Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Expressions politiques > Archives 2016 > Janvier 2016

Janvier 2016

Groupe de la majorité - Parti socialiste

Une nouvelle année au service des Rezéens

En ce début d’année, les élus du groupe socialiste tiennent avant tout à présenter aux Rezéens leurs meilleurs vœux pour l’année 2016.

Nous avons vécu une année 2015 difficile, qui s’est ouverte par les attentats contre Charlie hebdo et qui s’est achevée avec les attaques à Paris le 13 novembre. La crise économique a continué d’affaiblir beaucoup trop de nos concitoyens. Le radicalisme, qu’il soit religieux ou politique, a profité de cette situation pour faire son nid sur fond de misère.

Nous ne pouvons pas nous y résoudre comme à une forme de fatalité !

2016 est une nouvelle année. Une année faite de nouveaux défis. Ensemble, nous allons  poursuivre d’abord le travail quotidien et consolider nos projets pour répondre au mieux à vos préoccupations; nous allons continuer à être  présents auprès de notre jeunesse, avancer en termes de démocratie, être encore plus solidaire, développer des projets culturels et sportifs autant d’enjeux que nous voulons relever avec vous.
Notre engagement, c’est de construire ensemble une société apaisée qui saura renouer avec ses valeurs fondamentales. Resserrer les liens qui nous unissent, et avancer  ensemble pour notre ville, pour Rezé: tel est notre objectif pour 2016.

Le groupe PS

 

Groupe de la majorité - Parti communiste

Œuvrer pour la paix

Les élu-e-s communistes souhaitent à toutes les Rezéennes, à tous les Rezéens, une bonne et heureuse année 2016. Ce faisant, ils forment des vœux en faveur de la paix. Les attentats du 13 novembre nous rappellent, s’il en était besoin, l’impérieuse nécessité de mettre fin au désordre mondial qui engendre les monstres, auteurs de cette barbarie, mais aussi les guerres menées au nom de la « démocratie » par les dirigeants occidentaux. La ville de Rezé, à son niveau, œuvre pour la paix en soutenant le peuple palestinien au travers la ville d’Abu-Dis coupée de Jérusalem par le mur. C’est d’autant plus important que, depuis des décennies, avec la complicité des gouvernements occidentaux, l’Etat d’Israël, en toute illégalité, confisque les territoires palestiniens, se parant des vertus de la démocratie.

Le terrorisme, celui qui frappe de Tunis à Paris se nourrit de l’exploitation des peuples. Il bénéficie de moyens financiers considérables, issus du commerce du pétrole et du pillage d’antiquités vendues au prix fort en Occident par des réseaux mafieux. Il dispose d’armes bien souvent fournies aux opposants à Bachar-el-Assad ou du reliquat des arsenaux libyens ainsi que de blindés, de tanks et de l’armement lourd de fabrication US pris à l’armée irakienne. A bien des égards, les monstres qui sèment la mort et la désolation, comme en novembre dernier à Paris, sont nos monstres.

Le combat pour la démocratie est bien indissociable du combat pour la paix.

groupecommuniste@mairie-reze.fr

 

Groupe de la majorité - Les Verts

Transitons vers de nouveaux horizons

Dans des contextes contraints à l’échelle locale, nationale, la liste n’étant pas exhaustive la richesse se trouve dans des lieux parfois insoupçonnés.

Où ? En nous, habitant, citoyen puisant dans notre réservoir de valeurs structurantes sur le plan individuel et collectif.
À Rezé, territoire à énergie positive, des thèmes fondateurs et prometteurs sont déclinés, enrichis dans une dynamique d’intelligence collective. L’ensemble des représentants et citoyens redessinent les rapports qu’entretiennent les Hommes entre eux, les Hommes et leur environnement  dans des schémas fondant de nouvelles organisations autour d’axes porteurs.

Ces projets et réalisations, entre autres, ont pour nom : le Plan Local d’Urbanisme Métropolitain, le Débat Loire, la Ville Nature le bilan carbone, le Conseil Citoyen du quartier Château-Mahaudières, un service dédié à la jeunesse. Un chantier de jeunes Rezéens s’inscrivant dans l’aide au développement grâce aux échanges interculturels a vu le jour grâce au travail conjoint et  la mobilisation des acteurs de la prévention spécialisée, de la jeunesse et du CSC Château.

Enfin, il nous semble opportun de souligner l’ouverture de La Soufflerie regorgeant de trésors multiples d’hier et d’aujourd’hui.
Ceux-ci raviront nos sens grâce au savoir-faire des artistes, les équipes de techniciens et d’agents : souffle de mélodies et d’apaisement pour l’année 2016 qui s’annonce.
Puisse-t-elle vous être aussi légère que le souffle !

Pour aller plus loin : http://blog.elusvertsdereze.org/

Nous contacter : elus.ecologistes@mairie-reze.fr

 

Groupe de la minorité - Rezé à gauche toute !

Accords transatlantiques, une question locale ?

Les projets d'accords de partenariat et d'investissement sont le nouveau danger pour notre démocratie. Connus sous les sigles TAFTA (USA) et CETA (Canada), ils vont toucher tous les secteurs de l'économie de l’État et  des Collectivités locales. Notre ville s’est mise hors TAFTA par un vote du Conseil Municipal. Cette mesure, symbolique, bien qu'indispensable, doit être relayée par une mobilisation citoyenne.

Quelles dérives si suppression des barrières douanières ou alignement des normes : l’opposition à l'extraction de gaz de schiste ou aux OGM devra s'appuyer sur des preuves scientifiques, fin du principe de précaution ; les services offerts au public  soumis à concurrence, donc impossibilité de favoriser les circuits courts et le bio dans les cantines. Si une municipalité ne respecte pas  l'accord l'investisseur (en général multinationale) pourra attaquer la commune devant un tribunal PRIVE. Même en cas d'alternance politique et de sortie de l'accord, les règles de défense des investisseurs  resteront valables 20 ans.

Face à ces projets portés par la finance et l'agrobusiness, J.Stiglitz, Nobel d’économie précise "Imaginez si de telles mesures avaient été en place quand les effets mortels de l’amiante, ont été découverts. (A Nantes on connaît cette question) Plutôt que de fermer les usines et d’obliger les groupes à dédommager les victimes,.., les gouvernements auraient dû payer les entreprises pour ne pas tuer leurs citoyens".

Comme RAGT, rejoignez le collectif Stop-Tafta.

 

Groupe d'opposition - Les Républicains, UDI, Modem, Divers droite

Porte de Rezé : l’autre voie !

Le projet retenu par Nantes Métropole pour  l’aménagement de la porte de Rezé pose problème.

Il n’est certainement pas le meilleur, voici pourquoi :
- L’axe principal d’entrée sur Rezé par la rue Ernest Sauvestre et les Sorinières est déjà saturé et chaque jour on compte une à deux heures de bouchon.
- La pollution sonore et atmosphérique pour les riverains des deux ronds-points envisagés sur l’axe Rezé les Sorinières sera accrue  du fait de l’augmentation du nombre de véhicules.
- Enfin, le coût exorbitant des deux nouveaux ronds-points qui vont coûter  
7,5 millions d’euros.
L’autre solution d’accès par la rue du Génetais (RD.65) a été trop vie écartée.
Elle consiste en la création d’un demi échangeur à l’ouest sur la route de pont Saint Martin.
- Elle permettrait évidement la diminution des bouchons sur l’axe principal de Rezé,
- Elle rendrait plus simple l’accès au futur MIN, aux concessions automobiles et au centre commercial du sud de la zone océane,
- Elle faciliterait aussi l’accès et l’urbanisation de la zone du Vert Praud et l’accès de Pont St Martin,
- Son coût enfin serait deux fois moins cher pour notre Métropole, 3 à 3,5 millions d’euros du fait que les ronds-points y sont déjà réalisés.
Nous avons demandé en Conseil municipal et Communautaire, l’étude de cette solution alternative comme une approche réaliste et d’application immédiate.

Face aux décisions administratives, le bon sens réussira-t-il à se faire entendre ?

Les élus de l’opposition adressent leurs meilleurs vœux à tous les Rezéens pour cette nouvelle année.
« Ensemble pour Rezé avec Philippe Seillier »
www.reze-avenir.fr

Tél. 06 51 74 48 83