Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Expressions politiques > Archives 2016 > Juin - juillet - août 2016

Juin - juillet - août 2016

Groupe de la majorité - Parti socialiste

Un bel été pour tous à Rezé

L’été, c’est la période des vacances. Mais nous savons, hélas, que tout le monde n’a pas la possibilité de partir. Aussi, nous avons souhaité qu’à Rezé, l’été s’accompagne de multiples activités pour permettre aux jeunes, et aux moins jeunes, de trouver, ici, des espaces de loisir, de détente, de sport mais aussi de culture. Une politique de gauche, c’est aussi d’offrir à tous la possibilité de profiter au mieux de ces moments-là !

La Ville, mais aussi ses nombreux partenaires associatifs, a prévu un programme qui couvre les deux mois d’été : « Carrément sport », opération plébiscitée qui propose des journées de découvertes sportives aux jeunes ; mais aussi « Carrément culture » que nous démarrons cette année, avec des expos, du cinéma, de la lecture…

L’événement de cet été, c’est également les travaux importants de restructuration de la piscine Victor-Jara à la Trocardière. Ces travaux, bien sûr, vont entraîner la fermeture du bassin de baignade. Mais la piscine n’est pas tout à fait fermée pour autant, les services de la ville ont prévu toute sortes d’activité de loisir, autour de la piscine et au solarium.

Et puis, nous ne devons pas oublier nos aînés durant cette période. L’isolement est parfois plus grand durant l’été ; chacun d’entre nous doit faire preuve de solidarité, spécialement en cas de canicule. 

Le groupe PS

Groupe de la majorité - Parti communiste

Des vacances pour tous !

80 ans après le Front Populaire qui en Juin 1936 gagnait la première semaine de congés payés pour les  travailleurs, la situation sociale de plus d’un tiers des Français ne leur permet pas de s’offrir des vacances.

La raison pour deux tiers d’entre eux en est le manque de moyens financiers.

Un récent sondage Ipsos montre que 84% des personnes interrogées considère le fait de partir au moins une fois par an est essentiel. En effet, le temps des vacances est propice pour les adultes à nettoyer un cerveau saturé d’informations et responsabilités. Propice aussi à re-construire des liens familiaux et parentaux. Propice enfin pour les enfants, car c’est un moment essentiel de développement personnel, de découverte de nouveaux horizons et façons de vivre, et parfois, de redécouverte des parents extraits d’un quotidien pesant.

C’est dire l’importance du combat pour le droit aux vacances pour tous, et plus particulièrement pour les enfants. Une des grandes priorités du Secours Populaire Français qui chaque année, fait partir plus de 100 000 personnes, et organise la journée des « oubliés des vacances ». Comme le rappelle son président, Julien Lauprêtre, « l’enfant qui n’est pas parti le 15 août ne connaîtra pas de vacances ».

La Ville de Rezé se mobilise aussi pour les vacances de ses jeunes, notamment avec l’Arpej et les centres socioculturels. La même volonté l’amène à renforcer son offre estivale avec « Carrément sport et culture » et cet été, des sorties pour compenser la fermeture de la piscine pour rénovation.

groupecommuniste@mairie-reze.fr

Groupe de la majorité - Les Verts

Concilier action locale et intérêt général … 

De nouvelles initiatives citoyennes s'approprient l'espace public pour redonner ses droits à la nature en ville. De l’implantation d’un composteur collectif dans un quartier, point de départ évident, au jardinage, les habitants s’investissent dans la mise en place de pratiques d’un nouveau type qui éclosent dans l’espace public : le quai de l’Echouage, le jardin des Noues, le square Rigolo. Ces initiatives apportent une nouvelle vision de l’espace public à mi-chemin entre animation de quartier et confortation de la trame verte urbaine. 

Cette prise de conscience collective, en dialogue et co-construite avec la municipalité, accompagnée par les acteurs associatifs, aboutit à un projet global concret. L’action de jardiner par son impact sur l’environnement de proximité et dans les dynamiques humaines locales suscitées s’apparente à un acte politique au sens d’un engagement dans la vie de sa cité.

Ces initiatives, en phase avec la future stratégie du développement durable de la municipalité dans son volet ville-nature constituent dans ces conditions un véritable enjeu pour la Ville. Cela suppose de bouger les lignes :

- évoluer vers un service public de proximité pour accompagner ces nouveaux jardiniers ;

- veiller à un impact tant humain qu’environnemental positif pour la population.

L’espace public devient ainsi un bien commun que l'on s’approprie pour mieux le partager avec les générations présentes et le préserver pour celles à venir. 

Pour aller plus loin : http://blog.elusvertsdereze.org/

Contact : elus.ecologistes@mairie-reze.fr

Groupe de la minorité - Rezé à gauche toute !

NON à Linky, OUI à l’intelligence de l’Homme

Les Rezéen-ne-s reçoivent depuis le début de l’année des courriers d’ERDF puis d’Atlan’Tech pour la pose du nouveau compteur Linky.

Nous soulignons à ce sujet plusieurs points préoccupants :

Le coût du projet, 5 à 7 milliards (ou plus ?) pour EDF, donc pour l’Etat, pour un résultat bien pauvre : comment croire que ces compteurs vont concrètement aider les citoyen-ne-s à baisser leurs consommations d’électricité ? Et pourquoi remplacer 35 millions de compteurs qui fonctionnent bien ? Quel gâchis économique et écologique ! En revanche, il est certain l’automatisation du relevé des compteurs va supprimer des emplois.

Le problème de confidentialité : la CNIL a préconisé le consentement de l’usager pour le transfert de données de comptage, ERDF n’en a pas tenu compte. La Ligue des Droits de l’Homme demande un moratoire sur Linky pour des questions d’atteinte aux libertés individuelles.

Les doutes pour la santé : le gouvernement a saisi l'ANSES d'une évaluation de l'impact sanitaire de Linky, mais les résultats ne seront connus qu’à l’automne 2016 au plus tôt. La prudence recommande d'attendre les résultats avant le déploiement, surtout que beaucoup de compteurs sont situés à l’intérieur des habitations.

En conséquence, Rezé à Gauche Toute ! demande un moratoire sur la pose de Linky tant que des réponses convaincantes ne seront pas apportées à toutes ces interrogations. Nous invitons les rezéen-ne-s à refuser Linky pour le moment auprès d’ERDF, en adressant copie à la mairie.

Contact : rezeagauchetoute@gmail.com

Groupe d'opposition - LR, NC, DD Ensemble pour Rezé

Le nucléaire pour la transition énergétique 

Après la loi du 17 août 2015 qui à grand renfort de communication engage le pays tout entier, citoyens, entreprises, territoires, pouvoirs publics à réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre, de porter la part des énergies renouvelables à plus de 30 % de la consommation énergétique finale d’énergie et de baisser à 50 % la part du nucléaire dans la production d'électricité à horizon 2025, le Conseil Métropolitain du 29 Avril dernier a ouvert aussi le débat sur la transition énergétique autour de ces questions.

Pourtant, rien que dans le domaine du nucléaire, notre Président normal ne tiendra pas une fois de plus ses promesses. 

Sous l’impulsion du Général de Gaulle, nous avons aujourd’hui accès à une énergie à la fois peu chère, créatrice de 400 000 emplois directs et de 1 million indirect nous permettant de polluer 4 fois moins que l’Allemagne et qui assure une grande part de notre indépendance énergétique en émettant zéro gaz à effet de serre.

Il est évident que réduire la part de l’atome dans la production d’électricité en fermant en moins de dix ans 20 réacteurs sur les 58 en activité, relève du domaine du rêve et le rêve n’est-il pas le propre du sommeil ?

Sur ce sujet important de la transition énergétique, plus que de crier au scandale en récitant son « catéchisme écologique », un peu de pragmatisme et de bon sens ne serait-il pas souhaitable ?

 Groupe des élus de la droite et du centre
« Ensemble pour Rezé avec Philippe Seillier »
www.reze-avenir.fr   Tél :6 51 74 48 83