné aux PME.
  3. Report des avances remboursables accordées par la Région
  4. Garanties de prêts bancaires destinées aux TPE, PME, PMI et ETI
  5. Prêts en trésorerie sans garantie destinés aux PME, PMI et ETI
  6. Fonds d’urgence événements pour les associations organisatrices d’événements culturels et sportifs

Plus d’infos : https://www.paysdelaloire.fr/politiques-regionales/action-economique-covid-19/

Se renseigner sur ces dispositifs, un numéro vert pour les entreprises 0 800 100 200.

Marchés

Depuis le 11 mai, tous les marchés ont rouvert, avec l’ensemble des commerçants abonnés : alimentaire et produits manufacturés.

Concrètement, les marchés du 8-Mai et du Pays-de-Retz continueront de fonctionner, comme ça a été le cas durant le confinement, et ceux de Ragon (jeudi soir) et de Trentemoult (samedi matin) reprendront leur activité.

Des préconisations sanitaires et une organisation spécifique adaptées à la physionomie de chaque marché seront mises en place pour assurer la sécurité sanitaire des clients et commerçants. Ainsi, pour garder une distance suffisante entre les étals des commerçants, la surface totale des parkings sera utilisée pour l’activité commerciale. Il n’y aura donc pas de possibilité de stationnement pour la clientèle sur les parkings des marchés, sauf pour la place du Pays de Retz avec une offre réduite. Par ailleurs, les clients sont invités à venir si possible seuls et bien à respecter les gestes barrières.

 

COMMERCES

Après deux mois de fermeture, les commerces rezéens accueillent, depuis le 11 mai, leur clientèle, à l’exception des bars et restaurants. Avec des conditions de sécurité assurées pour les salariés et les clients, dans le respect des règles sanitaires. Et de nouveaux services pour accompagner cette reprise.

Quels jours les commerces sont-ils ouverts et quels sont leurs horaires ?

Pour faciliter l’approvisionnement des habitants, les commerces sont invités à s’inscrire sur la plateforme Solidarissime créée par la Jeune Chambre économique. Cette plateforme est précieuse pour pouvoir renseigner la population sur les jours et horaires d’ouverture des commerces.

Quels sont les commerces qui proposent des drive ou des livraisons ?

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) s’est associée avec le groupe La Poste pour travailler à la mise en place d’une marketplace locale destinée à la mise en avant des entreprises du département. Le site se nomme mavillemonshopping.fr. Il permet de découvrir les commerçants et artisans près de chez vous ayant mis en place des drives ou des services de livraison.

Aide pour les commerces

La Chambre de commerce et d’industrie de Nantes Saint-Nazaire (CCI), en lien avec Nantes Métropole, a mis en place un numéro de téléphone unique : Allo PME : 02 40 44 60 01. Ce numéro est disponible de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30. « Allo PME » est un dispositif de conseil et d’orientation d’un dirigeant d’entreprise vers les dispositifs et les structures les plus adaptés aux aléas qu’il rencontre.

Parcs et jardins

Les parcs, squares et promenades sont rouverts depuis le 11 mai. Avec deux conditions :

  • les aires de jeux en libre accès n’étant pas désinfectées par les services municipaux, leur utilisation est proscrite,
  • les rassemblements ne doivent pas être supérieurs à 10 personnes, enfants compris.

Les règles concernant les jardins familiaux et collectifs sont également modifiées : l’occupation est autorisée dans la limite de 10 personnes et en respectant les règles de distanciation et les gestes barrières.

L’entretien des écoles, des crèches et des cimetières reste prioritaire. La fréquence des interventions sera adaptée à la fréquentation. La propreté et la collecte de corbeilles seront également assurées.

Actions prioritaires :

  • les espaces verts des groupes scolaires et crèches,
  • entretien des cimetières (rouverts depuis le 11 mai),
  • sécurisation des parcs pour garantir une réouverture dans de bonnes conditions (branches mortes…),
  • les stades dont les terrains sont gazonnés.

Actions secondaires :

  • principalement, les tontes ou fauchage sur les espaces de type horticole (promenades exclues),
  • le contrôle des aires de jeux dans les écoles et tous les équipements publics,
  • le désherbage manuel ou à l’eau chaude.

La reprise sera ensuite assurée sur les promenades, le fauchage puis les plantations des massifs.

Cimetières

Les trois cimetières rezéens ont rouvert depuis le 11 mai aux horaires habituels, les usagers devront appliquer les consignes sanitaires et maintenir une distanciation physique. Les cérémonies funéraires sont limitées à 20 personnes.

Équipements sportifs

Restent fermés jusqu’à nouvel ordre :

  • skatepark,
  • gymnases,
  • piscine Victor-Jara,
  • stand de tir,
  • halle de tennis,
  • plateaux d’évolution et aires de jeux de plein air

Entraînements en club possibles depuis lundi 18 mai :

Sous réserve d’appliquer le protocole sanitaire mis en place par les clubs et de respecter les gestes de barrière de distanciation physique, les usagers des stades peuvent reprendre leurs activités individuelles de plein air. Les accès aux sanitaires ne sont pas possibles pour l’instant.

  • Tennis : entraînement extérieur autorisé pour le Tennis-Club rezéen uniquement
  • Stade d’athlétisme : entraînement extérieur autorisé pour le club d’athlétisme
  • Palet : pratique autorisée
  • Tir à l’arc : pratique autorisée
  • Swin-golf : pratique autorisée
  • Plateaux d’évolution : ouverture autorisée uniquement pour les scolaires dans les aires de pratique attenantes aux écoles et uniquement dans le cadre de la pratique scolaire

 

 

Médiathèque et Galerie Diderot

Si le gouvernement a annoncé la possibilité de rouvrir les médiathèques à compter du 11 mai, l’ensemble de la profession reste très prudent. Au regard des protocoles sanitaires indispensables pour assurer la sécurité sanitaire des usagers et des personnels de la Ville, il est nécessaire de passer par une phase indispensable de sécurisation des usages avant d’envisager la réouverture de ces équipements. Dès lors, la Ville travaille à une organisation limitant la propagation du virus par le livre : à ce jour, ce sont plus de 32 000 documents qui sont empruntés, soit près d’un tiers des collections de la médiathèque, et qui vont donc nécessiter d’être désinfectés. L’équipement ne rouvrira donc pas pendant cette première étape de déconfinement. Les services travaillent à la mise en œuvre de services partiels sur rendez-vous (service de retrait de commandes faites par téléphone et traitement des retours prévoyant une mise en confinement des documents durant 10 jours).

Reconduction pour les abonnés :

  • report des abonnements : autant de jours que durera la fermeture de la médiathèque et application d’un service minimum et partiel,
  • extension des accès aux ressources numériques en ligne : la presse, les cours en ligne et la musique libre de droit sont en illimité. Les prêts de BD et de livres numériques ont été doublés pour vous proposer jusqu’à 10 emprunts de BD et 10 emprunts de livres par mois que votre abonnement soit à jour ou expiré (depuis moins de deux ans),
  • garde des documents à la maison sans qu’aucune pénalité ne soit appliquée pendant cette période. La date de retour de l’ensemble des prêts a été automatiquement reportée au 30 juin pour le moment, elle pourra l’être à nouveau au besoin.

Sur le site : des contenus culturels, artistiques, d’information, d’éducation sont accessibles en ligne. Plusieurs propositions des bibliothécaires : lectures, contes à écouter, jeux vidéo, applications, cinéma, coloriage, bricolage, musique, pratiques artistiques, jeu poétique numérique…  Prochainement, des rendez-vous inédits sur la chaîne Twitch de la médiathèque : www.twitch.tv/mediatheque_reze.

Service patrimoine et mémoire / archives municipales

Le service est toujours fermé mais le suivi des demandes par courriel est assuré : archives@mairie-reze.fr.

Centre musical de la Balinière

Sans recommandations ministérielles claires à ce stade, il n’est pas envisageable ou envisagé de rouvrir l’établissement avant l’été compte tenu des trop fortes contraintes sanitaires, mais de poursuivre et de conforter les actions menées pendant le confinement : les cours individuels instrumentaux à distance en lien vidéo notamment (85 % des élèves suivis). Pour les cours collectifs, des ressources ont été mises en ligne par les enseignants pour la majorité d’entre eux : tutoriels, spectacles à voir, activités à faire à la maison. Certains ensembles répètent à distance en petit groupe via Visio, pour d’autres, les enseignants mettent en place des challenges vidéo.

L’idée est de renforcer cette continuité pédagogique avec la possibilité pour certains enseignants de venir à la Balinière pour donner leurs cours à distance dans de meilleures conditions, comme pour la danse par exemple. La prochaine phase pourrait être de mettre en place des productions collectives à distance.

Pour les interventions en milieu scolaire, les musiciens intervenants ont gardé le lien avec les élèves des classes concernées via les enseignants en mettant à disposition des ressources (lien et guide d’écoute, enregistrement de chants ou d’accompagnement).

Depuis le début du confinement, six enseignants ont proposé des temps musicaux en direction des Ehpad.

L’accueil des chorales et compagnies répétant au sein du centre musical de la Balinière n’est pas envisagé à ce jour. Une mesure qui concerne également le studio de répétition de la Barakason et le dispositif Plug & Play.

L’Auditorium, la Barakason et le théâtre, équipements municipaux mis à disposition de la Soufflerie, sont fermés depuis le 14 mars.

Maison du développement durable et Jardiversité

Les activités et animations sont annulées jusqu’à la fermeture estivale. Le service développement durable reste joignable pour toute question des habitants. Le lien avec les jardiniers, notamment pour les associations de jardins collectifs, est continu.

Le service municipal jeunesses pour les 11/25 ans rouvre ses portes sur rendez-vous individuel. Prenez rendez-vous au 02 40 13 44 25 pour toutes les questions que vous vous posez : emploi, santé, projets, études, formations… Les professionnels continuent également à répondre par mail ou par téléphone à toutes les questions, et sont également présents sur les réseaux sociaux https://www.facebook.com/lorelene.desmots.54

Les quatre centres socioculturels de Rezé reprennent progressivement certaines de leurs activités pour maintenir du lien social et de la solidarité dans les quartiers, mais dans le strict respect des consignes sanitaires.

N’hésitez pas à les contacter pour en savoir plus et suivez leur actualité sur :

CSC Loire-et-SeilCSC Jaunais-BlordièreCSC Château et CSC Ragon.

 

Point écoute jeunes et point écoute familles

Depuis le 19 mai, les consultations « Point écoute jeunes » et Point écoute familles ont repris par téléphone pour les Rezéens.
Conformément aux respect des gestes barrières, l’Ecole des parents ne peut pas proposer de rendez-vous physique. Toutefois, depuis le 19 mai, des créneaux de consultation téléphonique sont disponibles, pour les parents et pour les jeunes, le mardi après-midi sur les horaires habituels : 13h à 17h. Pour prendre rendez-vous, les personnes peuvent dès à présent joindre le secrétariat de l’école des parents : 02 40 35 47 73 du lundi au vendredi de 9h à 12h en précisant qu’il s’agit d’une demande de consultation pour le secteur de Rezé.

Port du masque dans les transports publics, encouragement de la marche à pied et du vélo, poursuite du télétravail… Depuis le 11 mai, de nouvelles habitudes de déplacement doivent être adoptées pour ne pas anéantir les efforts collectifs consentis pendant le confinement.

Pour inciter les habitants à se mettre au vélo, Nantes Métropole propose plusieurs coups de pouce financiers (aides pour réparer son vélo, acheter un vélo électrique, louer un Bicloo..). Conseils sécurité, bonnes adresses et aides financières : toutes les infos dans notre article “A vélo”

Plus d’infos sur les pistes cyclables et les transports en commun sur le site métropole.nantes.fr – “Le déconfinement s’organise : se déplacer”

Stationnement

Pour accompagner les Rezéennes et les Rezéens qui télétravaillent ou qui gardent leurs enfants, la Ville avait décidé de rendre le stationnement résidentiel gratuit. Ce qui permettait également aux professionnels mobilisés dans la gestion de la crise de pouvoir se garer à proximité de leur lieu de travail et de faciliter les visites à domicile. A compter du lundi 2 juin, le stationnement sera de nouveau payant.

Collecte des déchets

La collecte des bacs et sacs jaunes a repris depuis le lundi 27 avril. Le dépôt des déchets recyclables est limité à un bac jaune plein ou à quatre sacs jaunes par ménage. Les sacs ou déchets en vrac ne sont pas ramassés.

Les règles à respecter :

  • Sortir son bac jaune avec le couvercle fermé (pour éviter les risques de pollution) la veille au soir du jour habituel de collecte ou le matin avant 6h. En cas de surplus, attendre la collecte suivante.
  • Sortir 4 sacs jaunes par foyer par jour de collecte. Les sacs supplémentaires ne seront pas ramassés. En cas de surplus, attendre la collecte suivante.
  • Sortir son bac bleu, couvercle fermé, uniquement quand il est plein. Dans le cas où le bac n’aurait pas été collecté, le laisser en place. Mouchoirs, masques et gants usagés doivent être jetés dans un sac plastique résistant. À fermer et à garder 24h avant de le jeter dans le bac bleu.
  • Les bornes (papier, cartons, verre) sont collectées. Il est interdit de déposer des déchets au pied des conteneurs.
  • Les composteurs collectifs et les bornes textiles restent fermés.
  • L’enlèvement des encombrants sur rendez-vous est suspendu dans la métropole.

Il est déconseillé de jeter ses déchets dans les corbeilles extérieures lors de vos promenades. Les agents de la Ville font leur maximum, mais le confinement s’impose à chacun et leurs possibilités de ramassage s’en trouvent donc bouleversées. Il est demandé, dans un souci de salubrité publique, de conserver autant que possible ses déchets et de les jeter dans ses poubelles personnelles.

Attention : pas de collecte lundi 1er juin (jour férié).

 

Déchèteries

Depuis le 4 mai, les déchèteries sont ouvertes pour les déchets verts et les gravats.

Pour les autres flux (vrac, bois, carton…) : il est possible de les déposer en déchèterie depuis le 11 mai, à l’exception des textiles, du mobilier et objets à destination du réemploi (il est demandé aux usagers, dans la mesure du possible, de les garder chez soi, permettant leur réemploi ou recyclage une fois la reprise des collectes).

L’accès aux sites est limité et sécurisé : des consignes essentielles, mesures barrières et distanciation sociale sont prises pour assurer la réouverture dans les meilleures conditions de sécurité, tant pour le personnel des déchèteries que pour les usagers. L’accès aux déchèteries et écopoints sera possible, sous réserve des conditions et capacités techniques des équipements. Le personnel de déchetterie peut être amené à demander à un usager de repartir sans avoir vidé son véhicule si les bennes sont pleines.

Les files d’attente sont encore longues, il est demandé aux usagers de faire preuve de patience et de respect.

Consignes :

  • avant de se rendre à la déchèterie : trier ses déchets par catégorie pour limiter les temps d’attente,
  • attendre dans son véhicule que l’agent donne l’accord pour rentrer dans la déchèterie,
  • un maximum autorisé de 3 véhicules dans la déchèterie et de 2 véhicules en écopoints,
  • une seule personne descend du véhicule ou deux personnes maximum lorsque le déchet est trop volumineux ou lourd,
  • les enfants ne sont pas autorisés à descendre du véhicule,
  • respect de la règle de distanciation (1 mètre) et des gestes barrières,
  • aucune utilisation des pelles et balais de la déchèterie,
  • port d’un masque lorsque l’usager se rend en déchèterie,
  • pas de demande d’aide aux agents pour vider ses déchets dans les bennes,
  • tout déchet tombé sur le sol doit être ramassé,
  • une fois le vidage réalisé, ne pas rester stationner dans la déchèterie,
  • respect du personnel de la déchetterie et des consignes données,
  • le personnel peut demander à un usager de repartir sans avoir vidé son véhicule si les bennes sont pleines ou si les filières de traitement des déchets ne fonctionnent pas,
  • récupération interdite.

L’accès aux déchèteries est gratuite et réservée exclusivement aux particuliers des 24 communes de la métropole nantaise.

Les déchèteries et écopoints sont ouverts de 10h à 17h45.
Attention : tous ces sites seront fermés lundi 1er juin (jour férié).

Les déchèteries et écopoints sont ouverts aux horaires habituels consultables sur metropole.nantes.fr

Encombrants

Les collectes d’encombrants sur rendez-vous pour les habitants ont repris depuis le 11 mai.
Prendre RDV au 0 800 00 70 76 (du lundi au vendredi de 10h à 18h).

Les déchets acceptés : les meubles, les équipements électriques et électroniques, autres objets encombrants (planches de bois, moquette, …). Nombre d’objets maximum : 5. Longueur maxi acceptée : 3 mètres. poids maxi : 80 kg. Les déchets doivent être sortis la veille obligatoirement.

Les déchets refusés : les déchets verts, les déchets des professionnels (artisans et entreprises).

N’oubliez pas que la Ressourcerie de l’Ile récupère des objets et meubles encore réutilisables.

Réouverture des composteurs collectifs le 16 mai

Depuis le 16 mai, les sites peuvent rouvrir de façon volontaire, et avec le consentement du ou des habitants référents du site et avec l’accompagnement des habitants par Compostri.

Les sites rouvriront selon les précautions d’usage de sécurité sanitaire avec un affichage des nouvelles consignes :

  • réduire au minimum ses déplacements, ne se déplacer au composteur que lorsque votre bioseau est plein
  • respecter les distances de plus d’un mètre entre les personnes, pas plus de 10 personnes simultanément sur le site
  • bannir temporairement l’apport de mouchoirs et de papiers essuie-tout usagés dans les composteurs partagés
  • chaque déposant déversera le contenu de son bioseau puis repartira sans avoir touché les outils
  • port d’un masque et de gants pour les habitants référents de site et désinfection des outils après utilisation
  • lavage des mains après avoir manipulé les outils, cadenas, les bioseaux.

Les e-demarches “déchets” (demande ou renouvellement de bac ; demande de carte Tri’sac pour pouvoir retirer les sacs Tri’sac) sont de nouveau accessibles en ligne sur https://eservices.nantesmetropole.fr

En parallèle, des actions de solidarités et d’entraide, à destination des populations les plus fragiles, ou des soignants, se développent sur le territoire, notamment portées par les associations. Ainsi, la Croix-Rouge mobilise son réseau de bénévoles pour assurer des courses au domicile des personnes fragiles et isolées. Un site web national vise à recenser des bénévoles sur tout le territoire national, et à faire le lien avec les associations qui en ont besoin.

Alors si vous voulez proposer votre aide, sous réserve que vous soyez en bonne forme physique et en bonne santé (aucun signe même minime de la maladie et aucun risque de développer une forme grave d’infection au COVID-19), vous pouvez vous inscrire sur le site web de la Croix-rouge.

De même, pour que chacun puisse prendre part à la mobilisation générale des solidarités, le gouvernement a lancé la Réserve civique-Covid 19 jeveuxaider.gouv.fr, une plateforme d’aide nationale.

La Ville de Rezé a lancé, jeudi 2 avril, une plateforme d’entraide « entraide.reze.fr ». Elle permet de mettre en relation des habitants souhaitant se rendre utiles et d’autres qui ont besoin d’aide. Pour que confinement ne rime pas avec isolement !