Château : le renouvellement urbain pas à pas

Des habitants ont participé à une balade dans le quartier Château pour découvrir le projet de transformation en cours et exprimer leurs attentes. Un avis citoyen issu de cette démarche de concertation sera remis aux élus en novembre.

La démarche de concertation des habitants autour du projet de renouvellement urbain du quartier du Château se poursuit.

Il est important que le quartier se transforme, que l’on y amène plus de nature, une autre façon de se déplacer, que l’on repense des espaces. Et il est essentiel que les habitants contribuent à ce projet de transformation.

Annie Hervouet, élue de quartier

Favoriser la mixité

Après plusieurs temps d’échanges depuis juin, les habitants étaient conviés samedi 11 septembre à une déambulation dans le Château pour découvrir le projet urbain et échanger avec ses acteurs et entre citoyens.

Sous un soleil bienvenu, une trentaine de participants se sont vus rappeler les grandes orientations prises dans le cadre de la ZAC (Zone d’aménagement concertée) créée en 2019 :

  • plus de place pour la nature,
  • la construction de 250 à 300 logements en favorisant la mixité sociale et générationnelle,
  • la revente de logements sociaux et la destruction de 80 logements,
  • la poursuite de la rénovation du parc existant.

L’équipe de conception urbaine a précisé quelques pistes envisagées, comme « casser » certains bâtiments pour créer des ouvertures, construire sur la place Odette-Robert (appelée avant Pays-de-Retz), bâtir en hauteur pour végétaliser et libérer de l’espace.

Découverte et échanges autour du projet urbain

« On a besoin d’espaces verts »

Les habitants ont spontanément pris la parole pour donner leur vécu du quartier, et leurs attentes pour mieux l’habiter demain. « On a besoin d’espaces verts pour pouvoir nous y promener mais aussi pour des questions d’écologie », a confié Muriel.

L’attachement au marché a été souligné mais aussi la crainte d’une trop grande bétonisation. Des habitants ont également dit leur peur d’une exclusion d’une partie des résidents. « Ce n’est pas une démarche qui exclut, nous voulons faire plus de logement social », a rassuré Pierre Quénéa, conseiller municipal et vice-président de Nantes Métropole en charge de la politique de la Ville.

Deux ateliers à venir

Les mobilités et la place de la voiture, l’attractivité des commerces pour les habitants comme pour les gens extérieurs au quartier, la qualité des espaces publics ont aussi fait l’objet de discussions et de propositions.

Tous ces sujets seront approfondis lors de deux ateliers thématiques les jeudis 30 septembre et 21 octobre de 18h30 à 21h.

La majorité des participants à la balade urbaine ont fait part de leur souhait de s’y impliquer. « C’est important pour le futur de ceux qui grandissent ici », estime Chayla, qui a justement fait la balade urbaine avec ses enfants.

La démarche de concertation se concrétisera en novembre par la remise d’un avis citoyen aux élus, qui y apporteront leurs réponses début 2022.