Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Expressions politiques > Archives 2017 > Septembre 2017

Septembre 2017

Groupe de la majorité - Parti socialiste

Avançons ensemble…

A Rezé, plus aujourd’hui qu’hier, les habitants sont des acteurs de la vie locale. Les outils de concertation mis en place tels que les « dialabs », l’Observatoire des politiques publiques, les Comités Grands Quartiers ainsi que toutes les initiatives prises au quotidien de partage des projets, témoignent de l’engagement municipal.

Nous vivons un moment où chacun.e souhaite se sentir associé dans les choix et être un citoyen actif.
L’engagement associatif y participe bien évidemment. Cependant, de nouvelles formes d’engagement apparaissent : des envies de se sentir acteur et impliqué dans les projets du territoire sur lequel on vit.
La mobilisation et l’interpellation exigeante de nos concitoyens dans la démarche liée au Plan Local d’Urbanisme Métropolitain (PLUM) qui façonnera la ville de demain en est un parfait exemple.
Nous devons être innovants. Nous devons créer du lien et nous voulons nous y attacher. Nous devons bâtir un nouveau rapport plus juste et équilibré qui favorise l’implication de chacun.e en invitant les citoyen.es à l’élaboration des politiques publiques.
Tout cela passe par un engagement individuel et collectif, des jeunes et des aînés dans le cadre d’un service public ambitieux.
Cela passe aussi par les associations qui sont au cœur de l’apprentissage de la citoyenneté. Leur action contribue fortement à tisser du lien social dans une société souvent trop marquée par le repli sur soi et l’exclusion.

Le forum des Associations de septembre reflète la vitalité de la vie associative. Les activités qu’elles proposent en sont la significative illustration. Avançons tous ensemble…

Groupe de la majorité - Parti communiste

École = État d'urgence

La rentrée scolaire 2017 s’annonce avec son lot d’interrogations. La municipalité tente d’anticiper les conséquences d’une politique de l’éducation qui n’envisage d’ouverture de classe qu’à partir de 32 élèves.
C’est ainsi que lors de l’année écoulée, un nouveau périmètre scolaire a été mis en place.
Les annonces gouvernementales portant sur le dédoublement des classes de CP dès cette rentrée en REP+ vont dans le bon sens même si cette disposition pourrait s’étendre bien au-delà des quartiers considérés.

Le programme de réussite éducative de la ville porte une ambition pour l’ensemble des enfants, quel que soit leur quartier.
Que dire de l’évolution proposée une nouvelle fois des rythmes scolaires ? La ville a, dès la première année, adapté les rythmes dans ses écoles publiques a 4 jours et demi, cela en concertation avec l’ensemble de la communauté éducative et avec l’apport de chrono biologistes dans l’objectif de répondre au bien être éducatif des enfants.
A juste raison, Rezé n’envisage pas aujourd’hui de revenir sur cette organisation.

S’agissant de la réforme des collèges, nous partageons les mêmes interrogations que les enseignants et les parents quant à la revendication d’assurer la réussite de tous les collégiens avec les moyens éducatifs nécessaires.
La mise en cause des Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) symbolise à cet égard le déficit d’investissement de l’État.
Plus que jamais l’exigence d’un grand service public de l’Éducation Nationale est d’actualité.

groupecommuniste@mairie-reze.fr

Groupe de la majorité - Les Verts

Des jardins novateurs de quartier pour tous les Rezéens

Chaque année, près de 1000 nouveaux arrivants, choisissent d’établir leur demeure à Rezé.

Leur intégration constitue un enjeu de taille : accueil, renforcement du lien social, sentiment d’appartenance, clefs pour comprendre et ensuite agir en citoyen éclairé.

La Mairie organise annuellement à leur intention une journée d’accueil, pour découvrir les sites et acteurs majeurs de la Ville, qui gagnerait à se renforcer sur certains axes porteurs tels que la Ville nature.

Il serait bienvenu que ce qui contribue fortement à la qualité de vie de Rezé soit mis à l’honneur lors de cette journée. Proposons aux nouveaux habitants d’être sensibilisés aux questions liées au
jardinage et à la biodiversité au travers d’un circuit découverte de la nature en Ville avec Jardiversité en point d’ancrage ; le permis de jardiner, l’outil ; et le jardin des Trois Moulins, la référence.

C’est cette politique de densification verte qui nourrit le lien social et participe aussi à ce que doit être la Ville apaisée.

Aussi, innovons avec l’intégration de tous nos Rezéens. Compostri nous ouvre la voie avec son prototype novateur et ingénieux,
qui au-delà du simple composteur s’avère un véritable point de rencontre entre tous les habitants au cœur de chaque quartier.
En ré-inventant la vie de quartier, les élus écologistes proposent à chacun d’échanger, de donner, d’afficher, de jardiner, de garer son vélo, de s’éclairer ou tout simplement de s’abriter.

Cette démarche répond fortement aux attentes et aspirations de tous nos habitants afin que Rezé se découvre et se re-découvre.

Notre actualité : http://blog.elusvertsdereze.org       
Sur Facebook et Twitter : @elusecolos_reze       
Contact : elus.ecologistes@mairie-reze.fr 

Groupe de la minorité - Rezé à gauche toute !

L'Ecole et les enfants méritent mieux

Depuis plus de 10 ans, enseignants et parents demandent la modification de la carte scolaire à Rezé.

Ce vœu s’est enfin réalisé en 2016 mais sans aucun échange, ni en conseil d’école, ni en commission municipale.

Les objectifs affichés de la nouvelle carte scolaire sont toutefois clairs : mieux répartir les élèves (certaines écoles craquent) et garantir la mixité sociale.
Le premier objectif de la municipalité est-il atteint au vu de la centaine d’enfants supplémentaires scolarisés chaque année à Rezé ?
Déjà dans notre tribune de septembre 2016, nous tirions la sonnette d'alarme (notamment pour l'école Port-aublé) et demandions d'«envisager la construction de nouvelles écoles » ?
Où accueillir les enfants en attendant la construction d’une nouvelle école pour les futurs habitants de Pirmil les Isles ?

Et la mixité sociale ? Améliorée ? En tout cas pas à l'école Pauline Roland dont le secteur n'a pas été remanié malgré les demandes des usagers.

Comment la ville peut-elle garantir la cohérence des différents temps de vie de l’enfant si celui-ci n’est considéré que comme « variable d’ajustement » d’une gestion opaque ? Qu’en sera-t-il pour la question des rythmes scolaires, à nouveau d’actualité ? Déjà en 2013, les avis des conseils d’écoles rezéens n’avaient pas été pris en compte.

Que demandent les parents et les élus de RàGT ?
Une politique d'éducation plus transparente, plus prévoyante, plus équitable, plus cohérente.

Contact : rezeagauchetoute@gmail.com
Facebook : www.facebook.com/rezeagt     

Groupe d'opposition - LR, NC, DD Ensemble pour Rezé

Pour un logement accessible : desserrer les freins

D’ici 2030, Nantes Métropole doit relever le défi de loger 100 000 nouveaux habitants dans un cadre de vie préservé et adapté à leur quotidien.
Or on compte plus de 25 000 personnes sur liste d’attente pour un logement social dans l’agglomération.
De plus en plus de jeunes ménages la quittent en raison des prix élevés de l’immobilier (environ 3 500 euros le mètre carré
dans le neuf) et le budget de l’état ne peut plus pourvoir à la dynamisation de ce marché.
Si la loi ALUR a été catastrophique pour le redémarrage de l’immobilier que la loi Pinel à redynamiser l’investissement locatif, il faut aller encore plus loin dans une politique de l’immobilier privé pour répondre à la demande de logements.

5 pistes en ce sens :
- Supprimer l’encadrement des loyers qui bloque l’investissement immobilier et la remise en état de nombreux logements.
- Créer un bail homologué à loyer modéré qui donne droit à des allègements fi scaux pour le bailleur privé, institutionnel ou conventionnel.
- Faciliter la mobilité en instaurant une taxe unique sur les transactions immobilières afi n qu’une fois payés les frais de notaires, un particulier qui change de logement ne soit pas taxé deux fois.
- Abroger l’ISF qui porte surtout sur l’immobilier
- Réduire la durée de détention de 30 à 22 ans pour l’exonération des plus-values.
- Il ne faut cependant en aucun cas toucher à la taxe d’habitation qui soutient les services aux collectivités, les écoles, les crèche, et où il y a beaucoup de possibilité de dégrèvements.

Groupe des élus de la droite et du centre
« Ensemble pour Rezé avec Philippe Seillier »
www.reze-avenir.fr     
Tél :06 51 74 48 83