Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Expressions politiques > Archives 2015 > Décembre 2015

Décembre 2015

Publié le 2 décembre 2015

Les tribunes des groupes politiques représentés au conseil municipal de Rezé.

Groupe de la majorité - Parti socialiste

L’année 2015 s’achève, c’est le temps de la rétrospective!

Cette année a été riche en projets, en réalisations et en événements pour notre ville et cela avec vous.
Dès le début de l’année, nous avons engagé le Grand Débat sur la Loire, débattu des attentes liées au PLUM  lancé l’opération de refonte du dialogue citoyen pour dynamiser encore davantage la démocratie locale. Nous avons également ouvert la deuxième Conférence citoyenne autour du thème des migrants européens dans la cité.

Nous avons voulu associer les Rezéens sur tous les projets urbains importants de notre ville. A commencer par le site de la Jaguère, retenu pour la labellisation écoquartier par le ministère du Logement, la ZAC des Îles avec la découverte de ce site en présence de Frédéric Bonnet, urbaniste de renommée internationale, et l’ensemble des concertations sur des micros quartier pour être au plus près des attentes de ceux qui y résident.     
Cette année 2015, c’est également l’année de la jeunesse ! Une priorité en matière de  politique publique durant ce mandat : les « Rencontres de la jeunesse » qui se sont tenues de septembre à décembre dernier permettront de faire des propositions innovantes, riches, diversifiées  en phase avec les attentes de tous nos jeunes.

2015 a donc été une année riche, dans nombre de  domaines,  nous savons que 2016 le sera  également avec vous encore et toujours. Nous savons pouvoir compter sur votre énergie et votre engagement.
Aussi, nous vous souhaitons à tous de bonnes fêtes de fin d’année.

 

Groupe de la majorité - Parti communiste

Soutenir l’emploi

L’emploi, à Rezé comme partout, est bien l’une des premières préoccupations des salariés et des personnes privées d’emploi. Les collectivités, Rezé avec Nantes Métropole et en lien avec la Région, qui a l’essentiel de la compétence développement économique, s’attèlent à y consacrer leurs moyens, dans les limites de leurs capacités d’intervention. Ainsi, la mise en place d’une commission régionale d’évaluation et de suivi des aides publiques versées aux entreprises (CRESA) grâce à l’action des élu-e-s communistes a permis de mieux maîtriser l’utilisation des fonds publics pour soutenir l’emploi.
Or, dans le même temps, la politique de l’Etat ne va guère dans le bon sens. D’une part, l’usage du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE) montre que l’argent utilisé (20 milliards d’euros) ne favorise pas l’emploi mais profite à des entreprises qui s’exonèrent à bon compte de leurs responsabilités en servant leurs profits. D’autre part, Il faut ajouter à cela la diminution des contributions versées aux collectivités locales pourtant largement contributrices, par leurs investissements, au développement économique au nom d’une résorption d’un déficit public dont elles ne sont nullement responsables.
C’est bien une politique de solidarité, de redistribution des richesses, de valorisation du travail qu’il s’agit plutôt de mettre en œuvre. C’est une telle politique que soutiennent les élu-e-s communistes, notamment dans notre ville en favorisant une politique d’investissements et de services publics.
groupecommuniste@mairie-reze.fr

 

Groupe de la majorité - Les Verts

Notre comportement d’acheteur sauve l’emploi local !

Qui n’a jamais entendu parler de circuit court ? Très à la mode pour l’alimentation, c’est à la fois une filière qui réduit la distance entre production et consommation, mais aussi le nombre d’intermédiaires entre les deux.

Les avantages sont innombrables : emplois productifs locaux, coût de transport et des intermédiaires réduit, contact direct avec le producteur, échanges interactifs pouvant améliorer la qualité du produit ou faire comprendre les difficultés du producteur. Une meilleure traçabilité, une meilleure idée de la valeur des choses, un lien solidaire entre consommateur et producteur, et un circuit moins destructeur.
Outre l’alimentation, notre comportement peut défendre l’emploi local. Mon lave-vaisselle tombe en panne ? Cherchons à le réparer plutôt que le jeter pour en acheter un autre(1). Avec la loi votée sur l’obsolescence programmée(2), redécouvrons les appareils durables. Moins de gaspillage de matériaux et d’énergie, un lien humain direct avec le réparateur, et des emplois maintenus, avec le vendeur des pièces détachées.

Dans les deux cas, notre dépense dans un circuit local plutôt que dans la grande distribution est plus vertueuse : elle impacte moins la planète, produit plus d’emplois. Elle n’enrichit pas les mêmes individus, elle crée une société plus juste.
Il y a même des réparateurs d’ordinateurs Mac… Alors ne jetez qu’en dernier recours !

(1)    Un dernier réparateur à Rezé sur quatre il y a seulement 10 ans !
(2)    L’obsolescence programmée organise la panne après un nombre d’heures prévu dès le départ.

Pour aller plus loin : http://www.blog.elusvertsdereze.org
Contact : elus.ecologistes@mairie-reze.fr

 

Groupe de la minorité - Rezé à gauche toute !

Et pendant ce temps….

La refonte du dialogue citoyen,  pour une approche « plus co-élaborative des citoyens, inventer de nouvelles formes de dialogue pour toucher toutes les catégories d'habitants de Rezé », une participation dès le début aux projets… c’est la direction affichée  par la majorité municipale. Tant mieux ! la démarche d‘associer les citoyens dans le projet d’aménagement de la ZAC Pirmil- les Isles semble être la marque de cette volonté. Dont acte ! Mais la localisation à terme de l’aéroport est déterminante.

Alors osons le scénario du maintien de Nantes Atlantique :
Ne perdons pas  plus de temps et d’argent inutilement. L’Atelier Citoyen pour l’optimisation de l’aéroport existant regroupant des habitants, des salariés, des experts ont  « planché » durant plusieurs mois avec quatre objectifs : réduire les nuisances, préserver l’environnement, accompagner l’évolution du trafic aérien et favoriser le développement économique et les emplois. La restitution publique des travaux a eu lieu en juin. C’est possible et même chiffré ! RAGT a participé à l’Atelier parce que nous croyons à l’intelligence collective et citoyenne.

Puisque nous avons moins d’argent et que  nous voulons préserver les terres agricoles et les emplois, nous proposons de faire mieux avec ce que l’on a !
Faites-vous votre propre opinion : consulter le site www.ateliercitoyen.org

http://reze.a-gauche-toute.fr

 

Groupe d'opposition - Les Républicains, UDI, Modem, Divers droite

« La conspiration des silencieux »

Le 28 septembre à REZE, le 19 octobre à Nantes Métropole, l’élu métropolitain de notre groupe à fait bouger, tant le Maire de Rezé que la Présidente de N.M, sur la  question des Agents du régime Général et plus particulièrement ceux à demi-traitement en arrêt de travail pour maladie ordinaire.
Dans ce cas, ils perçoivent 100% de leur traitement pendant 3 mois,  50 % ensuite pendant un an, complété par un complément de salaire versé par le contrat de prévoyance COLLECTEAM (organisme de gestion du contrat de prévoyance des Agents du régime général).  
Aujourd’hui les plus précaires d’entre eux se trouvent en grande difficulté financière et  morale en raison du mode de calcul du versement de ces indemnités journalières par COLLECTEAM, qui peut leur occasionner une baisse de 45 % de leur rémunération.
Dès que nous avons été interpellés par les intéressés, nous  avons  rompu le silence qui leur été opposé depuis plus de deux ans et qui ne faisait qu’ajouter une injustice supplémentaire à leur souffrance.
Au-delà de la légèreté coupable des majorités des deux collectivités, c’est le silence complice qu’ont entretenu, les syndicats, les responsables des ressources humaines, le Maire de Rezé informé de longue date par les intéressés qui est à dénoncer.  Ces trop nombreux silences  nous laissent à penser à une conspiration du silence.
Cette situation est désormais connue de tous et ne pourra plus être « étouffée ».  
Aux dires de NM, elle devrait être réglée d’ici la fin de l’année.  Nous veillons désormais à cela après avoir fait savoir cette injustice.
                        
Groupe des élus de la droite et du centre
« Ensemble pour Rezé avec Philippe Seillier »
www.reze-avenir.fr   Tél. 06 51 74 48 83

Commentaire(s)