Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Dialogue citoyen > Concertations métropolitaines > Plan local d'urbanisme métropolitain > Environnement et mobilité : suite et fin de la série PLUm

Environnement et mobilité : suite et fin de la série PLUm

Publié le 7 juillet 2015

En juin, les derniers ateliers, consacrés aux thématiques de l’environnement et de la mobilité ont mobilisé les Rezéens à l’échelle des trois grands quartiers. Ouverts à tous, ils ont permis aux participants d’échanger sur deux sujets plus que jamais d’actualité.

Environnement : « Préserver les espaces verts »

« Des immeubles avec des jardins partagés », « Aménager les rives de Loire » ou encore « sensibiliser les jeunes à l’environnement »… Trois exemples de contributions avec un enjeu clef : inscrire la nature en ville dans l’avenir de Rezé. Un thème fédérateur, fortement lié à celui de l’habitat discuté lors des ateliers précédents, qui a donné lieu à beaucoup de débats entre participants. En fin de séance, une préoccupation essentielle s’invitait à toutes les tables : la vigilance de la Ville par rapport aux espaces verts et naturels dans les prochaines opérations immobilières.

Mobilité : « Rendre la ville plus facile »

 A Rezé, les transports font l’objet de bon nombre de discussions entre voisins, collègues … et participants aux ateliers PLUm. Et quand il s’agit de dessiner la ville pour les quinze ans à  venir, les propositions ne manquent pas. Pour beaucoup, la dépendance à la voiture particulière doit trouver une alternative que ce soit par voie terrestre ou maritime. Et pour cela, les participants aux ateliers plébiscitent un habitat proche de services, commerces, transports en commun et bien sûr de leur emploi.

 Rendez-vous en septembre

La première étape de participation citoyenne est terminée. Neuf ateliers ont permis aux Rezéens de travailler sur la PADD et la phase initiale d’élaboration du PLUm. A la rentrée, deux réunions de synthèse, à l’échelle communale et du pôle Loire, Sèvre et Vignoble, rassembleront les participants aux ateliers.

Commentaire(s)