Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Conseils municipaux > Comptes rendus > Un budget 2014 serré

Un budget 2014 serré
Thème : Conseil municipal

Publié le 9 janvier 2014

Vendredi 20 décembre dernier, le conseil municipal s’est réuni pour voter le budget 2014. Dans un contexte financier contraint, la Ville poursuit ses investissements.

Baisse des recettes

 Le budget 2014 est tendu. Nos recettes sont en baisse. Nous estimons qu’elles n’augmenteront que de 1,4%. D’habitude c’est plutôt  supérieur à 2% , explique Anaïs Gallais, adjointe au maire en charge des finances.  Nous évoluons dans un contexte financier très contraint. L’Etat doit diminuer son déficit et le ramener à 3,8% cette année. Aussi, il réduit ses aides aux collectivités locales, soit 4% en moins pour Rezé. Mais nous ne pouvons que nous féliciter de contribuer à l’effort national de désendettement. 

Esquisse du futur Centre d’interprétation et d’animation du patrimoine. (Agrandir l'image).

Esquisse du futur Centre d’interprétation et d’animation du patrimoine.

Fort investissement 

Sur les 65 millions d’euros de budget, 13,5 millions sont consacrés aux investissements dont 6 sont dédiés à la construction de l’Auditorium (les travaux ont démarré en novembre 2013) et à celle du Centre d’interprétation et d’animation du patrimoine (les travaux débutent en février). Parmi les autres investissements importants, notons, côté sport, la rénovation du terrain synthétique de la Trocardière et la création d’un autre terrain de ce type à la Robinière (1 300 000 euros). Et côté éducation, citons l’installation de modulaires à l’école Port-au-Blé (330 000 euros), les études pour l’agrandissement de l’école La Houssais et la construction d’un nouveau restaurant scolaire à l’école Salengro (340 000 euros).
Le budget de fonctionnement s’élève à 46 millions d’euros. Les dépenses restent constantes. Les frais de personnel sont « très maîtrisés » ; les charges générales diminuent de  2,2%.

Impôts stables

Les recettes de la Ville proviennent principalement des impôts locaux (46%). Elles devraient même progresser de 4,7% car la commune attire de nouveaux ménages et gagne ainsi des recettes fiscales supplémentairesNous faisons le choix de ne pas augmenter les impôts. Nous ne pouvons pas non plus les baisser sans quoi nous ne pourrions plus proposer la même qualité de service public aux Rezéens , souligne le maire.

Appui à la Caisse des écoles

La Ville augmente ses subventions aux associations, principalement à la Caisse des écoles (+17,4%, soit environ 150 000 euros) dans le cadre de l’aménagement des rythmes scolaires. Le passage à la semaine de quatre jours et demi engendre des frais de personnel supplémentaires et une hausse de la fréquentation des restaurants scolaires.
Le budget 2014 a été adopté à la majorité avec cinq voix contre (UMP, Divers droite, A gauche toute).

Ils ont dit

Philippe Seillier, UMP

Ce budget n’aurait pas dû être soumis au vote aujourd’hui parce qu’il engage d’ores et déjà la prochaine équipe municipale qui sera désignée en mars prochain. Saint-Sébastien-sur-Loire n’a pas hésité à reporter ce vote après les échéances électorales.

Gilles Retière, maire

Je ne crois pas qu’un maire élu fin mars puisse boucler son budget en un mois (le budget doit être voté au plus tard fin avril, selon la loi). C’est de la démagogie ! A Rezé, les services y travaillent depuis septembre. Je laisse le soin à la nouvelle équipe de corriger ce budget en 2014. Rien n’est figé.

En bref

Vœu contre le racisme. Le conseil municipal s’est ouvert par un vœu unanime contre le racisme et la xénophobie, suite aux insultes racistes dont a fait l’objet Christine Taubira, ministre de la Justice.  Les élus appellent tous les Rezéens à une vigilance de chaque instant contre les propos racistes qui peuvent se répandre dans tous les lieux publics où s’établissent les relations sociales et où chaque citoyen doit pouvoir bénéficier d’une égalité de respect et de traitement.

Nouveaux noms. Dans le cadre de l’aménagement du lotissement des Gassières, dans le quartier de La Blordière, une nouvelle rue va être créée. Elle s’appellera « rue des Gassières » et reliera le 53 de la rue du Chatelier au 149 de la rue des Carterons.
Dans le quartier Pont-Rousseau l’impasse de la rue Alsace-Lorraine » est renommée « impasse Brunet-Champenois », en hommage à deux familles « historiques » du site.
A l’occasion des 40 ans de la section basket de l’Alod, il a été décidé de dénommer le gymnase de l’Ouche-Dinier, « gymnase Andrée-Perrichon ». Cette femme était très impliquée dans la vie sportive et dans le secteur de l’éducation du quartier de La Blordière. Et à l’intérieur, la salle du gymnase s’appelle désormais « Roger-Pineau », du nom de l’ancien entraîneur de l’équipe de handball. 

Ecole du Corbusier. Philippe Seillier (UMP) a émis le souhait que le conseil municipal rédige un vœu pour le maintien de l’école maternelle du Corbusier menacée de fermeture à la rentrée prochaine en raison d’une baisse d’effectifs.  Je vous remercie de cette unanimité. J’ai écrit en ce sens au ministre de l’Education, à la ministre de la Culture et à la directrice académique des services de l’Education nationale , a répondu le maire.

Restos du cœur. Le centre de distribution des Restaurants du cœur du Sud-Loire va déménager en raison d’un projet d’urbanisme sur le site actuel. Il restera dans la commune de Saint-Sébastien-sur-Loire. Le nouveau local nécessite des travaux (435 000€). Rezé va y contribuer au prorata du pourcentage d’usagers rezéens accueillis (53 familles, 166 personnes), soit 40 000 euros. Nantes, Vertou et Saint-Sébastien apportent également leur contribution.

Crédit solidaire. La Ville vient d’adhérer à la Nef, un organisme de crédit coopératif et solidaire. Il collecte de l’épargne et octroie des crédits pour soutenir des projets à forte plus-value sociale, environnementale ou culturelle, dans le cadre d’un agrément de la Banque de France. En lui marquant son soutien, la Ville matérialise son attachement aux démarches éthiques et responsables.

Le registre complet des délibérations est consultable en mairie.

Informations :
Tél. +33 (0)2 40 84 43 84