Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Conseils municipaux > Comptes rendus > Continuer à investir pour les Rezéens

Continuer à investir pour les Rezéens

Publié le 7 février 2017

Comment répondre aux besoins des habitants avec des rentrées d’argent en baisse ? Cette question était au cœur des débats au conseil municipal du 3 février 2017.

Ecole de La Houssais  (Agrandir l'image).

La Ville investira 4,8 millions d’euros pour réaliser les travaux d’extension de l’école de La Houssais.

Au conseil municipal du 3 février 2017, s’est tenue l’une des étapes importantes dans la gestion des deniers publics : le débat d’orientation budgétaire. Sa finalité : se mettre d’accord sur les choix financiers à opérer avant le vote du budget en mars. Un exercice de plus en plus compliqué  au regard du contexte. Nous perdons chaque année un million d’euros de recettes provenant de l’État, rappelle le maire, Gérard Allard. Une situation sans précédent.

Les agents municipaux mobilisés

Pour continuer à investir et à maintenir un haut niveau de services aux habitants, la Ville a passé en revue toutes ses dépenses. Les services municipaux sont en première ligne, précise Noro Randrianarison, adjointe au maire. D’ici 2020, nos dépenses de fonctionnement devront avoir diminué de 10%. C’est un effort considérable. L’enjeu : dégager des capacités d’autofinancement et ainsi continuer à investir. Des projets importants sont sur les rails : l’extension de l’école de La Houssais (4,8 millions d’euros), la mise en accessibilité des bâtiments pour les personnes à mobilité réduite (3,6 millions d’euros), la construction d’un nouveau restaurant scolaire face à l’école Salengro (2,9 millions d’euros), ou encore la construction d’un nouveau multi-accueil au Chêne-Gala (1,8 million d’euros). La situation financière de la Ville est saine, ajoute le maire. Une condition nécessaire pour respecter nos engagements vis-à-vis des Rezéens. Parmi nos priorités en 2017 : le soutien aux quartiers en difficulté notamment le Château, les personnes âgées ou encore la tranquillité publique.

Réactions des élus

Les communistes saluent le niveau d’investissement important  et le recours à l’emprunt plus que raisonnable. L’Union démocratique bretonne souhaite aller vers l’autonomie fiscale des Villes. Les écologistes invitent à en faire plus pour accélérer la transition écologique et défendre le vivre ensemble. Les socialistes soulignent le dynamisme des orientations budgétaires pour répondre aux besoins des concitoyens. Les républicains dénoncent une politique de densification motivée par un objectif fiscal. Rezé à gauche toute ! s’inquiète des choix politiques qui renforcent les inégalités sociales. Le maire rappelle que l’attractivité de Rezé profite à tous les Rezéens, quelle que soit leur catégorie socioprofessionnelle. Prochaine étape : le vote du budget au conseil municipal du 31 mars 2017.

 

EN BREF

Hommage

À l’ouverture du conseil municipal, les élus ont observé une minute de silence en hommage à Anne-Lise Fleury, journaliste du quotidien Ouest-France, décédée la veille des suites d’un cancer. Elle a suivi pendant plusieurs années la vie rezéenne ainsi que nos débats au conseil municipal, précise le maire, Gérard Allard. Je tiens à saluer son professionnalisme. Elle se distinguait par sa vision très humaine et très humaniste.

 

Mutualisation

À plusieurs, on peut aller plus loin en s’appuyant sur notre territoire, précise de maire de Rezé, Gérard Allard. C’est pourquoi en 2015, les 24 communes de la Métropole ont approuvé un schéma de mutualisation et de coopération. Son objectif : encourager le partenariat et la solidarité territoriale. En 2017, la mutualisation sera expérimentée dans plusieurs domaines : le système d’information géographique, la gestion documentaire et les archives ainsi que l’instruction des autorisations du droit des sols. Rezé à gauche toute ! craint que cette mutualisation éloigne les centres de décision des citoyens. Les écologistes apprécient la souplesse de la mise en œuvre et propose une coopération entre les cuisines centrales. Le maire rappelle qu’à Rezé, la mutualisation s’opèrera à la marge et indique qu’une réflexion sera lancée autour de la restauration scolaire

 

Animations au Jardiversité

Le jardin pédagogique de la Ville accueillera des spectacles moyennant quatre euros pour les adultes et deux euros pour les enfants de moins de 12 ans. Certains ateliers nécessitant l’achat de tuteurs ou de terreau seront désormais proposés au tarif de deux euros pour les adultes et un euro pour les enfants de moins de 12 ans.  Les animations organisées au Jardiversité sont à retrouver dans le programme de la Maison du DD .

 

Convention avec l’OMS

La Ville et l’Office municipal du sport de Rezé (OMS) ont renouvelé leur convention de partenariat  pour cinq ans.« L’OMS a un rôle important , précise Yves Mosser, adjoint au maire délégué aux sports. Celui d’intermédiaire entre les clubs sportifs et la Ville. » La convention a été réalisée en concertation avec l’OMS. Y sont notamment réaffirmées : l’autonomie de l’association et la gestion par la Ville des équipements sportifs municipaux.

 

Je suis volontaire

La Ville veut aider les jeunes à s’insérer dans la vie professionnelle. Dix Rezéens âgés de 17 à 25 ans résidant dans le quartier Château pourront percevoir jusqu’à 600 euros pour passer leur permis de conduire ou financer une formation. La contrepartie : ils devront s’engager auprès d’une association ou d’un établissement public. Sont visés en priorité : des jeunes peu qualifiés identifiés par les services municipaux ou la Mission locale explique Claude Lumineau, adjoint au maire délégué aux jeunesses. L’aide financière baptisée « Je suis volontaire » est pour l’instant expérimentée au Château. Elle pourrait être étendue à d’autres jeunes et à d’autres quartiers par la suite. 

 

Galerie Diderot

Un nouvel espace dédié aux nouvelles pratiques numériques ouvrira début 2018 dans le prolongement de la médiathèque Diderot. Les élus ont autorisé le démarrage des travaux d’aménagement de la galerie estimés à 290 000 euros. L’État finance le projet à hauteur de 90 000 euros dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir (PIA). 

Commentaire(s)

Contact

Le registre complet des délibérations est consultable en mairie.

Informations : 
Tél. +33 (0)2 40 84 43 84           
Formulaire de contact