Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Mai 2014 > Fablab de la Barakason

Fablab de la Barakason

Publié le 6 mai 2014

Depuis la première soirée de présentation jeudi 13 février dernier, la Barakason accueille chaque mois un atelier Fablab ouvert « à tous ceux qui aiment bricoler, récupérer, détourner ou inventer ».

La Barakason accueille chaque mois un atelier Fablab. (Agrandir l'image).

La Barakason accueille chaque mois un atelier Fablab.

Une boîte à outils, des pièces électroniques, des vis, des boulons, des planches... La salle d'accueil du centre socioculturel (CSC) du Château a pris des allures d'atelier de bricolage futuriste. Olivier Heinry , artiste performer et activiste de la création et du partage numérique, en France, dans le monde et régulièrement à Rezé depuis cette année, est en train de répondre aux questions de trois petits garçons et leur papa, très intéressés. On est dans le Fablab rezéen, lieu d'expérimentation et de formation pour tout public à partir de 18 ans Le principe est celui de l'apprentissage par l'expérimentation, du perfectionnement par le partage, explique Olivier. On peut venir par passion ou par simple curiosité, puis apprendre au contact des autres et transmettre ses propres compétences et découvertes. 

"Faire soi-même" avec les autres

Chacun apporte ses talents et ses envies. (Agrandir l'image).

Chacun apporte ses talents et ses envies.

Un « Fablab », c'est donc un « laboratoire de fabrication », basé sur l'idée du « Do it yourself » (faire soi-même)... mais à plusieurs. Les séances sont ouvertes librement de 17h à 22h aux hackers, aux artistes, aux designers et... aux simples bricoleurs. Chacun apporte ses talents et ses envies et tous peuvent participer à donner forme à ces dernières. Au centre de l'affaire : une imprimante 3D qui permet de fabriquer des objets reproduits ou issus de l'imagination des participants :  Une femme est venue avec les poignées de porte d'une maison de poupée. Nous les avons reproduites à l'identique pour remplacer celles qui étaient perdues ou cassées.  Par exemple. On peut aussi reconstituer une pièce introuvable, générer des prototypes, tester des projets...

Tout est conçu à l'aide de logiciels libres et gratuits grâce auxquels on peut dessiner précisément l'objet à réaliser. On adapte ensuite à l'imprimante (un petit modèle est en activité, un plus gros est en cours de montage à l'atelier) l'outil nécessaire pour découper, fraiser ou construire par couches successives, selon l'objet et le matériau.

 

En intégrant un FabLab, on entre dans un réseau mondial de partage. Chaque membre met en ligne ses réalisations avec leurs plans et des instructions. Conseils, astuces et schémas sont accessibles à tous et tout doit pouvoir être construit n'importe où ou presque, avec des matériaux et des outils facilement disponibles. Ce réseau mondial est aussi un assemblage de milliers de réseaux locaux, comme celui que nous sommes en train de constituer ici.

Renseignements sur le site de la Barakason

Ateliers d’expérimentations et de création

  • Jeudi 22 mai
  • Jeudi 5 juin 

de 17h à 22h

Informations

au 02 51 70 75 70
à l'accueil de la BaraKaSon, tous les jours de 14h à 18h