Ville de Rezé

Vous êtes dans : Accueil > Archives > Janvier 2015 > Le Solilab : une vitrine pour l’économie sociale et solidaire

Le Solilab : une vitrine pour l’économie sociale et solidaire

Les acteurs de l’économie sociale et solidaire s’installent sur l’île de Nantes, dans un nouvel espace, baptisé « le Solilab » qui vient tout juste d'ouvrir ses portes. Présentation.

L’association les Ecossolies prend ses quartiers au Solilab. C’est elle qui gère et anime le lieu. Sur la photo : quatre de ses sept salariés. (Agrandir l'image).

L’association les Ecossolies prend ses quartiers au Solilab. C’est elle qui gère et anime le lieu. Sur la photo : quatre de ses sept salariés. - © Ludovic Failler

Le Solilab, c’est quoi ?

C’est un nouveau lieu destiné à réunir les acteurs de l’économie sociale et solidaire de l’agglomération, de la région. En clair, les entreprises, les coopératives, les associations, les fondations, les mutuelles… qui défendent un modèle économique alternatif. Un modèle qui concilie activité économique et utilité sociale (ex : entreprise d’insertion professionnelle, agence de voyage équitable, association pour le maintien d’une agriculture paysanne…)

Pourquoi ce nom ?

Le Solilab, c’est un nom inventé, un mot-valise. « Soli » renvoie à la notion de solidarité et fait écho à l’association les Ecossolies qui a initié ce projet. « Lab » évoque le laboratoire c’est-à-dire un lieu de recherche, d’innovation.
« Solilab » est aussi une référence sonore à Skylab - la première station spatiale lancée par la Nasa en 1965 – qui dénote la conquête, l’inconnu, la découverte.

C’est où ?

Rue Saint-Domingue, sur la pointe ouest de l’île de Nantes, juste à côté du Hangar à bananes et du karting. Très précisément sur l’ancien site industriel Larivière. Trois anciennes halles ont été réhabilitées offrant une surface couverte de 4 000 m² sur un terrain de 9 000 m².

Qu’est-ce qu’on y trouve ?  

Une soixantaine de bureaux, cinq salles de réunion, une quarantaine de postes de travail en plateaux collectifs dits « open space » en location. Une pépinière d’entreprises pour les jeunes entrepreneurs. Une cantine réservée aux usagers du lieu. Un site de stockage également réservé aux usagers du lieu. Un espace événementiel (de 900 m²) en location pour organiser des forums, des salons, des expositions. Un magasin dédié au réemploi ouvert au grand public  porté par le Relais atlantique et l’Atelier du Retz’emploi (mobilier, vêtements, vélos d’occasion). Egalement les bureaux des Ecossolies.

Dans quel but ?

Pour offrir un espace de travail commun aux acteurs de l’économie sociale et solidaire. Pour faciliter les rencontres, le partage de connaissance, de compétences, les synergies, la mutualisation de ressources, de moyens. Pour développer ce secteur économique, favoriser l’émergence de nouvelles entreprises, créer de nouveaux emplois ; également lui donner plus de visibilité.

Qui gère ce lieu ?

La Samoa (Société d’aménagement de la métropole Ouest atlantique) est propriétaire du site. L’association les Ecossolies en est locataire et gestionnaire. Elle loue les bureaux, anime le lieu, accompagne les jeunes entrepreneurs qui intègrent la pépinière, organise des événements de promotion. Nantes Métropole et le Conseil général apportent leur soutien financier.

Marc Richard, directeur des Ecossolies :

Pour une croissance durable, il faut promouvoir une économie plus respectueuse de ses ressources. C’est tout l’enjeu de l’économie sociale et solidaire. Avec le Solilab, nous disposons d’un outil performant pour aider ce secteur économique à se développer sur notre territoire.

Des Rezéens avec le Solilab

Des Rezéens s’investissent dans le pôle de coopération et d’innovation en économie sociale et solidaire :

Oser forêt vivante mitonne des petits plats

Pascale Boullier, directrice d’Oser forêt vivante :

Au Solilab, notre association va être référencée comme traiteur. Nous pourrons donc y assurer les déjeuners de travail, les buffets, les cocktails, à la demande. C’est l’une de nos activités auxquelles s’ajoutent : la menuiserie, la blanchisserie, le maraîchage, la collecte et le tri des déchets, les services à la personne. Nous souhaiterions également proposer de la vente de plats cuisinés au Solilab. Mais sous quelle forme ? En participant à la gestion de la cantine, en optant pour la vente ambulante ? Nous devons trouver un modèle économique viable. www.oser-foret-vivante.com  

 

La Ressourcerie de l’Ile joue la carte de la complémentarité

Laurence Roussel, directrice de la Ressourcerie de l’île, à Trentemoult :

Nous sommes membres des Ecossolies et nous avons travaillé sur le projet de boutique du Solilab. Nous ne percevons pas son ouverture comme une concurrence. Nous serons complémentaires. Nous travaillons déjà en bonne intelligence avec le Relais atlantique qui recycle une partie du textile que nous récupérons. Nous faisons partie du même réseau que l’Atelier du Retz’emploi. Ce qui nous importe, c’est de continuer à réduire le volume des déchets, à lutter contre le gaspillage et surtout à créer des emplois. Nous collectons 1,7 tonne d’objets par jour. Nous sommes 22 salariés dont 14 en contrats aidés. Et en trois ans, nous avons pu pérenniser trois emplois. www.laressourceriedelile.com  

 

Ecos fertilise la friche industrielle

Dominique Leroy, co-fondateur d’Ecos :

Nous sommes impliqués dans l’association les Ecossolies depuis le début. Nos deux structures sont nées la même année. Nous aidons les habitants à se réapproprier les espaces publics de leur ville en mêlant art et écologie, tout en développant de nouvelles pratiques de voisinage et en initiant une dynamique de quartier. En 2013, nous avons implanté une Ecosphère sur le quai Hoche (Nantes). Il s’agit d’une serre mutualisée couplée à des jardins en bacs, cultivés et gérés par les résidents du quartier. Au Solilab, on pourrait imaginer l'implantation d’une structure similaire. Les locataires des bureaux pourraient investir cet espace pour se changer les idées, jardiner, bricoler, se rencontrer et surtout fertiliser de nouveaux projets ! www.ecosnantes.org  

Géolocalisation

rue Saint-Domingue 44000 Nantes

Contact

Solilab

Rue Saint-Domingue, Nantes
Rens. 02 40 89 33 69
www.ecossolies.fr

A savoir

L’économie sociale et solidaire en chiffres

En Loire-Atlantique, l’économie sociale et solidaire représente près de 5 000 établissements et 57 800 salariés (source : Observatoire de la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire des Pays de la Loire - 2012). En France, avec 200 000entreprises et structures et 2,35 millions de salariés, elle représente 10% du Produit intérieur brut (PIB) et 10% des emplois.

70%

A l’ouverture, le taux de remplissage du Solilab avoisine les 70%, soit une trentaine de  structures et 130 personnes.

Les Ecossolies

En 2006, une manifestation baptisée les Ecossolies, destinée à faire connaître l’économie sociale et solidaire aux habitants de l’agglomération nantaise, attire 30 000 personnes, 570 structures. Suite à ce succès, une association du même nom se structure pour poursuivre dans cet élan. Aujourd’hui, elle compte 230 adhérents et sept salariés.