Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Conseils municipaux > Comptes rendus > Renforcer la participation citoyenne

Renforcer la participation citoyenne
Thème : Conseil municipal

Publié le 2 octobre 2014

Comment la Ville peut-elle mobiliser les citoyens ? C’est à cette question que le Conseil économique social et communal a répondu en ouverture de conseil municipal.

L'avis présenté par le Cesc repose sur 11 propositions présentées sous forme de fiches pratiques, prêtes à l‘emploi. (Agrandir l'image).

L'avis présenté par le Cesc repose sur 11 propositions présentées sous forme de fiches pratiques, prêtes à l‘emploi.

La Ville dispose de différentes instances permettant aux habitants de s’impliquer dans la vie de la commune : le Conseil économique et social communal (CESC), les Conseils consultatifs de quartiers (CCQ), les réunions publiques… Seulement, la participation à ces réunions s’essouffle. Aussi, la municipalité a saisi le CESC pour lui demander de réfléchir aux moyens de dynamiser les instances de participation et d’élargir les publics, de toucher les jeunes, d’impliquer d’autres habitants… Une question d’autant plus importante que le renforcement du dialogue citoyen est une priorité du maire, Gérard Allard, et de son équipe pour ce mandat.

11 propositions concrètes

Une dizaine de membres du CESC ont planché sur le sujet. Après un an de réflexions, d’échanges, de rencontres, ils ont formulé un avis qu’ils ont soumis au conseil municipal, vendredi 26 septembre.  Un avis qui repose sur 11 propositions présentées sous forme de fiches pratiques, prêtes à l‘emploi  précise Yves Madeline, l’un de ses membres.

Parmi ces 11 propositions : la création d’un conseil municipal des jeunes, la généralisation du tirage au sort pour renouveler les membres des instances, le parrainage pour intégrer des publics éloignés, la mise en place d’un système de garde d’enfants pour permettre aux parents d’assister aux réunions, la création d’une agora (un lieu autogéré où les habitants choisiraient eux-mêmes les thèmes de discussion, une fois par mois, à jour et heure fixes).

Lire les 11 propositions

Refondation des instances

Un avis qui a été salué par Hervé Neau, adjoint au maire en charge du dialogue citoyen :  Votre travail est riche. Il nous servira de point d’appui pour réfléchir ensemble à l‘amélioration de la participation citoyenne .

Dans les mois à venir, la municipalité souhaite s’atteler à la refondation de ses instances de participation.  Le calendrier reste encore à préciser, mais nous pouvons d’ores et déjà nous engager à vous proposer de participer activement à cette refonte comme vous le souhaitiez  a ajouté Hervé Neau. Au tour de la table, les membres des autres instances, les habitants, les usagers volontaires seront les bienvenus.

 

  • Le CESC existe depuis 22 ans. Ses membres se retrouvent pour répondre à une question posée par la Ville. Ils apportent un éclairage utile aux élus et aux services municipaux.
  • Les CCQ sont en place depuis 2001. Au nombre de sept, un par quartier, leur rôle est de donner leur avis sur des dossiers, des projets qui concernent leur périmètre.
  • Les réunions publiques permettent aux habitants d’échanger avec les élus, d’exprimer leurs préoccupations et de s’informer sur les principaux projets dans la ville.

 

En bref

Soutien à l’Education nationale
Cet été, le collectif La Manif pour tous 44 a envoyé un courrier aux responsables des établissements scolaires du département les informant qu’ils seraient mis sous surveillance  en organisant une veille active au sein de chaque établissement . Ce collectif s’oppose aux manuels, contenus, enseignements, les interventions d’associations en milieu scolaire qui traitent de l’égalité entre les sexes, les genres, les orientations sexuelles. L’élue communautaire Charlotte Prévot a pris la parole au nom des socialistes :  Nous socialistes rezéens, nous renouvelons notre profonde confiance en l’Education nationale (…) Nous défendons l’importance des associations qui dans notre ville et dans la métropole travaillent à informer et lutter contre les discriminations et les inégalités .

Leroux et Lotz
Située en bord de Loire, l’entreprise Leroux et Lotz souhaite créer une nouvelle installation de combustion mixte bois et déchets non dangereux. Une grosse chaudière biomasse et une cheminée de 38 m de haut seront construites. L’avis des conseils municipaux, dans un rayon de 2 km autour des installations, est requis. Les élus émettent à la majorité un avis favorable mais ils souhaitent  rester vigilants quant aux rejets générés par la combustion des déchets non dangereux . Rezé à Gauche toute et les écologistes s’abstiennent.

Compostage
La Ville compte dix composteurs collectifs sur son territoire. Elle a voté à l’unanimité une subvention de 3 800€ à Compostri, l’association qui accompagne leur mise en place. Philippe Seiller (UMP) demande qu’un tri sélectif des déchets soit mis en place lors de toutes les manifestations.  Une proposition pertinente qui existe déjà sur certaine manifestations.  répond Pierre Quénéa, en charge du développement durable.

Règlement intérieur
Dans les six mois qui suivent son installation, le conseil municipal établit son règlement intérieur. Adopté à la majorité, l’UMP a voté contre. Philippe Seillier s’est exprimé  L’espace alloué à notre groupe dans Rezé Mensuel n’est pas suffisant au regard des suffrages exprimés aux dernières élections. Nous allons réserver notre participation au débat dans le magazine municipal.  Et Gérard Allard, maire, de répondre :  Vous représentez un groupe. Chaque groupe dispose du même espace pour s’exprimer. Par ailleurs la tribune devient mensuelle alors qu’avant elle était bimestrielle. Cela vous donne deux fois plus d’espace d’expression.

Contact

Le registre complet des délibérations est consultable en mairie.

Informations :
Tél. +33 (0)2 40 84 43 84
Formulaire de contact