Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Juillet 2014 > Vacances à Rezé pour sept enfants sahraouis

Vacances à Rezé pour sept enfants sahraouis

Publié le 21 juillet 2014

Cet été, Rezé accueille sept Sahraouis. Une vraie bouffée d'oxygène pour ces enfants vivant dans des camps de réfugiés.

Cette année, sept enfants issus des camps de réfugiés sahraouis sont accueillis par des familles rezéennes et dans des centres de l’Arpej. (Agrandir l'image).

Cette année, sept enfants issus des camps de réfugiés sahraouis sont accueillis par des familles rezéennes et dans des centres de l’Arpej.

Comme chaque été depuis près de vingt ans, Rezé accueille de jeunes Sahraouis en partenariat avec l'ONG Enfants réfugiés du monde .

Arrivés le 29 juin, Wafa, Saleh, Salek, El-Haje, Mana, Beichir et Lafda vont séjourner 7 semaines en France. Une première sortie hors des camps pour la plupart.

Ces séjours sont l’occasion pour ces adolescents de s’extraire des camps de réfugiés dans lesquels ils vivent à l’année. Ça les change des difficultés quotidiennes rencontrées là-bas. On aimerait que chaque enfant puisse en sortir au moins une fois pour qu’il puisse découvrir un autre monde, une autre culture , explique Colette Blais, membre de l’ONG Enfants réfugiés du monde (Pays de la Loire), en charge de l’accueil des jeunes Sahraouis.

Des vacances bien remplies

Les enfants sahraouis apprennent le français en montant sur scène. (Agrandir l'image).

Les enfants sahraouis apprennent le français en montant sur scène.

Hébergés dans les familles d'accueil, les enfants âgés de 10 et 11 ans goûtent pendant un mois à la vie de leurs homologues rezéens et aux activités de l'Arpej (Association rezéenne pour les loisirs de l'enfance et la jeunesse). Du 7 au 11 juillet, ils ont ainsi assisté à un stage de théâtre. L’occasion pour eux de se familiariser avec la langue française en interprétant sur scène une adaptation du « Petit prince » de Saint-Exupéry. Ils ont ensuite participé à un camp de vacances de l’Arpej à Barbâtre et à des sorties avec les familles d’accueil rezéennes le week-end. En août, ils poursuivront leur périple à Lanester puis à Saint-Nazaire.

Au-delà de cette bouffée d'oxygène, le séjour des petits Sahraouis revêt aussi un aspect humanitaire. Dès leur arrivée, les enfants bénéficient d’un bilan de santé complet.

Ces bilans, explique Colette Blais, nous permettent de leur apporter les soins dentaires nécessaires, d’équiper ceux qui en ont besoin de lunettes et hélas, de constater aussi que certains  d’entre eux souffrent de malnutrition ou accusent un retard de croissance.

Si Rezé accueille cette année sept enfants du 29 juin au 28 juillet, ils sont au total 120 à rejoindre la France le temps d'un été. Une façon de sensibiliser l’opinion publique sur le devenir de ce peuple du Sahara occidental.

Le Sahara occidental

C’est un territoire de 266 000 km² coincé entre le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et l’océan Atlantique. Territoire non autonome selon l’ONU, cette ancienne colonie espagnole (jusqu’en 1976) n’a toujours pas trouvé de statut définitif sur le plan juridique.

Il est en proie à un conflit reflétant à la fois la lutte des Sahraouis pour leur indépendance et les prétentions territoriales du Maroc et de l’Algérie dans cette région.

Environ 260 000 Sahraouis sont réfugiés dans quatre campements du sud algérien, au cœur du désert. Ils vivent de l’aide alimentaire internationale.