Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Juin 2014 > « Un site archéologique exceptionnel »

« Un site archéologique exceptionnel »

Publié le 17 juin 2014

La campagne de fouilles archéologiques bat son plein depuis le 29 mai. Les archéologues creusent et trouvent. C’est toute l’histoire du port de Ratiatum qui remonte à la surface et capte les intérêts des chercheurs de France et d’Europe.

Jimmy Mouchard, archéologue et maître de conférences à l'université de Nantes, et David Guitton, archéologue et céramologue à l’Inrap (Institut national de la recherche archéologique préventive), sont formels : "Le site Saint-Lupien est exceptionnel". Tous deux assurent la direction de la campagne de fouilles 2014 sur les aménagements de berge. "Ratiatum suscite un intérêt national voire européen". On compare son quai monumental, découvert en 2011, à ceux de Londres ou de Xanten en Allemagne.

D’un point de vue architectural, l’importance et la complexité des ouvrages datés du 1er siècle au 2e siècle mis au jour sur le site de Saint-Lupien incitent les chercheurs à penser que  Ratiatum a bénéficié d’un schéma d’urbanisation concerté, d’un financement et d’une volonté politique forte pour permettre son développement .

Site portuaire très bien conservé

Le site Saint-Lupien est exceptionnel de par l'importance du quai portuaire, découvert en 2011. (Agrandir l'image).

Le site Saint-Lupien est exceptionnel de par l'importance du quai portuaire, découvert en 2011.

C’est le seul site archéologique de la façade atlantique à présenter un port avec ses trois entités : un espace navigable, des aménagements de la berge avec ce quai qui s’étire probablement sur plus d’1,5km, au-delà de la Jaguère, ainsi que des entrepôts de stockage et des boutiques et ateliers de vente des marchandises , ajoute Ophélie de Peretti, archéologue municipale.  C’est le seul site de l’arc atlantique qui soit aussi complet et dans un aussi bel état de conservation , complète l’archéologue David Guitton.

Un quai en bois de 2000 ans

Ce quai monumental, réalisé avec des chênes centenaires issus de forêts environnantes gérées par les Gaulois et exploitées ensuite par les Romains, fait l’objet de toutes les attentions afin que les bois conservent leur santé deux fois millénaire. Certaines poutres font jusqu’à 14m et 75cm de large.

 Objectifs de cette campagne de fouilles

La campagne 2014 de fouilles se resserre sur l’étude des aménagements de berge de Ratiatum. (Agrandir l'image).

La campagne 2014 de fouilles se resserre sur l’étude des aménagements de berge de Ratiatum.

La campagne 2014, financée par Etat, Région, Département et Ville, se resserre sur l’étude des aménagements de berge de Ratiatum. Une partie du quai va être démontée pour mieux comprendre les modes d’assemblage et définir la chronologie. En outre, quatre autres chantiers seront ouverts : le bassin attenant au quai ouest (près du collège Sainte-Anne), l’espace navigable, une rue antique, la terrasse portuaire. Le site aimante les experts de tous domaines : cette année, nombreux spécialistes apporteront leur éclairage à partir des insectes, des graines, des cernes du bois, des os, des céramiques trouvés sur le site…

 

Ce site d’intérêt national et européen bénéficiera fin 2015 d’une plus grande visibilité grâce à sa valorisation au sein du Centre d’interprétation et d’animation du patrimoine. La Ville réfléchit avec Nantes Métropole à donner un fort rayonnement à cet équipement. En parallèle, nous continuerons à poursuivre ce chantier exceptionnel qui nous donne à voir la forme d’une ville portuaire à la période antique.

Le maire, Gérard Allard