Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Novembre 2013 > Baoback renforce ses liens avec le Sénégal

Baoback renforce ses liens avec le Sénégal

Publié le 20 novembre 2013

De retour de mission du Sénégal, Gwenaëlle Audoire mesure le chemin parcouru avec le village de Baback depuis le début du partenariat en novembre 2010.

Gwenaëlle Audoire, cofondatrice de l'association Baoback. (Agrandir l'image).

Gwenaëlle Audoire, cofondatrice de l'association Baoback.

Je suis très satisfaite de l’avancement des projets que l’association soutient , témoigne Gwenaëlle, habitante de la Lande Saint-Pierre tout juste revenue du Sénégal, et cofondatrice avec son mari Patrice de l’association Baoback La case de santé de Baback, village de brousse situé à 150 km de Dakar, accueille de plus en plus de villageois depuis sa réhabilitation. Et sur place, l’agent de santé, qui a bénéficié de plusieurs formations grâce à la mobilisation de notre réseau, réalise des soins de qualité  , témoigne Gwenaëlle. Elle s’y est rendue à plusieurs reprises avec des amis et des collègues professionnels de la santé pour des missions de formation des personnels sur les bonnes pratiques, notamment en matière d’hygiène sanitaire.

Nouveau projet de l'association, une école maternelle pouvant accueillir une quarantaine d'enfants.  (Agrandir l'image).

Nouveau projet de l'association, une école maternelle pouvant accueillir une quarantaine d'enfants.

La case maternelle en cours

Quasiment achevé, le projet de la case de santé, mené avec les autorités locales sénégalaises, a laissé la place à une autre case : celle des tout-petits.  L’équivalent d’une école maternelle  pour accueillir une quarantaine d’enfants dans un premier temps , témoigne Patrice qui en a conçu les plans. Un projet construit également en concertation avec les autorités locales et financé notamment par le Conseil général de Loire-Atlantique, et la fondation Talents et partage.  La construction a commencé en juin et nous espérons pouvoir accueillir les 40 premiers enfants en novembre pour la rentrée des classes , poursuit Patrice. En France, pour recueillir des fonds, l’association ne ménage pas ses efforts avec la vente de bijoux et artisanat africains le 7 décembre au Super U (9h-18h), et un concert le 5 décembre au théâtre municipal de Rezé (20h30, ticketnet et points de vente habituels) avec  Graeme Allwright.