Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Expressions politiques > Archives 2015 > Février 2015

Février 2015

Les tribunes des groupes politiques représentés au conseil municipal de Rezé.

Groupe de la majorité - Parti socialiste

Une nouvelle année sous le signe de la solidarité

2015 sera une année de défi à tous les points de vue. Et, pour nous, élus rezéens, le premier de ses défis sera de poursuivre avec conviction, force et engagement notre action quotidienne auprès de chacun et chacune d’entre nous. Après le débat d’orientation budgétaire, nous allons voter bientôt le budget 2015. Dans un contexte difficile, nous avons fait  le choix de ne pas augmenter les impôts. C’est un choix fort, à l’heure où d’autres collectivités, qui ont moins anticipé que nous avons su le faire, sont dans l’obligation de recourir à  des augmentations. Ce choix est le premier acte de cette solidarité que nous appelons de nos voeux pour 2015.

Le second acte de cette solidarité, c'est l'action collective, avec vous, pour mener à bien les projets sur lesquels nous nous sommes engagés… Il ne faut pas se laisser envahir par un  environnement hostile, trop contraint, où les fractures sociales, culturelles, économiques seraient notre quotidien… Il ne faut pas nier non plus les difficultés de certains de nos concitoyens. Lucidité, volontarisme et optimisme doivent être le ressort de notre action qui doit prendre appui sur les valeurs fondamentales de notre République : liberté, égalité, fraternité, mais aussi laïcité ! Il y a déjà fort longtemps, au lendemain de la Première Guerre mondiale, le poète Paul Valéry avait dit : « Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes  mortelles. » Nous ne devons pas laisser mourir ce qui fonde le sens même de notre civilisation et de ses valeurs.

Éric Buquen, pour le groupe PS

Groupe de la majorité - Parti communiste

La ville doit se réapproprier la Loire !

La Loire est la colonne vertébrale de notre agglomération. Rezé, comme Nantes, a tout à voir avec le fleuve : les activités portuaires, fluvio-maritimes, ont marqué de leur empreinte la construction de la ville. Aujourd’hui, la Loire est perçue comme un atout à la fois pour notre environnement, pour notre qualité de vie et aussi pour le développement économique  et touristique. Il est temps que la métropole et les citoyens « dialoguent » avec leur fleuve et se le réapproprient.

Quelles potentialités pour l’emploi, les déplacements, la construction de la ville de demain ? Cette question méritait en effet un vrai grand débat public. Les élus communistes  défendent plusieurs idées conductrices :

• le fret fluvial doit pouvoir être développé à l’instar du transport par barges des tronçons d’Airbus entre le site de Bouguenais et celui de Saint-Nazaire,

• les événements culturels et l’implantation d’oeuvres pérennes qualifi ent le patrimoine urbain et participent au développement touristique,

• la Loire maritime doit enfin être reconnue, les ports de plaisance confortés à l’exemple de celui de Trentemoult,

• les rives du fleuve doivent bénéficier de projets d’urbanisme à la hauteur des ambitions architecturales et de logement ; l’espace public doit s’ouvrir sur la Loire,

• un nouveau franchissement du fleuve à l’ouest de Trentemoult doit être un impératif compatible avec le maintien des activités du grand port maritime ; c'est à cette exigence que  doit répondre tout ouvrage aérien.

groupecommuniste@mairie-reze.fr

Groupe de la majorité - Les Verts

Nouveau franchissement de la Loire : pour quoi faire ?

Le franchissement est un des thèmes qui irriguent le débat « La Loire et nous ». Avant même de s’intéresser à tel projet technique, interrogeons-nous sur la nécessité – ou non – de construire un nouveau franchissement. La société moderne offre plus de facilités que jamais de se déplacer. Et, par ailleurs, le concept de liberté semble ne devoir subir aucune entrave. On se déplace de plus en plus, pour travailler, bien sûr, mais aussi pour acheter tel ou tel bien. Pour voir sa famille ou ses amis, un concert ou un match. Ou tout simplement pour se balader.

Résultat : tous les franchissements de la Loire sont saturés (et pas seulement eux, tous les axes structurants de manière générale), sur des plages horaires que n’expliquent pas seulement les mouvements des salariés. Or, la saturation n’est due qu’à la part de véhicules qui dépasse la capacité des ouvrages. Combien en trop, 10%, 20% ? Peu importe. L’histoire montre que l’évolution des franchissements est une course-poursuite qui s’accélère. À peine un nouveau pont est-il construit et produit-il une respiration dans les bouchons qu’il est à son tour saturé.

Cela vaut donc le coup de d’abord vérifier si l’on peut supprimer la part de circulation qui grippe les ponts. Traquons toutes les économies de circulation automobile possibles, avant de couler le moindre m3 de béton. Les idées sont nombreuses : développement des transports alternatifs, autre organisation du temps de la ville… Nous les développons en détail sur notre blog.

Pour aller plus loin : http://blog.elusvertsdereze.org
 Contact : elus.ecologistes@mairie-reze.fr

Groupe de la minorité - Rezé à gauche toute !

L’élu, le citoyen et la démocratie

Le lien entre élus et citoyens est un enjeu démocratique, et la question de l’intérêt général est primordiale. C’est en ces termes que doit se situer l’action publique. Aussi, les grands  « débats » publics ou les « conférences citoyennes » posent la question de l’accès à l’information, et des rapports entre élus et administrés. Trop souvent, les projets sont ficelés techniquement et financièrement avant toute réflexion sur leur bien-fondé : N.-D.-des-Landes, l’aménagement de la Loire, les liaisons ferroviaires… Les experts « indépendants » ont un parcours qui ne l’est pas, les pilotes d’opérations n’ont pas à se prononcer sur le choix de la dépense publique, et les politiques valident – sans considérer l’intérêt général et  l’impact environnemental –, quel que soit l’avancement du débat et des réflexions…

La pertinence de certains projets, vieux de plusieurs décennies, n’est plus justifiée ! L’enjeu démocratique est alors la capacité des élus à revenir sur leur décision et non le choix du  prince. Les élus ont la responsabilité de créer les conditions – lisibilité des informations, clarification des enjeux, outils d’expression – qui permettent aux citoyens de s’impliquer. C’est dans cette volonté commune que l’on favorisera la cohésion démocratique, pour partager l’intérêt général, respecter les aspirations sociales et préserver l’environnement. Mêlons-nous  de ce qui nous regarde et exerçons notre citoyenneté !

Contact :  rezeagauchetoute@gmail.com

Groupe d'opposition - UMP, Divers droite Ensemble pour Rezé

« The Artist »

Premier budget et notre Maire doit montrer son talent d’artiste. La situation économique et sociale de notre pays est grave. En témoignent les chiffres du chômage, le déficit public,  plus de 63 000 entreprises qui ont fermé leurs portes en 2014, le pacte de responsabilité mort-né ; puisque reposant sur une analyse des ressorts économiques erronés. Tous les indicateurs sont au rouge et les perspectives nationales ont de fortes conséquences au niveau des collectivités locales. Ainsi, les promesses de campagne sont renvoyées aux  calendes grecques et aujourd’hui c’est la réalité qui s’impose :

• La Dotation globale de fonctionnement va subir une forte baisse (– 1,4 M€).

• Des doutes subsistent sur la pérennité de la dotation de solidarité urbaine puisque notre potentiel fiscal croît, mais les taux d’imposition, déjà parmi les plus hauts, ne peuvent être augmentés. Les effets immédiats se traduiront par une diminution du niveau d’assistance sociale.

• Incertitude pour financer l’amélioration prévue de l’accueil périscolaire.

• Incertitude de la pérennité du fonds d’amorçage des rythmes scolaires ; réforme non financée dont on discute beaucoup et qui plombe aussi le budget.

• Une diminution non annoncée mais inévitable des subventions aux associations.

La majorité parle désormais de rigueur de gestion, soit ! Qu’elle se l’applique à elle-même et qu’elle revienne sur la dotation de smartphones de tous les élus qui en feraient la demande. Parce que si notre horizon économique est gris, la gestion de notre commune ne peut se faire qu’en noir ou blanc. Salut l’artiste.

www.reze-avenir.fr
 Tél. 06 62 14 63 48