À vélo !

Envie de vous mettre en selle ? C’est le moment ! En complément de l’État, Nantes Métropole propose des aides pour réparer son vélo, acheter un vélo électrique, louer un Bicloo… Des associations proposent des ateliers d’autoréparation et des petits prix pour acheter des vélos d’occasion

Avec plus de 580 km de voies cyclables et des aménagements provisoires dédiés aux vélos, pédaler dans la métropole, c’est possible ! C’est même recommandé pour libérer des places à ceux qui n’ont pas d’autre choix que d’utiliser les transports publics et pour éviter un trop grand afflux de voitures.

Pour inciter les habitants à se mettre en selle, Nantes Métropole propose plusieurs coups de pouce financiers. Conseils sécurité, bonnes adresses et aides financières : toutes les infos utiles dans le guide Tout savoir pour se remettre en selle.

Carte des voies cyclables dans la métropole

Louer un vélo

Si vous n’avez pas vélo

Si vous n’avez pas de vélo, il est possible d’utiliser les services bicloo. La location permet de pédaler sans investir, et de tester le modèle le plus adapté à vos besoins : vélo en libre-service, électrique, pliant, cargo classique ou à assistance électrique, etc. La Maison Bicloo et son atelier sont de nouveau accessibles au 12 rue Léon Maître à Nantes, pour  les locations moyenne et longue durée, ainsi que les réparations.

Bons plans :

  • -50 % sur BiclooPlus : jusqu’au 30 septembre, l’abonnement au vélo en libre-service est à moitié prix pour tout nouvel abonnement annuel ou réabonnement (soit 15 à 18 euros, au lieu de 30 à 36 euros). L’offre concerne aussi les titulaires actuels d’une formule sur mesure bicloo qui choisissent de basculer vers un abonnement annuel illimité.
  • Réduction de 50 % sur les formules Bicloo+ 1 jour et 3 jours, du 11 mai au 30 septembre 2020.
  • Le service de vélo en libre-service reste gratuit pour les soignants jusqu’à fin août.

Bon à savoir : les utilisateurs doivent prévoir des dispositifs de désinfection individuels (gel hydroalcoolique ou lavage des mains).

Réparer son vélo : 50 euros de l’État + 50 euros de Nantes Métropole

Pour inciter les Français à se remettre en selle, l’État offre, jusqu’au 31 décembre 2020, une aide de 50 euros pour réparer son vélo : changement de chaîne, frein, pneu, dérailleur… Ce forfait est utilisable chez tous les réparateurs référencés sur la plateforme www.coupdepoucevelo.fr.

Jusqu’en septembre 2020, Nantes Métropole complète ce coup de pouce financier de 50 € supplémentaires, ce qui fait 100 euros au total pour remettre en état son vélo. Les modalités pour bénéficier de cette aide seront mises en ligne sur cette page prochainement.

L’aide de 50 euros de l’État pour inciter les Français à se remettre en selle peut aussi être utilisée pour acheter un vélo d’occasion, à très peu cher, auprès des associations vélo du territoire. Ce forfait est utilisable chez toutes les associations référencées sur la plateforme www.coupdepoucevelo.fr.

Retrouvez tous les ateliers d’autoréparation sur http://www.coreparation44.fr/

Les associations d’autoréparation proposent également l’achat de vélos d’occasion. Celles référencées sur la plateforme www.coupdepoucevelo.fr, vous permettent de bénéficier d’une réduction de 50 euros, prise en charge par l’État

Le vélo une saine alternative pour libérer des places dans les transports publics et éviter un trop grand afflux de voitures.

Acheter un vélo électrique

 

Nantes Métropole verse une prime pouvant aller jusqu’à 200 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.

  • La prime est valable sur l’acquisition de tout type de vélo à assistance électrique acheté neuf chez un professionnel, entre le 11 mai et le 30 septembre 2020.
  • Tous les habitants de la métropole bénéficient d’une prime de 100 €.
  • Si vous êtes salarié d’une l’entreprise adhérente au Pack Mobilité de Nantes Métropole, la prime s’élève alors à 200 €. Renseignez-vous auprès de votre entreprise pour savoir si elle est adhérente ou demandez-le via relaisentreprises@tan.fr
  • Sous conditions, vous pouvez également bénéficier du bonus vélo électrique de l’État pour obtenir ainsi une aide globale de 200 €.

Pour bénéficier de la prime de Nantes Métropole, remplissez ce formulaire (PDF) de demande de subvention et renvoyez-le signé accompagné des pièces justificatives demandées à l’adresse indiquée dans la notice du formulaire.

Bon à savoir : certains magasins de cycles proposent de la location de vélos électriques. Renseignez-vous auprès d’eux !

Pour les familles : Nantes Métropole propose une aide à l’acquisition d’un vélo familial ou cargo : 25 % du coût TTC du vélo dans la limite de 300 €. Plus d’infos

Pour les pros : l’aide de Nantes Métropole pour les professionnels est de 25 % du coût TTC, dans la limite de 400 euros par vélo et 10 vélos maximum par entreprise. Plus d’infos

C'est le code de la route qui fait loi

Avant de partir, si vous avez sorti le vélo remisé dans votre cave : première chose à faire : vérifier vos freins, vos éclairages et la pression des pneus.

Sur la route, à vélo, c’est le code de la route qui s’applique. Soyez attentifs aux piétons, ils ont la priorité quand ils traversent sur les passages piétons. Au besoin, avertissez-les de votre présence à l’aide de votre sonnette. Ne roulez pas sur les trottoirs.

Par ailleurs, pas d’écouteurs dans les oreilles, ni de téléphone : ils perturbent votre conduite et vous risquez une amende de 135 euros…

Côté automobilistes : soyez vigilants vous aussi aux cyclistes qui rouleraient en même temps que vous sur la chaussée. On double un vélo dans certaines conditions en se déportant suffisamment (au moins 1 mètre) pour ne pas risquer de heurter le cycliste. De la même façon on ne s’en approche pas, latéralement, à moins de 1 mètre en agglomération.

La réglementation rend obligatoires plusieurs équipements :

  • Le port du casque pour les enfants de moins de 12 ans
  • Des dispositifs d’éclairage et de signalisation
  • Un signal d’avertissement : tout vélo doit être équipé d’un appareil avertisseur (sonnette). Le son de son timbre ou de son grelot doit être entendu à 50 mètres au moins.
  • Le port d’un gilet rétro-réfléchissant certifié pour tout cycliste, et son éventuel passager, circulant hors agglomération, la nuit, ou lorsque la visibilité est insuffisante.

Tout cycle peut également être muni à l’arrière et à gauche d’un dispositif écarteur de danger.

Piste ou bande obligatoire : Les cyclistes sont tenus d’emprunter la voie dédiée

 

 

 

 

Piste ou bande non obligatoire : mais tout de même conseillée

 

 

 

 

Couloir de bus autorisé : attention contrairement à ce que l’on croit, tous ne sont pas autorisés aux vélos

 

 

 

 

 

Aire piétonne : les cyclistes peuvent circuler sous certaines conditions : pied à terre ou à l’allure du pas

 

 

 

Le cédez-le-passage cycliste au feu : le cycliste est autorisé à passer au feu rouge pour tourner à droite ou aller tout droit, après avoir cédé le passage à tous les autres usagers ayant le feu vert. Il doit penser à signaler à l’avance ses changements de direction en tendant le bras.