Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir Rezé > Les quartiers > Ragon

Ragon

Ragon : des villages d’antan aux entreprises nouvelles.

L’un des plus grands quartiers de Rezé en superficie connaît une métamorphose considérable. La zone d’activités qui se développe au-delà du périphérique en est le symbole le plus fort. De chaque côté de la route des Sorinières poussent de nouvelles entreprises. Une grande partie des 160 ha de cet espace autrefois agricole est déjà commercialisée et la jonction avec la zone artisanale du Taillis avec la commune riveraine au sud sera faite dans les cinq ans. Depuis 2006, du côté du Génétais, 11 400 m² de bureaux sortent de terre. Sept immeubles sont déjà en service et deux sont en phase de démarrage.
Le déclenchement des grandes manœuvres a été le déplacement de l’hypermarché de la butte de Praud vers le périphérique, en 2000. Les hectares libérés ont permis d’accueillir de part et d’autre de la rue Monnet des activités et des logements, d’ouvrir une belle perspective vers le parc de Praud, d’équiper l’école et les clubs sportifs de haut niveau d’un grand gymnase et de densifier le cœur historique du quartier.

La fête des Caillebottes

Car Ragon, c’est toute une histoire avec une école qui a fêté ses 70 ans en 2002 ! Traversé par l’ancienne route nationale de la Rochelle, le quartier rassemble de nombreux anciens villages, l’Aufrère, la Robinière, les Chapelles... qui vivaient de l’élevage et de la culture, à quelques encablures du bois des Poyaux dont les tiges de châtaignier servaient de poteaux à la vigne. De ce bois et de quelques autres sur les communes voisines, vestiges d’une grande forêt médiévale, la métropole nantaise va refaire une forêt urbaine de 180ha, un poumon vert qui sera traversé par la promenade de l’Ilette.
Du champ de foire d’antan, il reste le marché du dimanche matin et du jeudi soir ainsi que les commerces autour de la maison de quartier. Le centre socioculturel fédère la vie associative intense. La Ragonnaise, célèbre association plus que cinquantenaire organise chaque année la fête des Caillebottes, une fête très ancienne pour célébrer le beau temps et le lait caillé. Des courses cyclistes y sont organisées depuis que les premiers tours de France organisaient l’arrivée de l’étape Bordeaux-Nantes dans le quartier.

Ragon, terre d’accueil

Si Ragon est un quartier festif, c’est aussi un quartier sportif. Le gymnase Dugast reçoit les compétitions de niveau national. Le complexe sportif de la Robinière reçoit tous les week-ends les équipes de foot et de rugby, des pratiquants de hockey sur gazon, des boulistes… Et depuis peu, des passionnés de tir sportif au stand de tir construit en 2007. Les archers vont les rejoindre : plusieurs pas de tir vont être mis en service en 2010.
Ragon continue sa tradition d’accueil. Depuis le début du siècle des familles des gens du voyage s’y sont installées et organisent de temps à autres une braise (repas de plein air) entre parents d’élèves pour lier connaissance. Dans les années 80, c’est la cité des étoiles qui s’est installée au sud du parc de Praud, un parc très ancien dont la chapelle de style gothique date du 19e siècle. En 2008, ce fut le tour de la maison de retraite installée autrefois rue François-Marchais de déménager rue du Vert-Praud. Aujourd’hui un nouveau lotissement élève ses maisons à la Pirotterie.

En un clic

En savoir plus

Ce quartier comporte : la Malnoue, la Bauche-Thiraud, le Genétais, le Clos-des-Ïles, Praud, la Carrée, l’Aufrère, le Chatelier, les Bertineries, le Moulin-des-Barres, les Chapelles, la Lande Saint-Pierre, Pirotterie.

Il compte 5 636 habitants (données de l'Agence d'urbanisme de la région nantaise pour l'année 2011).

A voir aussi : les projets d'aménagement du quartier

Ragon

Ragon