Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Dialogue citoyen > Concertations métropolitaines > Plan local d'urbanisme métropolitain > PLUm : nouvelles règles d’urbanisme

PLUm : nouvelles règles d’urbanisme
Thème : Dialogue citoyen

Publié le 6 octobre 2017

Une centaine de Rezéens ont pris part à la présentation du règlement du Plan local d’urbanisme métropolitain (Plum), mardi 3 octobre. Ces règles déterminent le cadre de vie des habitants de l’agglomération pour les 15 ans à venir. Dernière ligne droite avant l’approbation du document en 2018.

En guise de préambule, Gérard Allard, maire de Rezé, a rappelé que « le PLUm concrétise des éléments importants pour le devenir du territoire rezéen ». À Rezé, le futur zonage illustre trois volontés fortes : la protection des zones pavillonnaires, l’évolution maîtrisée des centralités et des grands axes ainsi que la poursuite des zones d’aménagement concerté (ZAC) pour accueillir de nouveaux logements, des services et des activités.

Dessiner la métropole nature

Comment préserver les 61% d’espaces naturels et forestiers qui composent la métropole ? A Rezé, l’une des priorités se porte sur la préservation du patrimoine naturel et agricole. Avec entre autres, la création d’une nouvelle zone agricole au sud de Ragon pourdémontrer que l’agriculture a toute sa place en milieu urbain. La culture maraîchère pourrait y trouver sa place. La nature en ville à Rezé, c’est aussi l’ouverture du bois des Naudières, la coulée verte de la Brosse ou encore le classement en zones naturelles de la Pirotterie et de la Classerie.

Agir pour une métropole attractive et rayonnante

Chiffres à l’appui, deux vice-présidents de Nantes Métropole, Pascal Pras (urbanisme) et Fabrice Roussel (dialogue citoyen) ont évoqué la forte attractivité de l’agglomération nantaise avec plus de 7 000 nouveaux habitants par an. Une hausse de la population que doit accompagner le dynamisme économique. Pour suivre cet objectif,Exemple, des activités artisanales et tertiaires à proximité de la ZAC Océane sont envisagées. Pour conserver les pôles de proximité, les commerces de plus de 100 m2 devront s’implanter dans les centralités existantes (Pont-Rousseau, Trois-Moulins, La Blordière…).

Favoriser le cadre de vie des Rezéens

Pour sa ville, Gérard Allard défend « un meilleur cadre de vie» : plus d’espaces piétonniers, plus d’espaces verts et plus de  stationnement pour les habitants des logements collectifs. Concrètement, avec le nouveau PLUm, le nombre de place minimum par logement passe de 0,6 à 1,3 place par logement (+ une place visiteur pour huit logements).

Dernière ligne droite avant approbation

Débutée en 2016, la seconde phase de concertation sur le Plan local d’urbanisme métropolitain (PLUm) est terminée. Elle a permis la traduction des grandes orientations du Plan d’aménagement et de développement durables (PADD) en règles grâce au travail mené entre les habitants et les collectivités. Des règles communes aux 24 communes de la métropole tout en prenantcompte des spécificités de chaque territoire. En 2018, une enquête publique permettra aux habitants de l’agglomération de s’exprimer avant l’approbation du PLUm en conseil métropolitain.

Commentaire(s)