Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > octobre 2013 > Santé : les 10 ans du Confluent

Santé : les 10 ans du Confluent

Publié le 1 octobre 2013

Les Nouvelles cliniques nantaises et le Centre Catherine-de-Sienne ont célébré leurs dix ans d’installation sur le site du Confluent.

Le Confluent a célébré les 27 et 28 septembre une décennie de développement entre Loire et Sèvre. C’est en 2003 que se sont installés aux portes de Rezé, près de Pirmil, les Nouvelles Cliniques Nantaises et le Centre de cancérologie Catherine de Sienne. Dix ans plus tard, l’ensemble hospitalier renommé le Confluent est un des pôles de santé privés les plus importants de France.

Extension des urgences

Blocs opératoires (Agrandir l'image).

Blocs opératoires - © Michel Jamoneau (NCN)

Près de 63 000 hospitalisations en 2012, 29 blocs opératoires, 500 lits, 1 000 salariés et 200 médecins et professionnels de santé, les chiffres parlent d’eux-mêmes.  Nous avons toutes les spécialités médicales et chirurgicales, sauf la maternité  , ajoute le docteur Michel Bourgade, membre du directoire du Confluent.

Une des particularités de l’établissement de santé est d’être dirigé par des médecins actionnaires. Victimes de leur succès avec 28 000 passages l’an dernier, les urgences vont bénéficier d’une extension en fin d’année, prélude à d’autres  transformations internes pour un flux plus important  , annonce le Dr Bourgade.

Développement de l’ambulatoire

Blocs opératoires (Agrandir l'image).

Blocs opératoires - © Michel Jamoneau (NCN)

Le Confluent doit par ailleurs augmenter d’ici 2017 de 40 à 60 % son taux d’actes réalisés en ambulatoire (hospitalisation de courte durée). Pour atteindre cet objectif fixé par l’Agence régionale de santé, l’établissement va poursuivre ses investissements dans de nouvelles techniques chirurgicales et anesthésiques. Un hôtel pourrait être intégré au site afin de permettre aux patients éloignés de dormir sur place.

Le Confluent entend enfin continuer à tisser  des partenariats pour une meilleure efficience de soins . La collaboration avec le CHU de Nantes pourrait ainsi s’accroître avec le rapprochement prévu de l’hôpital public sur l’actuel site du MIN, sur l’île de Nantes, face à rezé.