Associations : « des satisfactions et des attentes »

Des habitants, membres de l’Observatoire citoyen des politiques publiques, ont remis au maire leur rapport sur la politique municipale en direction des associations. Celles-ci sont globalement satisfaites de leurs relations avec la Ville, mais elles ont aussi des attentes.

Analyse du point de vue citoyen

Comment les associations rezéennes perçoivent-elles la politique de la Ville à leur égard ? Et quel impact ont les actions municipales sur leur quotidien ?

Tels sont les thèmes qu’a explorés l’Observatoire citoyen des politiques publiques (OCPP) pour sa première intervention. Créée fin 2016 par la Ville, cette instance de participation, qui réunit 36 habitants, a pour mission d’« observer et analyser, d’un point de vue citoyen, les politiques menées par la Ville et faire des propositions d’amélioration ».

Elle a remis le 7 mai au maire son rapport sur la politique de la Ville de Rezé en direction des associations du territoire.

Des aides indirectes appréciées

Le premier constat fait par les membres de l’OCPP lors de leurs multiples entretiens est que les associations vivent bien à Rezé. Elles sont « globalement satisfaites des services et de leurs rapports avec la Ville », conclut le rapport. Le travail de l’Observatoire a permis de mettre en évidence le poids des aides indirectes de la Ville : prêt de salles, de matériel, logistique, formations, communication… Elles représentent en effet 54 % du total des aides municipales aux associations rezéennes. Un soutien apprécié des associations. Pour compléter cette offre, elles souhaiteraient la création d’un lieu multi-usagers et modulable, qui ne serait pas dédié aux sports.

Sur le volet des subventions, les associations interrogées semblent se satisfaire de l’aide financière qui leur est apportée par la Ville.  Elles sont conscientes que « ce que donne la Ville c’est déjà bien, que la Ville ne peut pas tout faire », rapporte Yves Madeline, coprésident de l’OCPP.

Mettre « l’association au cœur de l’organisation »

Le rapport propose des axes de progrès, notamment autour des relations associations-Ville à travers la simplification administrative ou l’institution d’un interlocuteur référent pour le suivi des demandes. L’enjeu est de mettre « l’association au cœur de l’organisation », résume le rapport.

Réseaux et gouvernance : un accompagnement attendu

Les associations rezéennes ont fait part d’un manque d’échanges entre elles. L’OCPP suggère l’idée que la Ville et les centres socioculturels pourraient jouer un rôle de facilitateurs, de mise en réseau et de mutualisation. Le sujet de la gouvernance préoccupe également les associations, inquiètes du difficile renouvellement de leurs instances dirigeantes. Elles souhaitent que la Ville les accompagne, initie des formations, s’adapte à de nouvelles formes (coprésidence, collégialité) et valorise mieux le bénévolat.

Une politique associative à rendre plus lisible

L’OCPP appelle également dans ses conclusions la Ville à donner plus de lisibilité à sa politique et à la clarifier en la formalisant dans des textes. Cette clarification permettrait de « rendre plus lisibles les choix réalisés, souvent fruits de l’histoire, et aux associations de mieux se situer et de contextualiser leurs projets » note l’OCPP. Une nécessité qui apparaît moindre aux associations sportives, du fait du rôle joué par l’Office municipal des sports (OMS). Une politique spécifique en direction des associations culturelles fait d’ailleurs partie des besoins exprimés sur le terrain.

Un tissu associatif dense

Le nombre et le dynamisme des associations rezéennes constituent une vraie richesse pour la commune.

Un travail participatif de titan

Les habitants, membres de l’OCPP, se sont réunis lors de 23 séances de travail. Ils ont commencé par rencontrer les acteurs de la Ville, élus et services, puis ont mené un travail d’analyse des subventions.

Ils ont construit un questionnaire diffusé auprès des associations et ont conduit 20 entretiens avec des responsables associatifs. Avant de synthétiser tout ce travail dans un rapport d’observation de 35 pages.

En recevant le rapport, le maire, Gérard Allard, a salué « le travail exceptionnel » réalisé par l’OCPP.

Votre regard citoyen est essentiel pour avancer dans les politiques publiques. Le travail que vous avez produit va nous conduire à apporter des réponses, notamment pour clarifier, écrire et expliquer ce que nous faisons.

Gérard Allard, maire de Rezé
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×