Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Octobre 2014 > Ces artistes en résidence à Rezé

Ces artistes en résidence à Rezé

Publié le 3 octobre 2014

Depuis le 29 septembre, Joby Bernarbé, Sébastien Bertrand et Nicolas Bonneau peaufinent à Rezé leur dernière création. Elle sera présentée au public mardi 7 octobre. En mars, ce sera au tour d’Antonio Placer d’être accueilli par l’Arc en résidence. Présentation de ces artistes qui viennent créer à Rezé.

Joby Bernarbé, le « diseur de poèmes » martiniquais

Joby Bernarbé, en résidence de création à Rezé du lundi 29 septembre au mardi 7 octobre. (Agrandir l'image).

Joby Bernarbé, en résidence de création à Rezé du lundi 29 septembre au mardi 7 octobre.

Les liens entre l’Arc (Art et Culture à Rezé) et la Direction des Affaires Culturelles de Martinique (DRAC) sont étroits et anciens. Depuis plus d’une dizaine d’années, l’établissement rezéen aide les artistes de Martinique à élargir leurs horizons artistiques. Inviter l’un de ses plus grands « diseurs de poèmes » était une évidence. Le projet confié l’était moins. Deux artistes, Sébastien Bertrand et Nicolas Bonneau , qui se mettent au service d’un autre (Joby Bernarbé) pour  mettre son œuvre en valeur. Le résultat de cette collaboration singulière : un récit musical et un "seul en scène" surprenant et nouveau pour l’artiste.

 J’ai été étonné que l’on me fasse cette proposition et j’avoue ne pas forcément avoir été enthousiaste au départ à l’idée de me retrouver seul sur scène. Parler de moi est déjà une nouveauté mais avec les mots d’un autre (ceux de Nicolas Bonneau) je n’y aurais jamais songé , confie l’homme, aujourd’hui rassuré et ému par le travail de collectage et d’écriture réussi par ces deux plumes.

Un récit personnel

Joby Bernabé peaufine sa dernière création sur la scène du théâtre de Rezé. (Agrandir l'image).

Joby Bernabé peaufine sa dernière création sur la scène du théâtre de Rezé.

L’histoire qui se raconte est celle de Joby Bernabé.  Parce que l’homme en vaut la peine et que l’histoire mérite d’être racontée , souligne Sébastien Bertrand.

Mais au-delà de ses amours, de son parcours, de ses engagements c’est une vision du monde qui nous est donnée avec des thématiques universelles dans lesquelles chacun se retrouve. Avec des passages non sans humour comme lorsqu’il nous conte son service militaire dans les chasseurs alpins lui le petit gars des îles.

« Le morne était le monde », en référence à la colline en créole mais aussi au collectif dont Joby Bernarbé fut l’un des acteurs majeurs à la fin des années 80, sera joué pour la première fois à Rezé mardi 7 octobre.

Antonio Placer, le ténor galicien

Antonio Placer, sur la scène du théâtre de Rezé. (Agrandir l'image).

Antonio Placer, sur la scène du théâtre de Rezé.

Compagnon de l’Arc, Antonio Placer sera cette saison l’hôte de marque de la scène rezéenne.

Il se propose « de faire chanter, écrire, crier, composer, lire petits et grands ». Chanteur, écrivain, poète, compositeur, musicien, le ténor galicien Antonio Placer sait tout faire. Ou presque. Sa musique, ses chansons sont façonnées par son parcours de la Galice à Grenoble, de son enfance déchirée entre un père franquiste et une mère républicaine, de ses rencontres qui ont fait de lui cet artiste aux talents multiples.

L’exil, l’homme, la justice et la rébellion sont les thèmes de prédilection de cet artiste militant et passionné qui s’emporte aisément et condamne une société où règne la « pensée unique ».

Rencontres, ateliers, création émailleront l’année. Le premier rendez-vous de l’artiste avec le public rezéen se déroulera mardi 14 octobre. C’est un concert en duo « Republicalma » avec le fameux pianiste Jean-Marie Machado. Antonio Placer reviendra en mars 2015 à l’occasion du festival « Les Instants du Monde » et livrera une nouvelle création, entre  indignation et espoir.

L’Arc soutient la création

Chaque année, l’Arc porte des projets et soutient des artistes.  Joby Bernabé puis Antonio Placer seront cette saison accueillis en résidence de création durant une dizaine de jours. Un dispositif qui n’est pas nouveau. Par le passé, de nombreux spectacles ont ainsi vu le jour à Rezé. « Nhaoul » de KamilyaJubran, Gerardo Jerez- Le Cam et son « Barok tango » ou encore « Nahas Project Grand Ensemble » de Sébastien Bertrand pour n’en citer que quelques-uns. Outre les résidences de création, l’Arc affiche une fidélité à ses artistes avec des parcours suivis et des compagnonnages artistiques.

 

Ouverture de saison

"Le morne était le monde" lancera la saison 2014-2015 au théâtre. A suivre, "Birds on wire" avec Rosemary Standley et Dom La Nena samedi 11 octobre, Antonio Placer mardi 14 octobre et le retour de jazz en phase le 28 octobre.

La programmation de l'Arc