Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Expressions politiques > Archives 2015 > Novembre 2015

Novembre 2015

Publié le 3 novembre 2015

Les tribunes des groupes politiques représentés au conseil municipal de Rezé.

Groupe de la majorité - Parti socialiste

Rezé, une ville d’accueil et de solidarité

Les élus du groupe socialiste se sont félicités de l’unanimité du conseil municipal pour que notre Ville s’engage dans une démarche d’accueil et de solidarité à l’égard de ces populations migrantes qui fuient la guerre et la dictature dans leurs pays.

Nous avons, les uns et les autres, depuis déjà plusieurs semaines été particulièrement émus et touchés dans notre humanité, dans notre coeur et dans notre esprit, par la situation dramatique vécue par les milliers de migrants quittant un pays en guerre pour trouver, en Europe, un refuge.

Tout cela a suscité beaucoup de réactions, beaucoup de déclarations, beaucoup de démagogie et d’indécence aussi. Ces personnes qui se retrouvent aujourd’hui jetées sur les routes appellent de notre part de la solidarité, de la dignité, de la pudeur et de la responsabilité.

Dans ce moment et face à cet exode vital, nous avons pris la mesure de l’urgence et proposé d’entrer dans un processus de solidarité et de fraternité actif, concret, efficace. Nous voulons souligner l’implication des associations, des bailleurs sociaux et de tous ceux et celles qui collectivement ou individuellement ont souhaité apporter leur soutien aux actions mises en oeuvre.

La Ville de Rezé, par l’adhésion unanime de son conseil municipal, s’est montrée digne face à cette situation, à agir, aux côtés des associations, sous la coordination de la Préfecture, pour offrir à ces réfugiés politiques un asile humain et respectueux.

Le groupe PS

Groupe de la majorité - Parti communiste

Rezé, Ville solidaire

Responsable et solidaire, notre ville travaille avec les associations, les bailleurs sociaux et la Préfecture, pour optimiser toutes les possibilités d’accueil décent et d’accompagnement social envers les réfugiés. Cette volonté de Rezé de s’inscrire dans cette démarche humaniste, nécessaire, d’accueil et de soutien à ces hommes et ces femmes que la guerre a jetés dans l’errance et la misère, au péril de leur vie, a été actée par l’ensemble du conseil municipal de septembre dernier.

Au plan national, le président de la République s’est engagé à accueillir 24 000 demandeurs d’asile sur deux ans, soit 0,6 % des 4 millions de réfugiés syriens. Rappelons que l’immigration se fait surtout du Sud vers le Sud, loin des clichés mensongers de vagues d’immigrants vers le Nord. Le Proche-Orient et Moyen-Orient concentrent à eux seuls un tiers des réfugiés dans le monde !

Et en pratique, on s’interroge sur l’organisation de cet accueil au regard des multiples dysfonctionnements de notre système : les places manquent en centre d’accueil, les dispositifs d’urgence sont saturés, et l’intégration des personnes ayant obtenu le statut de réfugiés peu satisfaisante. L’État ne doit pas se défausser de ses responsabilités. La proposition d’offrir 1 000 euros à toute commune ou association créant une place d’hébergement d’ici deux ans paraît bien faible.

Nous demandons, comme André Chassaigne à l’Assemblée nationale, de mobiliser une partie des 20 milliards du CICE versés actuellement sans contrepartie aux grandes entreprises pour fi nancer cet accueil.

groupecommuniste@mairie-reze.fr

Groupe de la majorité - Les Verts

COP21 : de Paris à Rezé

Le dernier rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), paru en 2014, rappelle l’importance de contenir le réchauffement climatique en dessous de la barre des 2°C en prévoyant une hausse des températures de 0,3 à 4,8°C d’ici 2100.

Gardons en mémoire les espoirs déçus de Copenhague en 2006 pour la COP21 de Paris dont l’ambition est d’aboutir à un accord vers une politique mondiale éco-responsable.
Promise en 2009, l’aide financière des pays du Nord pour accompagner les pays du Sud dans cette démarche de transition énergétique en est la clé de voûte.
Néanmoins, les modalités de cette aide restent floues.

Il n’est pas nécessaire d’attendre passivement un accord car c’est à chacun, en tant que citoyen, de remporter le défi de la transition. Les élus écologistes s’engagent depuis trois mandats au sein de la majorité municipale, en concentrant leurs efforts pour la maîtrise énergétique ou en portant des projets qui font sens tels que la mise en place du réseau de chaleur bois.
Il s’agit également de promouvoir les Énergies Renouvelables (EnR) au détriment des énergies fossiles pour ainsi garantir la cohésion sociale et territoriale.

Vos élus mènent cette politique volontariste pour diversifier nos sources d’énergie et réduire notre impact collectif sur le climat afi n d’accompagner la Ville de Rezé dans cette nécessaire transition.

Pour aller plus loin : www.blog.elusvertsdereze.org
Contact : elus.ecologistes@mairie-reze.fr

Groupe de la minorité - Rezé à gauche toute !

Quelques vérités sur la fiscalité

Décembre 2014, M. le Maire : « La première mesure que nous proposons c’est… de ne pas augmenter les impôts ». Ouest-France 06/09/2015 : « Vous paierez plus, même à 0 % de hausse, avec la revalorisation annuelle des bases : 0,9 % ».

Mais la note sera bien plus salée pour de nombreuses veuves qui étaient exonérées précédemment. On achève bien les veuves et les veufs... fi scalement. Le Parlement a supprimé une demi-part fi scale notamment aux veuves et veufs ayant au moins un enfant. Cela entraîne une modifi cation du Revenu Fiscal de Référence (RFR), et, dans de nombreux cas, l’imposition sur la Taxe d’Habitation (TH), la redevance télé, la Taxe Foncière (TF), la CSG, la CRDS, mais aussi des tarifs plus élevés en matière d’aide ménagère, de transports, etc... Un exemple réel : Marie a 88 ans, 2 enfants, veuve depuis 1997. Propriétaire résidente de son logement de 49 m². Retraite mensuelle : 1 246. Conséquence de la loi, elle ne bénéficie plus que d’une part. Ses revenus la placent juste au-dessus du seuil du RFR. Total 2015 : CSG, Taxe télé, TH et TF = + de 1 200.

9 millions de personnes vont bénéficier de réductions d’impôt en 2015. Ces centaines de milliers de veuves en font partie évidemment. Mais cette réduction passe sous silence la hausse des prélèvements CSG/CRDS et l’imposition sur les TF et TH.
L’impôt sur le revenu est l’arbre qui cache la forêt des autres impôts et prélèvements inégalitaires, comme la CSG, la TVA et la Taxe d’Habitation.

Site internet : http://reze.a-gauche-toute.fr

Groupe d'opposition - UMP, Divers droite Ensemble pour Rezé

Numérique : nouveau modèle de vie, nouveau modèle de ville

La « ville numérique » n’est pas seulement l’accès à de vastes ressources et ensembles de services. C’est aussi l’utilisation du potentiel des Technologies de l’Information et de la Communication pour améliorer ses fonctionnements humains et techniques comme ses fonctions économiques, sociales, politiques et culturelles. Le numérique contribue de plus en plus à l’attractivité des villes et des métropoles.

Il est un enjeu stratégique à très long terme et notre Métropole doit répondre aux attentes de ses citoyens en termes de qualité de services, de meilleure gestion des fi nances publiques, d’attractivité, de développement durable et d’exemplarité.

Elle doit aussi améliorer la qualité de vie des habitants et les conditions de travail des entrepreneurs.
Pourtant, tous les professionnels et particuliers de notre métropole ne sont pas encore reliés à la fibre optique, ni même au très haut débit ADSL.
La ville intelligente doit se construire autour des nouveaux besoins de ses habitants et partenaires. Ils sont partie prenante de son développement et non plus simples consommateurs de services. Sa gouvernance est donc fondamentale pour une ville durable qui lie le développement urbain au développement humain.
Le citoyen est l’acteur central de la ville intelligente. Là aussi, comment envisageons-nous de préserver de la fracture numérique, nos concitoyens les plus éloignés des nouvelles technologies ?

Groupe des élusde la droite et du centre
"Ensemble pour Rezé avec Philippe Seillier"
www.reze-avenir.fr - Tél. 06 51 74 48 83