Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Dialogue citoyen > Atelier #2 : à l’écoute des résidents étrangers

Atelier #2 : à l’écoute des résidents étrangers
Thème : Dialogue citoyen

Publié le 27 juin 2017

Donner de la voix aux résidents étrangers pour mieux vivre ensemble. Une initiative menée par la Ville de Rezé à travers des rencontres avec des résidents étrangers. Retour sur l’atelier du 19 juin qui s’est tenu en présence d’une vingtaine de participants.

Sali, Césario, Natacha, Nafissa… Une vingtaine de résidents étrangers ont participé au deuxième atelier dédié à différentes situations du quotidien : prendre les transports en commun, aller dans les services publics, participer à des loisirs... Pas toujours simple quand on ne parle pas bien le français.

Les participants répartis en groupes de discussion lors de l'atelier (Agrandir l'image).

Les participants répartis en groupes de discussion lors de l'atelier

Se faire comprendre

Que ce soit dans les transports en commun, dans les services publics, la barrière de la langue revient régulièrement. Etre gêné de s’exprimer quand on ne maîtrise pas les rudiments du français ; beaucoup l’ont vécu. Comme Césario, originaire du Portugal : "À mon arrivée, je me suis souvent perdu dans les transports en commun. Je ne savais pas comment faire". "La plupart des gens sont gentils mais les aborder n’est pas toujours facile", ajoute Mehmet, d’origine turque. Pour d’autres participants, se rendre dans certains servicespublics est compliqué : " C’est dur de ne pas être aidée parce qu’on dit ne pas me comprendre. Alors, je m’en vais...", explique Nafissa, venue d’Afghanistan.

Le regard de l’autre

Hanane qui a quitté le Maghreb pour Rezé, y va aussi de son anecdote : "Dans un magasin, je parlais dans une autre langue et une femme m’a mal regardée. Je ne me suis pas sentie respectée alors que moi, je respecte toutle monde. Je n’ai rien dit car si on parle de ce genre de problèmes, ça en crée d’autres".

Apprendre à vivre ensemble

« Volonté de faire ensemble ».  « Organiser collectivement le quotidien ». « Partager des moments festifs ». Au cours des échanges, de nombreux points positifs ont aussi été partagés. Pour Natacha, originaire de Russie : Grâce aux centres socioculturels et à la mairie, les gens se rapprochent, créent des liens entre eux.

Participer à la vie de la cité

Suivis par Charlotte Prévot, conseillère municipale en charge de la lutte contre les discriminations, et Céline Ziwès, illustratrice et facilitatrice graphique, les deux premiers ateliers ont réuni plus d’une trentaine de résidents étrangers. Pour Sali, d’origine tunisienne et Rezéen de longue date : "Il est important de participer pour améliorer les choses. Il faut faire le premier pas et ne pas avoir peur de s’exprimer". Même avis pour Kathatoune, originaire des Comores, qui apprend le français depuis six mois au centre socioculturel Château : On apprend à tout âge. Ici, les enfants ont la chance d’être éduqués : l’avenir leur est ouvert. Mais nous aussi on peut apprendre.

Continuer de tisser des liens dans les quartiers, donner la parole à tous, participer aux dispositifs de dialogue citoyen… Des thèmes qui seront abordés en octobre, lors d’un troisième atelier ouvert à toutes les personnes étrangères désireuses de rejoindre cette démarche.

 

 

Commentaire(s)

Contact

Service dialogue citoyen

Bâtiment La Bouvardière
2, boulevard Le Corbusier
44 403 Rezé cedex
Tél . +33 (0)2 40 84 42 44   
Formulaire de contact