Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > La mairie > Conseils municipaux > Comptes rendus > Comptes 2014 de Rezé : dette limitée, épargne réalisée

Comptes 2014 de Rezé : dette limitée, épargne réalisée
Thème : conseil municipal

Publié le 28 mai 2015

La dette par habitant s’élève à 437 euros par habitant. Les efforts réalisés sur le budget 2014 ont permis d’économiser plus de trois millions. Mais les dotations de l’Etat continuent de baisser.

Réunis en conseil municipal vendredi 22 mai 2015, les élus (à l’exception de la droite et de Rezé à gauche toute) ont adopté les comptes administratif (Ville) et de gestion (Trésor public) de 2014 (voir encadré). Sur le budget de fonctionnement de 48 millions, la Ville en a économisé trois. Et sur celui de l’investissement qui s’élève à 12,2 millions, une économie de 800 000 euros a été dégagée. Ce qui génère une capacité d’autofinancement qui permet entre autres de financer des travaux au groupe scolaire de La Houssais, ceux de l’hôtel de ville (étanchéité des façades et des toits).

Mauvaise nouvelle : les dotations de l’Etat continuent de baisser : une perte de 500 000 euros en 2014, elle sera de 1,2 million en 2015. Sur l’ensemble du mandat, la baisse des dotations de l’Etat se comptera en plusieurs millions. « Ce qui nécessite de poursuivre nos efforts pour maintenir des finances saines, un endettement limité,  sans trop recourir à l’impôt car les ménages rezéens sont modestes, tout en assurant un bon niveau de services publics », précise Gérard Allard, maire de Rezé.

Bonne nouvelle : le marché immobilier du logement et de l’entreprise est dynamique dans la commune. Ce qui a permis d’engranger un peu moins de 500 000 euros de recettes fiscales l’an passé.

La dette par habitant s’élève à 437 euros par Rezéen ; elle s’élève en moyenne à 1063 euros par habitant pour les  communes de même strate. La Ville n’a recours à l’emprunt que pour 20% de ses dépenses, les 80% restants étant autofinancés. Soit un montant de dette de 17 millions d'euros au 31 décembre 2014.

 

Réactions

Didier Quéraud (Verts) juge que « cette situation de bonne gestion est opportune pour s’engager dans la transition énergétique ». Mireille Pernot (PCF) exhorte à plus de reconnaissance salariale pour le personnel grâce à l’épargne réalisée. Quant à Antoine Gautier (UMP), il invite expressément la Ville à recourir à l’emprunt pour de futurs aménagements. Ce à quoi Gérard Allard, maire, oppose le souci d’être économes pour parer à la réduction des capacités d’autofinancement de la Ville sans pour autant renoncer à l’aménagement de nouveaux équipements. « C’est déjà le cas avec l’Auditorium, le Ciap. »

Commentaire(s)

Contact

Le registre complet des délibérations est consultable en mairie.

Informations : 
Tél. +33 (0)2 40 84 43 84   
Formulaire de contact  

Qu’est-ce que le compte administratif ?

Le compte administratif marque la clôture de l'exercice de l’année précédente et enregistre l'ensemble des dépenses et des recettes réalisées dans l'année par la collectivité. C'est un élément fondamental dans l'analyse des finances d'une ville, puisqu'il permet au conseil municipal de constater l'exécution du budget et de mesurer l'adéquation des résultats aux objectifs fixés. Ce compte administratif est lié au compte de gestion qui est un document établi par le Trésor public chargé de payer les dépenses et de percevoir les recettes. Les comptes administratifs et de gestion devant correspondre. Ce qui permet d’avoir une photographie définitive des comptes pour l’année passée.