Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Octobre 2015 > Roms : recherche de solutions

Roms : recherche de solutions

Publié le 16 octobre 2015

Depuis sept mois, la conférence citoyenne poursuit sa réflexion sur les migrants européens dont font partie les Roms d'Europe de l’Est. Avec un triple objectif : mieux les connaître à travers leur histoire et leur culture, créer du lien entre eux et les Rezéens et proposer des solutions pour favoriser leur insertion.

En mars, une conférence citoyenne sur « Les migrants européens dans la cité » a été lancée. (Agrandir l'image).

En mars, une conférence citoyenne sur « Les migrants européens dans la cité » a été lancée.

Après plusieurs séances consacrées au recueil d’informations générales sur le sujet (historique, le contexte à Rezé,…) et à l’audition de riverains et d’associations intervenants sur le terrain, une dizaine de membres de la conférence ont rencontré des familles roms installées à la Basse-Ile et aux Sablières. Des discussions à bâtons rompus leur ont permis d’échanger sur leur départ vers la France et leurs attentes en termes de logement, d’emploi et d’avenir pour leurs enfants.

Quitter la Roumanie

Si la Roumanie actuelle ne ressemble plus à celle d’avant 1989 et la chute du régime en place, la situation des Roms n’a pas évolué dans le bon sens. Victime de discriminations et souvent non qualifiée, cette population reste la plus pauvre d’un pays où le salaire moyen est de 200€. En Roumanie avec le salaire de mon mari, il n’est pas possible de faire vivre notre famille, c’est pour cela que nous venons ici, a résumé l’une des femmes présentes.

Scolarisation et émigration

L’avenir des enfants : une préoccupation qui pousse de nombreux Roms à faire le choix de l’émigration vers la France. Nous sommes certains qu’ici nos enfants pourront aller à l’école confient plusieurs parents. Si la plupart des enfants présents ce jour-là sont scolarisés, la scolarisation pose problème à l’adolescence.

Un emploi, un logement

Plusieurs adultes ont cumulé les expériences professionnelles depuis leur arrivée dans l’agglomération. Contrats saisonniers chez des maraîchers pour les hommes, heures de ménage pour les femmes… Avec l’assouplissement des conditions d’embauche en 2010, l’insertion professionnelle des migrants roms a légèrement décollé.

En matière de logement, les préoccupations quotidiennes des femmes s’invitent dans la discussion : l’accès sécurisé à l’électricité, à l’eau, le ramassage régulier des déchets… A plus long terme, certaines formulent  l’espoir de vivre en France et d’accéder un jour à un logement de « droit commun ».

La suite de la conférence

Avant la remise de leur rapport à la municipalité, les membres de la conférence vont se réunir autour d’interventions thématiques (santé, emploi, logement, éducation,…) et doivent rencontrer des représentants d’autres villes pour échanger sur la base d’expériences concrètes. Le rapport final reposera sur des préconisations à destination des élus et non sur une mise en œuvre d’actions.