Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Conseils municipaux > Comptes rendus > Personnes âgées : un lieu unique pour les démarches > « Une politique des quartiers équitable »

« Une politique des quartiers équitable »

Comment répartir les aides aux quartiers ? La Ville a demandé aux membres du Conseil économique et social communal (CESC) de se prononcer sur cette question.

Les réalités sociales sont contrastées d’un quartier à l’autre de Rezé. La Ville a sollicité l’avis du Conseil économique et social communal (CESC) - cette instance qui réunit des habitants, des membres d’associations, d’entreprises et de syndicats - pour leur demander comment elle devrait répartir ses aides entre ses sept quartiers ?

En privilégiant l’égalité ou bien l’équité, c’est-à-dire en tenant compte des réalités sociales de chacun (à la manière du quotient familial qui module le taux d’effort des familles en fonction de leur situation) ?

Soutenir les plus fragiles

Après analyse, le CESC est d’avis qu’une politique équitable est préférable.

 Rezé est une des communes où l’écart entre les plus riches et les plus pauvres est le plus faible. C’est signe que les aides sont bien réparties. Il faut poursuivre en ce sens. Un quartier comme celui du Château, où le taux de familles monoparentales est le plus élevé de l’agglo, nécessite forcément davantage d’aides pour que les inégalités ne se creusent pas davantage

Équilibrer les équipements

Pour autant, une égalité de traitement s’impose parfois. D’où par exemple la préconisation du CESC d’ouvrir des centres socioculturels dans les deux quartiers qui en sont dépourvus (Pont-Rousseau et La Houssais). Ou encore de rééquilibrer l’offre de places en crèche dans la ville Les manques sont criants à Ragon tandis que Pont-Rousseau est bien dotée  .

Plus largement, le CESC pense qu’un renforcement des transports en commun est nécessaire, en raisonnant par quartier pour faciliter le déplacement des jeunes et des personnes âgées (et ainsi rompre leur isolement) vers les équipements, les associations qui leur sont dédiées. Sans oublier les quartiers émergents : Pirotterie, Jaguère…

Des réponses concrètes

La Ville est en phase avec les préconisations du CESC. La création d’un centre socioculturel est à l’étude à Pont-Rousseau. Une crèche est prévue à Blordière. Un Clic (Centre local d’information et de coordination gérontologique) va ouvrir en janvier 2014 pour simplifier les démarches des personnes âgées en un seul lieu, au Trois-Moulins.