Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Octobre 2014 > Enquête : rythmes scolaires oui, mais...

Enquête : rythmes scolaires oui, mais...

Publié le 2 octobre 2014

L’institut TMO-Régions a réalisé une enquête de satisfaction auprès de 400 familles en juin pour fournir des éléments d’analyse à la conférence citoyenne en cours de travaux. Des satisfactions mais aussi des attentes et des incompréhensions.

Cour de l'école Plancher - septembre 2014 (Agrandir l'image).

Cour de l'école Plancher - septembre 2014

Près d’une famille sur cinq ayant un enfant inscrit au périscolaire a été interrogée par l’institut de sondage rennais indépendant. Premier constat : le peu de rejet dans l’ensemble du dispositif. Vincent Guillaudeux, dirigeant de TMO-Régions, précise : Nous avons réalisé des enquêtes dans d’autres collectivités et globalement, les familles rezéennes sont sensiblement moins critiques qu’ailleurs. Peu de parents expriment spontanément le souhait de revenir aux anciens rythmes scolaires. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'existe pas des points d’insatisfaction ou d'incompréhension. 

Une pause méridienne trop longue

La durée de la pause méridienne est par exemple encore mal comprise de certaines familles. 14% la jugent trop longue, considérant qu’elle ajoute inutilement à la fatigue des enfants.

Concernant le midi, les parents évoquent surtout un manque d’information sur la manière dont est organisée cette tranche horaire. Quelles activités sont proposées aux enfants ? Comment peuvent-ils s’y inscrire ? Y participent-ils ? Y a-t-il assez de places ? Est-ce que les activités intéressent les enfants ? Comment ces activités s’articulent-elles avec le temps scolaire ?  Parmi les parents interrogés, 6 sur 10 jugent que l’information délivrée est insuffisante, de sorte que beaucoup de familles se disent dans l’incapacité de porter un jugement sur l’accueil du midi faute d’une information suffisante. Des plaquettes ont été diffusées, elles ont été repérées par les familles, mais elles sont jugées trop sommaires pour répondre à l’ensemble des questions que se posent les parents  note Vincent Guillaudeux.

Comparativement, l’accueil du matin et l’accueil du soir soulèvent beaucoup moins d’interrogations. 98% des familles sont satisfaites de l’accueil du matin. Sur certaines écoles, quelques familles souhaiteraient néanmoins que les locaux soient mieux adaptés à l’accueil des enfants. 86% des familles sont satisfaites de l’accueil du soir. L’étude surveillée est également plutôt appréciée, même si 19% des familles souhaiteraient un appui et un accompagnement plus resserrés des enfants.

Cour de l'école du Port au Blé - septembre 2014 (Agrandir l'image).

Cour de l'école du Port au Blé - septembre 2014

Les avantages de la réforme encore peu perçus

D’autres aspects nécessitent la vigilance, par exemple les dépenses supplémentaires générées par les nouveaux rythmes. Ces dépenses ont posées de fortes difficultés à 4% des familles les plus modestes.  Peu de familles se montrent totalement hostiles aux nouveaux rythmes. Néanmoins l’enquête montre que leurs bénéfices en matière de qualité d’apprentissage ou de concentration en classe sont encore peu identifiés par les familles. En tendance, la majorité des parents pense que les nouveaux rythmes n’ont eu ni impacts franchement négatifs, ni plus-value très nette. Beaucoup attendent un retour objectif sur les atouts et les inconvénients de ces nouveaux rythmes, et ce, tant du point de vue de la réussite éducative que du bienêtre des enfants , conclut Vincent Guillaudeux, responsable de cette enquête