Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Grippe aviaire : mesures de vigilance et de protection renforcées

Grippe aviaire : mesures de vigilance et de protection renforcées

Publié le 12 janvier 2017

Suite à la détection d’influenza aviaire hautement pathogène H5N8 sur des oiseaux de la faune sauvage et d’élevages, le niveau de risque pour la France a été relevé de « modéré » à « élevé » sur l’ensemble du territoire national. Des mesures de protection doivent notamment être prises par les détenteurs d’oiseaux.

Le ministère de l'Agriculture appelle à la vigilance tous les acteurs, notamment les vétérinaires, les éleveurs, les chasseurs, les propriétaires particuliers de basses-cours et les autres détenteurs d'oiseaux pour tout mettre en œuvre pour protéger la France de la propagation de ce virus. Cela passe en particulier par une application des mesures de protection.

Déclaration auprès de votre mairie

Tout détenteur d'oiseaux est tenu d'en faire la déclaration auprès du maire du lieu de détention des oiseaux, dès lors que ceux-ci ne sont pas détenus exclusivement à l’intérieur de locaux.

Pour cette démarche, il suffit de compléter la fiche de déclaration ci-contre ou disponible en mairie.

Fiche de recensement des oiseaux détenus par toute personne physique ou morale (pdf - 43,61 ko)

Cette déclaration vous permettra d'être informé par la mairie de l'évolution des mesures devant s'appliquer en cas de virus influenza aviaire confirmé identifié dans ou à proximité de votre commune.

Tout propriétaire ou détenteur de volailles et d’autres oiseaux captifs doit :

  • confiner les volailles ou les protéger par la pose d'un filet afin d'éviter tout contact avec la faune sauvage ;
  • protéger l'accès à l'alimentation et aux abreuvoirs prévus pour leurs oiseaux en tout temps de telle façon que les oiseaux sauvages ne puissent accéder à ces dispositifs ni les souiller ;
  • limiter l'accès des basses-cours aux personnes indispensables à l'entretien ;
  • exercer une surveillance quotidienne de ses animaux afin de déceler l'apparition de symptômes de maladie grave ou la présence de cadavres d'oiseaux captifs ou sauvages. Tout comportement anormal et inexpliqué des oiseaux et tout signe de maladie grave doit être obligatoirement déclaré sans délai au vétérinaire sanitaire

 

Aucun cas de transmission à l'homme du virus H5N8 n'a été répertorié (en France et hors France) jusqu'à présent. Le risque de transmission à l'homme est considéré comme très faible concernant le virus H5N8.

Commentaire(s)