Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Novembre 2014 > Un barbecue des idées

Un barbecue des idées

Publié le 13 novembre 2014

En septembre, Atlantique Habitations avait invité tous ses locataires à un « barbecue des idées ». Le principe : réfléchir à l’amélioration de leur cadre de vie autour d’un repas.

Des locataires concertés avant la réhabilitation de leurs logements. (Agrandir l'image).

Des locataires concertés avant la réhabilitation de leurs logements.

Mustapha, employé d’immeuble, n’en revient pas :  Une cinquantaine de personnes sont venues. C’est bien. Elles ont des attentes et vont pouvoir les exprimer. Sur l’intérieur de leur logement mais pas seulement. Des mères de famille m’ont parlé d’accès à sécuriser entre les immeubles et les aires de jeux. Des choses devant lesquelles on passe tous les jours et qu’on ne voit pas. D’où l’intérêt de ce type de rencontre. 

Prendre l’avis des occupants

 Avant de réhabiliter nos 220 logements – l’intérieur mais aussi l’extérieur, les espaces que nous partageons avec les autres bailleurs –, nous voulions demander l’avis des principaux intéressés, les occupants de ces logements , explique Didier Gendron, directeur des relations clients d’Atlantique Habitations. Ce mercredi soir, le directeur n’a pas rechigné, loin s’en faut, à participer au service : et de donner des sandwichs aux locataires tout en discutant avec eux de leur lieu de vie.  Les entreprises ne seront pas là lundi matin, a-t-il précisé pour parer à toute déception. Nous vous présenterons dans un second temps un projet avec des hypothèses d’amélioration que vous commenterez.
Et ce soir-là, de 19h à 22h, le personnel d’Atlantique Habitations mais aussi architectes, sociologues et élus se sont invités à chaque table, échangeant à chaque fois avec les locataires pour poser un premier diagnostic sur ce qui va et ce qui ne va pas dans cet ensemble d’immeubles.

Apprendre à travailler ensemble

Sophie, Aissatou et Fattoumata, soucieuses de leur cadre de vie, ont fait part de leurs propositions pour améliorer les espaces verts en bas de leurs immeubles. (Agrandir l'image).

Sophie, Aissatou et Fattoumata, soucieuses de leur cadre de vie, ont fait part de leurs propositions pour améliorer les espaces verts en bas de leurs immeubles.

Sophie, 44 ans, habite un T3 et se dit très intéressée par ce projet de réhabilitation :  J’ai des idées pour les espaces vertsSa voisine de table, Claudine, 59 ans, regrette qu’il y ait si peu d’arbres en bas de son immeuble :  Du coup, l’été, c’est un vrai cagnard sur ce square pelé.  Aissatou, 25 ans, habite un T4 en rez-de-chaussée mais le troquerait bien contre un T3 mieux adapté à son foyer :  Pour mon mari et moi. Et puis, j’aimerais ne plus habiter en rez-de-chaussée car je ne me sens pas en sécurité avec les groupes de jeunes qui restent à demeure dans le hall.  Fattoumata, 30 ans, vient d’emménager dans un T4 au Château :  Je suis venue à ce rendez-vous pour rencontrer les gens.  Et pour dire qu’il est important que les arbustes et les espaces verts soient bien entretenus.

L’étude avec les architectes et sociologues durera six mois Il est trop tôt pour donner une date de début de travaux. Il faut apprendre à se connaître, à travailler ensemble. Experts, habitants, bailleurs et collectivités. Le diagnostic est en marche , rapporte Didier Gendron, d’Atlantique Habitations.